D1 ARKEMA

La phase aller en stats

lundi 11 janvier 2021 - 18:08 - Claire GAILLARD
D1 Arkema joie joueuses du PSG

Ce qu’il faut retenir de la première moitié du Championnat de D1 Arkema avant sa reprise à l’occasion de la 12e journée programmée les 15 et 16 janvier.

Points, écart et progression

31

Le nombre de points du PSG, champion d’automne à l’issue de la phase aller. Une première depuis 2009-2010 quand les Parisiennes possédaient déjà un point d’avance sur l’Olympique Lyonnais (40 contre 39). À l’issue de la saison, l’OL avait terminé en tête (78 points) devant Juvisy (77) et le PSG (74). En 2016-2017, le club de la capitale avait passé Noël en tête du Championnat mais, début janvier, il s’était vu infliger un match perdu sur tapis vert et sanctionner d’un point de pénalité après avoir aligné une joueuse non inscrite sur la feuille de match lors de la 1re journée.

1

L’écart de point entre le leader et Lyon, champion en titre. Le plus faible depuis 2016-2017 où l’Olympique Lyonnais occupait la tête de la D1 devant le PSG (30 points contre 29). À l’issue de la saison, les Lyonnaises avaient été sacrées championnes avec 63 points, soit 8 d’avance sur… le Montpellier HSC (55) qui avait semé le Paris-SG (49).


À mi-parcours, Parisiennes et Lyonnaises sont au coude-à-coude en tête du Championnat (photo Gaëtan BARBAT / FFF). 

23 

Le total de points de Bordeaux à mi-saison qui est proche de sa meilleure phase aller (24 unités la saison dernière). Depuis qu’il a été promu en D1 en 2016, le club girondin a engrangé de plus en plus de points au fil des exercices : 16 en 2016-2017, 22 en 2017-2018, 34 en 2018-2019 et 37 en 2019-2020, saison interrompue en raison de la crise sanitaire.

Du spectacle, des records et un septuplé

223

Le nombre total de buts marqués en 66 rencontres disputées soit une moyenne de 3,4 par match. Il s’agit du meilleur ratio depuis 2015-2016 (247 buts soit 3,7 par rencontre).

46

Avec 46 réalisations, soit 4,2 par match, le Paris-SG possède l’attaque la plus prolifique du Championnat… et de son histoire en D1 à ce stade de la saison.

14-0

Le score le plus large de la phase aller est signé par le PSG (14-0 face au GPSO 92 Issy, le 14 novembre 2020), qui a enregistré sa plus large victoire à cette occasion.

x7

Ce jour-là, la Parisienne Nadia Nadim a marqué 50% des buts de son équipe. Ce septuplé constitue une première depuis les huit buts inscrits par Sandrine Brétigny face à Saint-Brieuc en 2008-2009.

14

Le nombre de buts inscrits par la Bordelaise Khadija Shaw, meilleure buteuse du Championnat à mi-parcours. Pour la première fois depuis 2016 et la Montpelliéraine Sofia Jakobsson, ce n’est ni une Lyonnaise ni une Parisienne. Cette saison-là, les Rhodaniennes Ada Hegerberg et Eugénie Le Sommer avaient terminé l’exercice sur la première marche du podium (20 buts).

La Bordelaise Khadija Shaw ballon au pied face aux joueuses du Paris FC (Photo Gaëtan BARBAT / FFF).
La Bordelais Khadija Shaw ballon au pied face aux joueuses du Paris FC (photo Gaëtan BARBAT / FFF). 

2014

Il faut remonter à 2014 pour trouver trace, en fin de saison, d’une meilleure buteuse de D1 qui n’évolue ni à l’OL ni au Paris-SG. Cette saison-là, Gaëtane Thiney (Paris FC, ex-Juvisy) avait achevé la phase aller à égalité (13 buts) avec sa coéquipière chez les Bleues Marie-Laure Delie (Paris-SG). Au coude-à-coude, la première avait devancé la seconde lors de la dernière journée, à la faveur d’un triplé à Muret (10-0) contre un doublé pour la Parisienne face à Yzeure (4-0).

Attaque-défense…

2

Avec 2 buts encaissés, le Paris-SG possède la meilleure défense du Championnat. Le GPSO 92 Issy détient la plus mauvaise (53). C’est la première fois depuis 2001-2002 que la barre de 50 est dépassée après 11 journées (Caluire, 51).

…relégation

73%

Des équipes qui étaient relégables à l’issue de la phase aller depuis 2009-2010 ont été reléguées en fin de saison (19 sur 26). Seuls Lille (2018), Albi (2017), Saint-Étienne (2014, 2015), Saint-Brieuc, Yzeure (2011) et la Roche-sur-Yon (2010) sont parvenus à se maintenir

Source statistiques : www.footofeminin.fr

 

Lire aussi : "Vacances, reprise et mercato : comment les joueuses et les clubs ont-ils occupé la trêve ?"

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo