Coupe de France

Alexi Peuget : « Une aventure extraordinaire »

lundi 19 avril 2021 - 14:00 - Richard LOYANT
Alexi Peuget

Le capitaine du GFA Rumilly Vallières présente son équipe de N2, qui dispute pour la première fois de son histoire un quart de finale de Coupe de France, mardi 20 avril face au Toulouse FC (Ligue 2).

À 30 ans, Alexi Peuget réalise avec le GFA Rumilly Vallières, où il est arrivé à l’intersaison, le plus beau parcours de sa carrière en Coupe de France. Avant le quart de finale qui l’opposera mardi 20 avril au Toulouse FC (Ligue 2), l’ancien pro du RC Strasbourg, du Stade de Reims, de Châteauroux et de Grenoble F38, entre autres, présente le club haut-savoyard et une équipe de National 2 dont il est devenu le capitaine.

LES POINTS FORTS DU GFA

« On s’arrache sur tous les ballons »

« C’est d’abord une équipe où tout le monde tire dans le même sens. On a aussi un bloc compact qui travaille bien défensivement et arrive à se projeter rapidement. C’est un état d’esprit, avec l’envie de continuer la compétition car sinon, pour nous, tout s’arrête. On s’arrache sur tous les ballons, on n’est pas facile à passer. C’est notre plus grande force, cette envie de ne pas prendre de but et de gagner à chaque fois ».

SPÉCIALISTE DES TIRS AUX BUTS

« C’est au feeling, celui qui se sent bien y va »

« Cela se joue au mental et à la qualité technique. Notre gardien Dan Delaunay a aussi réalisé les parades qu’il fallait. On effectue une séance spécifique les veilles de match, en fin d’entraînement. Chacun prend le ballon et va tirer. Le coach nous demande de ne pas faire de bruit pour nous mettre dans l’ambiance d’un stade vide. Personne ne parle, on se présente un par un et on tire, mais c’est vraiment au feeling : celui qui se sent bien y va. Trois fois cela nous a réussi, on espère surfer sur cette vague pour continuer l’aventure ».

Alexi Peuget n° 15 décisif en 8es de finale en inscrivant, peu après son entrée face au Puy F43, le penalty donnant un avantage de deux buts à son équipe, à moins de dix minutes du terme (photo Sébastien Ricou/APL/FFF).

LE REMPART DAN DELAUNAY

« Il sait prendre l’avantage psychologique »

« On l’a recruté aux Herbiers juste avant le début de la Coupe, notre gardien n°1 devant arrêter pour son travail. Dan n’a pu disputer que la Coupe, faute de championnat. Il aime bien intimider les adversaires, il sait prendre l’avantage psychologique sur eux, y compris dans le jeu. Il est très bon sur sa ligne et a une bonne lecture de la course d’élan et de la position des pieds de l’adversaire, ce qui lui permet d’avoir de la réussite et de nous sortir un ou deux tirs au but à chaque fois ».

Le parcours du GFA Rumilly Vallières

4e tour : AS Divonnaise (R3) - GFA Rumilly Vallières 3-5
5e tour : Oyonnax PVFC (R3) - GFA Rumilly Vallières 0-1
6e tour : ES Manival (R2) - GFA Rumilly Vallières 0-3 (par forfait)
7e tour : FC Limonest Saint-Didier (N3) - GFA Rumilly Vallières 0-0, 5 tab 6
8e tour : GFA Rumilly Vallières - AS Saint-Priest (N3) 5-1
32es de finale : GFA Rumilly Vallières - AS Prix-les-Mézières (N3) 0-0, 4 tab 2
16es de finale : GFA Rumilly Vallières - FC Annecy (N) 1-1, 6 tab 5
8es de finale : GFA Rumilly Vallières - Le Puy F43 (N2) 4-0
Quarts de finale : GFA Rumilly Vallières - Toulouse FC (L2), mardi 20 avril au Parc des Sports d’Annecy (18h45, en direct sur Eurosport 2)

LES PILIERS DU GFA

« Avant tout une équipe »

« En défense, Jean-Manu Ribeiro, un ancien du club, capitaine lors du dernier match, leader qui rassure tout le monde. Au milieu, Joris Cottin explose cette année, travaille très bien défensivement avec aussi beaucoup de qualités offensives. Il s’arrache sur tous les ballons, sait les garder quand il le faut… Devant, notre doublette Ashley Moke Njedi et Armel Liongo nous a porté. Ils courent beaucoup, sont généreux… S’il faut définir un axe fort en partant de notre gardien, ce sont ces joueurs-là. Mais sans oublier tous les autres car si l’on en est là, c’est parce que nous sommes avant tout une équipe ».

Jean-Manuel Ribeiro, capitaine au tour précédent face au Puy F43A (photo Sébastien Ricou/APL/FFF).

LE COACH FATSAH AMGHAR

« Il a la gagne dans le sang »

« Il a un sacré caractère et l’envie de gagner chaque match. Il nous met parfois des petites soufflantes, mais cela fait partie du personnage. Il est fidèle à son style de jeu et n’a pas envie de s’adapter à celui des autres. Il a réussi beaucoup de montées et réalise cette saison un beau parcours en Coupe de France, ce n’est pas anodin pour un entraîneur. C’est un très bon meneur d’hommes qui sait bien nous manier, nous motiver, qui à la gagne dans le sang et qui nous la transmet tous les jours ».

Fatsah Amghar, à l’entraînement au Parc des Sports d’Annecy dimanche 18 avril, a réalisé sept accessions en dix ans de carrière d’entraîneur, de R3 à R1 avec l’US Saint-Julien-en-Genevois, de R3 à R1 avec le Cluses-Scionzier FC et de R2 à N2 avec le GFA Rumilly Vallières (photo Sébastien Ricou/APL/FFF).

LES VALEURS DE RUMILLY VALLIÈRES

« Un club familial »

« J’ai trouvé un club familial correspondant à mes valeurs d’humilité, de travail, avec l’envie de progresser et de grandir ensemble. J’avais déjà disputé un 8e de finale avec Strasbourg en 2011 [battu par Angers SCO, 2-0] mais malgré mon parcours en clubs pros, je n’avais jamais réussi à aller aussi loin que cette année. Ces résultats nous permettent de vivre une aventure extraordinaire. C’est exceptionnel, on en profite, c’est top ! Je n’aurais pas pensé arriver aussi loin en étant dans le monde amateur. J’ai beaucoup gagné en venant ici ».

LA COUPE DE FRANCE

« Tous les exploits sont possibles »

« J’en rêve tout doucement, mais sûrement. J’ai toujours eu l’ambition d’aller loin en coupes, j’adore ce type de compétition. Tous les exploits sont possibles en Coupe de France. On a l’objectif de passer ce tour puis, on verra ce que le tirage nous réserve. Si tout le monde fait le boulot en sortant les gros, comme Angers face au PSG [rires], et qu’ensuite ceux qui restent ont un petit coup de moins bien et que nous, on arrive à appuyer au bon moment, on peut le faire. Je ne me ferme à aucun rêve, en restant réaliste. Ce sera très, très, très compliqué d’aller jusqu’au bout mais j’ai confiance en l’équipe, notre groupe, notre club… Alors, pourquoi pas rêver ? ».

TOULOUSE EN QUARTS

« Un gros morceau pour nous »

« Beaucoup espérait une Ligue 1 mais cela reste une équipe professionnelle qui joue la montée dans l’élite et y sera certainement l’année prochaine, c’est en tout cas ce que je leur souhaite. Ce sera un gros morceau pour nous mais ils jouent aussi un championnat où ils vont, peut-être, laisser des forces. À nous de profiter de cette petite opportunité, s’il y en a une, pour jouer notre jeu et se faufiler en demi-finale ».

Alexi Peuget en bref

Né le : 18 décembre 1990 à Mulhouse (Haut-Rhin).
Parcours : Jura Sud Football (octobre 1996-septembre 1997), ES Thaonnaise (octobre 1997-juillet 1998), Jura Sud Football (août 1998-juin 2007), RC Strasbourg Alsace (juillet 2007-juin 2011), Stade de Reims (juillet 2011-janvier 2014), LB de Châteauroux (février 2014-juin 2014), Stade de Reims (juillet 2014-juin 2017), Grenoble F38 (juillet 2017-juillet 2018), Jura Sud Foot (août 2018-juin 2019), US Saint-Malo (juillet 2019-juin 2020), GFA Rumilly Vallières (depuis juillet 2020).
Palmarès : Coupe d’Alsace 2008 (RC Strasbourg Alsace).

À lire aussi :

GFA Rumilly Vallières veut y croire

Rumilly Vallières verra les quarts

Tout sur les 8es de finale

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo