ÉQUIPE DE FRANCE FÉMININE

Les Bleues font coup double

mardi 23 février 2021 - 23:45 - Claire GAILLARD
Equipe de France féminine joie but France Suisse 23/03/2021

Pour son deuxième match amical en trois jours face à la Suisse, l’Équipe de France féminine a montré un visage enthousiasmant. Et s’est imposé sur un doublé de… Wendie Renard.

 

LE MATCH 
Une montée en puissance

Après avoir testé un 3-4-3 lors de la première confrontation face à la Suisse samedi (2-0), Corinne Diacre a opté mardi pour une animation plus habituelle, revenant à une défense à quatre mais avec deux milieux défensives. Dans ce nouveau 4-4-2, le vrai changement concernait l’attaque où Melvine Malard était associée à Grace Geyoro. Et le onze de départ. En titularisant 5 des 6 joueuses entrées en jeu trois jours plus tôt (Perisset, Morroni, Matéo, Toletti, Malard), la sélectionneure a renouvelé son équipe quasiment de moitié. Une décision logique tant leur prestation samedi avait été satisfaisante. Bien en place et s’appuyant sur ses cadres (Peyraud-Magnin, Renard, Tounkara derrière, Bilbault au milieu et Majri devant), l’équipe de France a dominé une équipe de Suisse agressive, a offert de jolis mouvements. Elle s’est procuré des occasions en première période mais a connu du déchet et a manqué de réalisme et créativité. En seconde période, les entrées de Baltimore et Delphine Cascarino ont apporté de la vivacité sur les côtés. Toletti est montée en puissance, Perisset s’est montrée plus efficace et les autres remplaçantes ont apporté (Diani, Khelifi qui a honoré sa première sélection). Surtout les Bleues ont mis le pied sur le ballon et sont allées de l'avant, multipliant les corners et coups de pied arrêtés. Pas étonnant qu’elles aient marqué sur cette phase de jeu (voir ci-dessous)


77e minute : Wendie Renard place sa tête pour ouvrir le score (photo Guillaume BIGOT / FFF). 

LE FAIT DE JEU
La meilleure attaque, c’est la défense !

Dans le but suisse, Thalmann avait laissé sa place à Friedli et la première avait certainement prévenu la seconde de la menace que représentait Wendie Renard, déjà buteuse samedi. La gardienne a d’abord bien contenu les assauts français (centre dangereux de Matéo 19e, pointu de Toletti détournée 38e, enchaînement contrôle-frappe de Malard 58e, tentative de Khelifi 65e). Avant l’ouverture du score, Renard lui avait donné des sueurs froides. Sur un beau ballon de Toletti qui avait trouvé la tête de la défenseure, Friedli avait détourné sur sa barre (59e) avant de voir une autre tentative filer au-dessus de son but (69e). C’était sans compter la persévérance de l’internationale française aux 124 sélections. À la 77e minute, sur un coup franc de Perisset, Renard se détendait pour smasher une tête puissante (1-0). En fin de partie, Diani, qui aurait dû bénéficier d’un penalty plus tôt (73e), était victime d’une faute dans la surface. L’arbitre sifflait et… Wendie Renard prit le ballon pour cet exercice qu’elle affectionne. Elle ne tremblait pas et s’en allait inscrire son 28e but en bleu, étirant la série d’invincibilité des Bleues à 15 matches désormais. Les quatre buts marqués face à la Suisse sont l'oeuvre des défenseures : 3 ont été inscrits par Renard, le 4ème par Perle Morroni. Même en l’absence de la meilleure buteuse de son histoire (Eugénie Le Sommer forfait), l’Équipe de France a des ressources. 

LA DÉCLA

On a tenté des choses, si on ne le fait pas sur des matches de préparation, on ne le fera pas en compétition. Je retiens la satisfaction d’avoir remporté ces deux rencontres. Le stage a été positif, on a eu plus de temps pour travailler ces nouveaux systèmes qui pourront nous servir même si on maîtrise le 4-3-3. Il y avait des absentes mais il faut parler des joueuses présentes qui ont bien répondu lors de ce rassemblement.

Corinne DIACRE, sélectionneure des Bleues

LE PROCHAIN RASSEMBLEMENT 
Deux matches espérés en avril 

Avec le report du Championnat d’Europe à l’été 2022 (du 6 au 31 juillet) pour lequel elles ont décroché leur billet fin 2020, les Bleues ne retrouveront la compétition que lors des qualifications pour la Coupe du monde 2023 en début de saison prochaine. D’ici là, les joueuses de Corinne Diacre doivent composer avec les matches amicaux. Comme Didier Deschamps chez les A qui a profité du rab’ de temps pour effectuer des essais avant l’Euro 2021, la sélectionneure a testé différents schémas et offert du temps de jeu à ses joueuses. Malgré l’annulation du tournoi de France, elle a tenu à maintenir ce rassemblement dans sa durée initiale afin de travailler sereinement. Les efforts de toutes ont été salués par la coach et récompensés sur le terrain puisqu’elle a utilisé 19 des 23 joueuses ayant participé à ce stage (*). La prochaine trêve internationale aura lieu du 5 au 13 avril et Diacre compte bien s'en servir afin de disputer, si possible, deux matches (les 9 et 12). 

(*) Seules les gardiennes Mylène Chavas, Solène Durand et Constance Picaud ainsi que la défenseure Estelle Cascarino n’ont pas joué. 

LA COMPOSITION DE LA FRANCE

FRANCE– SUISSE : 2-0 (0-0)
À Metz, stade Saint-Symphorien. Buts : Renard (77e, 90e+1)

FRANCE : Peyraud-Magnin – Perisset, Tounkara, Renard, Morroni – Matéo (D. Cascarino, 46e), Toletti (Palis, 84e), Bilbault (cap.), Majri (Baltimore, 46e) – Geyoro (Khelifi, 64e), Malard (Diani, 64e). Sélectionneure : Corinne Diacre. 

 

Voir la fiche du match complète

Lire aussi : Le point sur les qualifications à l'Euro féminin 2022

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo