D1 ARKEMA

Sonia Bompastor nommée à Lyon

mardi 27 avril 2021 - 21:17 - Claire GAILLARD
Sonia Bompastor OL entraîneure 27/04/2021

L’Olympique Lyonnais a officialisé mardi l’arrivée de l’ancienne internationale française sur le banc de l’équipe féminine en remplacement de Jean-Luc Vasseur. Elle s'est engagée jusqu'en 2023.

C’est par un communiqué diffusé sur son site internet et relayé sur ses réseaux sociaux que l’Olympique Lyonnais a annoncé, ce mardi 27 avril, la nomination de Sonia Bompastor comme entraîneure principale de l’équipe féminine. L’ancienne internationale française, liée jusqu’en juin 2023, succède à Jean-Luc Vasseur, en poste depuis 2019.

 

« Après l’élimination de la Women’s Champions League dès les quarts de finale, ce qui n’était pas arrivé depuis la saison 2014-2015, plusieurs réflexions ont été menées en interne afin de trouver les leviers nécessaires pour permettre à l’équipe de bien terminer une saison disputée dans un contexte compliqué, précise le club rhodanien (…) À l’issue de ces discussions, l’Olympique Lyonnais et Jean-Luc Vasseur ont pris la décision commune de mettre fin à leur collaboration. »

Directrice de l’Académie depuis 2013, Sonia Bompastor (156 sélections), titulaire du BEF et du formateur, retrouve une équipe où elle a évolué durant six saisons (2006-2009 puis 2010-2013) au cours desquelles la latérale et capitaine a soulevé 6 championnats de France, 3 Coupes de France et les deux premières Ligues des champions du club (2011, 2012). À 40 ans, elle devient aussi la première femme entraîneure de l’OL féminin, qui a promu Camille Abily, adjointe n°1.   

Ce n’est pas l’habitude de la maison de changer en cours de saison, mais l’enjeu le voulait.

Jean-Michel AULAS, président de l'Olympique Lyonnais

Sonia Bompastor a dirigé sa première séance en matinée. Au programme, du travail physique suivi d’une opposition. Puis elle a été présentée aux médias lors d’une conférence de presse. « Le changement se fait en cours de saison, c’est forcément particulier. La séance de ce matin était bonne, avec de beaux buts et une belle technique affichée. C’est de bon augure pour la suite, estime l’intéressée. L’avantage c’est que je connais le club. J’avais des liens avec Jean-Luc Vasseur donc je sais comment travaille le groupe pro. La priorité est de remobiliser tout le monde en vue du titre. » « On a parlé trop vite d’une fin de règne, assure Jean-Michel Aulas, le président lyonnais assis à ses côtés. Les circonstances de l’élimination (en Ligue des champions) étaient particulières. Ce n’est pas l’habitude de la maison de changer en cours de saison, mais l’enjeu le voulait. »

 

En jeu, le titre de champion de France, propriété de l’OL depuis 2007. Alors qu’il leur reste cinq matches de D1 Arkema à disputer dont le choc face au PSG (voir encadré), les Lyonnaises sont deuxièmes avec un point de retard sur le leader parisien. Vendredi, avec la réception du Havre AC, elles auront l’occasion de reprendre la tête du classement. Au même moment, Paris sera en mode Ligue des champions, à moins de 48 heures de sa demi-finale retour face au FC Barcelone (aller 1-1).

Le calendrier de l’Olympique Lyonnais :

  • Vendredi 30 avril (18h30) : Olympique Lyonnais – Le Havre AC (19e journée, match en retard)
  • Dimanche 9 mai (17h30) : GPSO 92 Issy – Olympique Lyonnais (20e j.)
  • Vendredi 21 mai (18h30) : Girondins de Bordeaux – Olympique Lyonnais (21e j.)
  • Dimanche 30 mai (21 heures) : Olympique Lyonnais – Paris Saint-Germain (16e j., match en retard)
  • Week-end du 5 juin (date et horaire à confirmer) : Olympique Lyonnais – FC Fleury 91 (22e j.)
fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo