COUPE DE FRANCE

Farid Fouzari : « Un parcours extraordinaire »

vendredi 23 avril 2021 - 14:35 - Richard LOYANT
Farid Fouzari entraîneur Canet RFC

L’entraîneur du Canet RFC (National 2) revient sur le parcours historique de son équipe éliminée (2-1) mardi en quarts de finale par le Montpellier HSC (Ligue 1).

Arrivé à l’intersaison de l’Athlético Marseille, Farid Fouzari a réalisé avec le Canet RFC (National 2) le plus beau parcours de l’histoire du club en Coupe de France. Sortie en quarts de finale par le Montpellier HSC (1-2), l’équipe occitane avait auparavant éliminé l’Olympique de Marseille (2-1), puis une formation du National, l’US Boulogne CO (1-0). L’entraîneur roussillonnais revient sur cette aventure unique, lui qui a a déjà connu deux finales comme adjoint avec le CS Sedan Ardennes (D2, 1999 et 2005) et deux 16es comme principal de l'AS Prix-lès-Mézières (CFA2, 2017) et de l'Athlético Marseille (N3, 2020).

Farid Fouzari replace ses joueurs lors du 16e de finale contre l'Olympique de Marseille (Photo Archives FFF).

LE QUART CONTRE MONTPELLIER

« Cela s’est joué sur des petits détails »

« On a été loin d’être ridicules, on a proposé du jeu, en réalisant notamment une grosse première période. Cela n’a malheureusement pas suffi. On mène au score, ils ont un expulsé et on prend deux buts évitables. Mais c’était une Ligue 1 en face et cela va très vite. J’avais dit aux joueurs à la mi-temps que cela allait se jouer sur des petits détails et cela s’est avéré ainsi, malheureusement pour nous. L’égalisation part d’un coup franc à quarante mètres où l’on n’est pas attentifs : il est joué vite, le ballon arrive dans la surface et Andy Delort réalise un enchaînement prise de balle et frappe de très haut niveau. Le deuxième vient d’une petite erreur de relance qui débouche sur un penalty. Ce sont des matches couperet, c’est le jeu ».

APRES L’ÉLIMINATION

« Un sentiment d’inachevé »

« Il y a de la déception, on se dit que l’on n’était pas loin, surtout à onze contre dix… On a un sentiment d’inaccompli, d’inachevé, mais Montpellier a été très bon. Mes joueurs et le club ressortent grandis de ce match comme du parcours dans son ensemble. Les joueurs ont appris : un match face à une Ligue 1 en Coupe de France en vaut dix de N2. Je suis très fier de mes joueurs, de mon groupe, du club et de ses dirigeants. On a réalisé un parcours extraordinaire mais malheureusement, on n’a pas de championnat derrière et cela fait encore plus mal ».

Le parcours du Canet RFC

4e tour : Comminges Saint-Gaudens Football (R2) - Canet RFC 0-3 (par forfait)
5e tour : US Cazères (R1) - Canet RFC 0-3
6e tour : Canet RFC – Stade Beaucairois (National 3) 1-0
7e tour : US Colomiers (National 2) - Canet RFC 1-1, 6 tab 7
8e tour : Entente Saint-Clément Montferrier (R1) - Canet RFC 0-2
32es de finale : Canet RFC - Stade Poitevin FC (National 3) 1-1, 4 tab 2
16es de finale : Canet RFC - Olympique de Marseille (Ligue 1) 2-1
8es de finale : Canet RFC - US Boulogne CO (National) 1-0
Quarts de finale : Canet RFC - Montpellier HSC (Ligue 1) 1-2

La joie après avoir sorti l'Olympique de Marseille en 16es de finale (photo Raymong ROIG/AFP).

LES MEILLEURS SOUVENIRS 

« Magnifique contre Marseille »

« Les émotions après chaque match, la cohésion d’un groupe, la découverte de certaines valeurs chez mes joueurs qui ont su élever leur niveau, individuel et surtout collectif. La prestation contre Marseille a été magnifique, avec du jeu. Contre Boulogne, cela a été beaucoup de solidarité pour bien défendre les vingt dernières minutes, une autre facette de l’équipe. On a bien tenu le score face à une très belle équipe qui a, depuis, gagné trois matches d’affilée. Face à Marseille et au moins la première période contre Montpellier, ils m’ont surpris agréablement en élevant leur niveau. Je les force à jouer au football pour gagner les matches, même si c’est une Ligue 1 en face. J’ai vu de très belles choses, ils ont su retranscrire ce qui avait été travaillé à l’entraînement ».

LA FORCE DE LA COUPE

« Une belle aventure humaine »

« J’adore cette compétition, où ça passe ou ça casse. Elle consolide un groupe et crée une dynamique positive. C’est surtout une belle aventure humaine. Enfin, elle donne un coup de projecteur sur les joueurs, les membres du staff et le club, permettant de valoriser tout le travail que l’on peut effectuer quotidiennement dans l’ombre ».

Farid Fouzari en bref

Né le : 5 août 1967 à Charleville-Mézières (Ardennes).
Parcours joueur : Olympique de Charleville (juillet 1992-juin 1996), CS Sedan Ardennes (juillet 1996-juin 1998).
Parcours entraîneur : CS Sedan Ardennes (juillet 1998-juin 2006), Paris FC (juillet 2007-octobre 2009), CS Sedan Ardennes (novembre 2009-juin 2012), US Quevilly (novembre 2012-juin 2013), CS Sedan Ardennes (août 2013-juin 2016), AS Prix-lès-Mézières (juillet 2016-juin 2017), FC Martigues (juillet 2017-novembre 2017), Olympique Charleville Neufmanil Aiglemont (octobre 2018-juin 2019), Athlético Marseille (juillet 2019-juin 2020), Canet RFC (depuis juillet 2020).

À lire aussi : Tout sur les quarts de finale

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo