LA SAGA DE L'EURO

Euro 1984, les Bleus dans l'histoire

dimanche 25 avril 2021 - 09:00 - Philippe MAYEN
Equipe de France

Deuxième épisode de notre saga consacrée à l'histoire des Bleus au championnat d'Europe avec l'édition 1984. Organisé en France, cet Euro 84 reste associé pour toujours à la conquête du premier titre majeur des Bleus, sacrés champions d'Europe !

Quatrièmes en 1960, absents des éditions 1964, 1968, 1972, 1976 et 1980, les Bleus participent en 1984 à leur deuxième phase finale européenne. Cet Euro survient deux ans après la Coupe du monde en Espagne, où ils ont été les héros malheureux d'une inoubliable demi-finale contre la RFA. Quatre-vingts ans après sa création, l'heure d'une première grande victoire internationale va enfin sonner pour l'Équipe de France !

L’ORGANISATION

Retour en France
Pour la deuxième fois de son histoire, après l’édition inaugurale de 1960, la France accueille le championnat d’Europe de l’UEFA. Le tournoi se déroule du 12 au 27 juin dans 7 villes et stades de l’Hexagone, modernisés ou même nouveau (Nantes) : Lens (stade Félix-Bollaert), Lyon (stade de Gerland), Marseille (stade Vélodrome), Nantes (stade de la Beaujoire), Paris (Parc des Princes), Saint-Étienne (stade Geoffroy-Guichard) et Strasbourg (stade de la Meinau). Seule nouveauté dans le format de l’épreuve, des demi-finales sont instaurées à l’issue des deux groupes du premier tour. 

LE PLATEAU

Sans l'Italie
Cette 7e édition rassemble huit équipes. À la France, qualifiée d’office en tant que nation hôte, s’ajoutent l’Allemagne de l’Ouest (ou RFA, tenante du trophée, vice-championne du monde), la Belgique (vice-championne d’Europe en 1980), le Danemark, l’Espagne (vainqueur en 1964), le Portugal (première participation), la Roumanie (première participation) et la Yougoslavie (finaliste en 1960). La grande absente de cette phase finale est l’Italie, championne du monde deux ans plus tôt en Espagne. La Squadra Azzurra n’a pris que la quatrième place (5 points) de son groupe éliminatoire derrière la Roumanie, la Suède et la Tchécoslovaquie. 

Le premier but des Bleus lors de la finale contre l'Espagne, signé Michel Platini sur coup franc (photo FFF).

LE TOURNOI

La vie en bleu
Cette phase finale s’impose comme un grand succès populaire avec plus de 600 000 spectateurs (plus de 40 000 par match) au total. Les Bleus de Michel Hidalgo font le plein de supporters (247 000) partout où ils passent. Ils font aussi le plein de succès (5 sur 5) du match d’ouverture à la finale pour coiffer la couronne européenne. Deux ans après la demi-finale de Séville contre la RFA au Mondial 82, ce titre est autant une revanche qu’un aboutissement. Les Allemands, autres favoris, sont éliminés dès le premier tour, devancés dans leur groupe par le Portugal et l’Espagne. La surprise vient du Danemark, qui se hisse en demi-finales où les Vikings ne s’inclinent qu’aux tirs au but (1-1, 4 tab 5) contre les Espagnols.

Michel Platini soulève le Trophée Henri-Delaunay sous le regard du président de la République François Mitterrand et du président de la FFF Fernand Sastre (à gauche) (photo FFF).

1984, C'EST AUSSI...

19 février : la France termine les Jeux olympiques d’hiver de Sarajevo avec trois médailles (1 en argent, 2 en bronze), ce qui la place au treizième rang international.

25 février : disparition du journaliste TV Roger Couderc, chantre du rugby français (photo ci-dessous, en haut à gauche).

11 mai : alors que les Girondins de Bordeaux d’Aimé Jacquet ont été sacrés champions de France, le FC Metz remporte la 67e édition de la Coupe de France en battant l’AS Monaco (2-0), la première du club lorrain. 

16 juillet : adoption de la loi Avice relative à l’organisation et à la promotion des activités physiques et sportives qui prévoit que les fédérations agréées participent à l’exécution d’une mission de service public.

17 juillet : après des manifestations massives contre la loi sur la réforme de l’enseignement privé, démission du ministre de l’Éducation nationale Alain Savary, suivie de celle de tout le gouvernement conduit par Pierre Mauroy.

12 août : à la clôture des Jeux olympiques d’été de Los Angeles, la France se classe au douzième rang avec 28 médailles : 5 en or, dont celles remportée par les Olympiques d’Henri Michel ou le perchiste Pierre Quinon, 7 en argent et 16 en bronze (photo ci-dessus, en haut à droite).

19 septembre : présentation de la Renault Super 5. Elle sera la voiture la plus vendue en France de 1986 à 1989.

22 septembre : poignée de main entre le président François Mitterrand et le chancelier allemand Helmut Kohl à Douaumont (Meuse), lors d’une commémoration des victimes de la Première Guerre mondiale. L’un des gestes les plus symboliques de la réconciliation entre les deux pays (photo ci-dessous, en bas à gauche).

4 novembre : lancement de Canal+, première chaîne privée à péage du paysage audiovisuel français (photo ci-dessus, en bas à droite).

 Photos Marcel MOCHET, Georges BENDRIHEM, Patrick BILLARD/AFP

Les joueurs retenus pour l'Euro 1984
Euro 1984, le parcours des Bleus
Euro 1984 : Hidalgo à jamais le premier
Maxime Bossis :"Une équipe à son summum"
Bruno Bellone : "Gravé dans ma vie"

 

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo