ÉQUIPE DE FRANCE

Les Bleus, tête la première

jeudi 1 avril 2021 - 23:25 - Claire GAILLARD
Les Bleus autour du buteur

Grâce à une tête d’Antoine Griezmann, l’Équipe de France s’est imposée en Bosnie-Herzégovine (1-0). Elle conforte sa première place dans son groupe de qualifications à la Coupe du monde 2022 où l’Ukraine et le Kazakhstan ont fait match nul.

 LE MATCH 
Griezmann, forcément 

L’Équipe de France a achevé la première trêve internationale de l’année 2021 par un succès en Bosnie-Herzégovine (1-0), le deuxième dans ces qualifications à la Coupe du monde 2022, qui lui permet de conserver la tête de son groupe. Et de creuse l’écart avec l’Ukraine, qui a fait match nul contre le Kazakhstan (voir encadré). Trois jours après leur victoire à Nour-soultan (2-0) et avec un seul entraînement dans les jambes, les Bleus se sont présentés dans un 4-2-3-1 proche de celui aligné face à l’Ukraine, au Stade de France (1-1, le 24 mars). Seuls N’Golo Kanté et Olivier Giroud étaient remplacés par Paul Pogba et Thomas Lemar, qui a pris le couloir et laissé l’axe à Kylian Mbappé. En face, la Bosnie était positionnée dans un 3-5-2, ou 5-4-1 en phase défensive, qui rappelait aux Français leurs dernières sorties mais avec une qualité technique adverse supérieure. En mettant de côté le hors-jeu a priori discutable sifflé contre Mbappé (3e), la première moitié de première période fut en-deça des attentes du sélectionneur Didier Deschamps et Hugo Lloris a dû s’interposer sur deux occasions bosniennes (voir ci-dessous). Malgré une possession favorable (62% contre 38%), les Bleus avaient trop de déchet technique, manquaient de justesse et d’efficacité (Rabiot 27e, Mbappé 43e, Varane 44e). Au retour des vestiaires, ils ont accéléré et montré d’autres intentions. La patte de Lemar, les accélérations de Mbappé, les centres de Pavard provoquaient le danger et l’entrée de Giroud libérait ses coéquipiers en attaque. À la suite d’un corner joué en deux temps, Lemar repiquait dans l’axe, servait Rabiot sur le côté droit qui déposait le ballon sur la tête de Griezmann au premier poteau (1-0, 60e), son 35e but en bleu qui lui permet de dépasser David Trezeguet pour devenir seul le quatrième meilleur buteur de la sélection. Giroud (64e) puis Varane (70e) ont eu l’occasion de creuser l’écart. Mais la Bosnie a aussi poussé. Elle aurait pu revenir sans des interventions décisives de Rabiot, Griezmann ou Pogba voire si Pjanic n’avait pas trouvé le mur sur coup franc (79e). Avec ce résultat positif, le rassemblement s’achève sur un bilan de sept points pris en trois rencontres. 


La célébration d'Antoine Griezmann après son but (photo Simon MORCEL / FFF).

 LE CHIFFRE 
8

Ce deuxième succès dans les qualifications à la Coupe du monde 2022 est le huitième d’affilée de l’Équipe de France en déplacement. Dans leur histoire, jamais les Bleus n’ont réalisé pareille série. Sur cette période, ils ont conservé leur cage inviolée à sept reprises, seule la Croatie ayant trouvé le chemin des filets (2-1, le 14 octobre 2020 en Ligue des Nations). La dernière défaite des joueurs de Didier Deschamps à l’extérieur remonte au 8 juin 2019 (0-2 en Turquie, éliminatoires de l’Euro 2020).

 LE FAIT DU JOUR 
Lloris, décisif

En conférence de presse de veille de match, il avait confié sa « grande fierté » à l’idée de rejoindre Thierry Henry sur la deuxième marche du podium des joueurs les plus capés en Équipe de France. Face à la Bosnie-Herzégovine, Hugo Lloris a honoré sa 123e sélection, treize ans après sa première. Le gardien des Bleus, et capitaine pour la 99e fois ce mercredi soir, est l’unique joueur du groupe à avoir disputé l’intégralité des trois matches en sept jours. S’il avait été peu sollicité contre l’Ukraine, s’inclinant sur un but de son coéquipier Presnel Kimpembe, puis au Kazakhstan, Lloris s’est illustré à Sarajevo, notamment lors de l’entame timorée des Bleus. À la 24e minute, il s’est d’abord bien détendu pour détourner une puissante reprise du gauche de Todorovic avant de réaliser une superbe intervention. Sur un corner de Pjanic, Ahmedhodzic plaçait une tête que Lloris sortait d’un arrêt réflexe (26e). Cette victoire est aussi la sienne. « En première période, on a péché au niveau du mental, analysait-il sur M6. Il fallait être prêts à faire les efforts tout de suite, être en mouvement, mettre de l’intensité dans les courses, être plus directs, prendre un peu plus nos responsabilités. C’est ce qui rend notre performance un peu laborieuse. L’entrée d’Olive (Giroud) a permis de fixer les défenseurs adverses et a libéré Antoine (Griezmann) et Kylian (Mbappé). On a marqué et derrière, on a géré ce résultat. L’essentiel est là. On avance. »


Hugo Lloris à l'échauffement avant Bosnie-Herzégovine - France (photo Franck FIFE / AFP).

 LA DÉCLA 

C’était compliqué car il y a un peu de fatigue. On a du mal à jouer face à une défense à cinq, il faudra bien revoir ça et se préparer afin de voir où et comment on peut réussir à faire mal. On sait qu’on est attendus lors de chaque match. Il y en aura d’autres où on ne fera pas que du beau jeu. On a pris les trois points, c’est l’essentiel. Je suis très fier de mon parcours en Équipe de France, j’ai envie d’aller le plus loin possible. On a une belle compétition à vivre l’été prochain.

Antoine Griezmann, au micro de M6

 LES STATISTIQUES   

867e match de l’histoire de l’Équipe de France depuis 1904 (432 victoires, 180 nuls, 255 défaites, 1 542 bp, 1 200 bc).
123e sélection pour Hugo Lloris (et 99e capitanat, record). Il a rejoint Thierry Henry sur la deuxième marche du podium des joueurs les plus capés, derrière Lillian Thuram (142).
107e sélection pour Olivier Giroud, sixième joueur le plus capé à égalité avec Patrick Vieira. 
46e match d’affilée en bleu d’Antoine Griezmann. Un record amélioré dans l’histoire de l’Équipe de France. Et 35e but qui lui permet d’être, seul, le quatrième meilleur buteur en sélection. 
111e match de Didier Deschamps à la tête des Bleus (73 succès, 20 nuls, 18 défaites), record pour un sélectionneur français.
►L’Équipe de France n’a perdu qu’un seul de ses 18 derniers matches (14 victoires, 3 nuls). C’était face à la Finlande en amical (0-2, le 11 novembre 2020).
►Les Bleus ont remporté leur 8e victoire d’affilée à l’extérieur. Une première dans leur histoire.  

 LA FICHE TECHNIQUE 

BOSNIE-HERZÉGOVINE – FRANCE : 0-1 (0-0)
À Sarajevo, Stadion Grbavica. Match disputé à huis clos. Arbitre : M. Orsato (ITA).But : Griezmann (60e). Avertissements. – Bosnie-Herzégovine : Hadzikadunic (15e), Sanicanin (54e), Hadziahmetovic (69e). France : Pogba (79e).

BOSNIE-HERZÉGOVINE : Sehic – Ahmedhodzic, Hadzikadunic, Sanicanin – Todorovic (Stevanovic, 78e), Hadziahmetovic, Pjanic, Cimirot (Gojak, 86e), Kolasinac – Dzeko (cap.), Krunic (Prevljak, 86e). Sélectionneur : Ivaylo Petev Bogdanov. Remplaçants : Vasilj (g.), Piric (g.), Civic, Menalo, Duljevic, Cipetic, Rahmanovic, Loncar, Mihojevic.
FRANCE : Lloris (cap.) – Pavard, Varane, Kimpembe, Hernandez – Pogba, Rabiot - Coman (Giroud, 59e), Griezmann, Lemar (Sissoko 90e) – Mbappé. Sélectionneur : D. Deschamps. Remplaçants : Mandanda (g.), Maignan (g.), Lenglet, Dubois, Zouma, Digne, F. Mendy, Ndombélé, Démbélé, Ben Yedder.

Le point sur le groupe D

Mercredi 31 mars (3e journée) :

  • Bosnie-Herzégovine – France : 0-1
  • Ukraine – Kazakhstan : 1-1
    Exempte : Finlande

Classement :

1. France, 7 points (3 matches)
2. Ukraine, 3 pts (3 m.)
3. Finlande, 2 pts (2 m.)
4. Bosnie-Herzégovine, 1 pt (1 m.)
5. Kazakhstan, 1 pt (2 m.)

 

Prochains matches : 

  • 1er septembre 2021 (4e journée)

16 heures : Kazakhstan – Ukraine 
20h45 : France – Bosnie-Herzégovine

  • 4 septembre 2021 (5e journée)

18 heures : Finlande - Kazakhstan
20h45 : Ukraine-France

  • 7 septembre 2021 (6e journée)

20h45 : Bosnie-Herzégovine – Kazakhstan
20h45 : France-Finlande

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo