LA SAGA DE L'EURO

Euro 1992, un petit tour et puis s'en va

jeudi 6 mai 2021 - 09:30 - Vincent ORSINI
Euro 1992, un petit tour et puis s'en va

Avant le coup d'envoi de l'Euro 2020, suite du tour d'horizon des précédentes éditions auxquelles les Bleus ont participé. Aujourd'hui l'Euro 1992, où les Tricolores n'ont pas réussi à poursuivre leur bonne lancée des éliminatoires.

Nommé à la tête de l’Équipe de France le 1er novembre 1988, en remplacement d’Henri Michel, Michel Platini n’est pas parvenu à qualifier les Bleus pour la Coupe du monde 1990 en Italie mais son arrivée suscite de nombreux espoirs. Sous ses ordres, les Bleus réalisent même un sans-faute lors des éliminatoires de l’Euro 1992 : 8 matches, autant de victoires, 20 buts marqués contre 6 encaissés. La France se met alors à rêver d'une nouvelle couronne européenne. Pourtant, la préparation de la compétition s’avère bien plus compliquée.  Les Tricolores s’inclinent contre la Suisse (2-1) et l’Angleterre (2-0), qu’ils retrouveront à l’Euro, et ne peuvent faire mieux que match nul contre la Belgique (3-3) et les Pays-Bas (1-1).

Niveau jeu, Platini s’appuie sur une équipe solide qui défend bien et beaucoup, en comptant sur ses deux immenses talents offensifs pour faire la différence, à savoir Jean-Pierre Papin et Éric Cantona. Jean-Pierre Papin est alors Ballon d'Or en titre, le premier (et unique à ce jour) reçu par un tricolore évoluant dans un club français, et Éric Cantona vient d'être sacré champion d'Angleterre avec Leeds United, et il sera transféré à Manchester United quelques mois après la compétition. Ce duo a parfaitement fonctionné pendant les éliminatoires : 9 buts pour Papin, 3 pour Cantona, soit plus de la moitié des buts français dans cette campagne.


Jean-Pierre Papin et le sélectionneur Michel Platini (Crédit Pascal GEORGE / AFP)

Mais dès le début de la compétition, cette stratégie s'érode. Les adversaires des Bleus mettent un point d'honneur à bloquer les deux attaquants français qui, sevrés de ballon, peinent à exprimer leur talent. Après deux nuls contre la Suède, le pays hôte, et l'Angleterre, Platini et ses hommes peuvent toujours se qualifier en cas de résultat positif lors du troisième et dernier match ... En face, le futur champion danois en décide autrement : la France est éliminée de l'Euro sans avoir remporté le moindre match. 

1992, c'est aussi ...

7 février : Les Restos du Coeur sont reconnus comme « établissement d'utilité public ». 

12 avril : la chaîne « La Cinq » cesse d'émettre. 

5 mai : lors de la demi-finale de Coupe de France entre le SC Bastia et l'Olympique de Marseille, une tribune du stade Armand-Cesari de Furiani s’effondre faisant 18 morts et 2300 blessés. 

22 juin : début du procès du « sang contaminé », à la suite du scandale sanitaire implicant des ministres et des responsables de la santé. 

7 juillet : adoption définitive du nouveau code pénal, qui entrera en vigueur le 1er mars 1994. 

2 août : Michel Berger décède d'une crise cardiaque dans sa propriété de Ramatuelle après une partie de tennis. 

7 septembre : naissance de France Télévision. Antenne 2 et FR3 deviennent France 2 et France 3. 

20 septembre : les Français sont invités à s'exprimer par referendum sur le traité de Maastricht, qui est approuvé à 51 %. 

1er novembre : entrée en vigueur de la Loi Évin contre le tabagisme et la publicité pour l'alcool. 

À lire également : 

Les joueurs retenus pour l'Euro 1992

Euro 1992, le parcours des Bleus

Jean-Philippe Durand : « Un coup derrière la tête »


fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo