D1 FUTSAL

L'ACCS frappe fort

samedi 1 mai 2021 - 16:34 - Claire GAILLARD
ACCS Asnières - Paris ACASA

Vainqueur de Mouvaux Lille MF (5-1), l’ACCS Asnières-Villeneuve 92 a fait chuter le leader et repris la tête du championnat de D1 Futsal à trois journées de la fin de la saison.

Le choc du Championnat de D1 Futsal a livré ses promesses. Dans sa Teddy-Riner Arena, l’ACCS Asnières-Villeneuve 92 l’a emporté samedi face à Mouvaux Lille MF (5-1), qui s’incline pour la première fois de la saison et cède son fauteuil de leader aux joueurs franciliens. À trois journées de la fin, ACCS (ici en photo lors de la réception de Paris ACASA) a fait un grand pas vers le titre de champion de France.

 

 LE MATCH  
Asnières, l'entame parfaite

Pour que cette rencontre ait des allures de finale du Championnat, Mouvaux Lille MF, leader avec un point d’avance au coup d’envoi, et ACCS Asnières-Villeneuve 92, son dauphin, savaient ce qu’ils avaient à faire. Le club nordiste devait reproduire une prestation à la hauteur du match aller, le 20 janvier (4-2), quand son homologue francilien ambitionnait de montrer un autre état visage. Et c’est ACCS qui a réalisé la meilleure entame, asphyxiant Mouvaux durant les dix premières minutes. Plus tranchants, les Franciliens mettaient le pied sur le ballon, profitaient des erreurs nordistes, multipliaient les occasions et se montraient efficaces en faisant le break en deux minutes par Abdessamad Mohammed (9e) puis Bilal Bakkali (9e). Le réveil de Mouvaux intervint après le temps mort demandé par le coach. ACCS n’était pas loin du 3-0 (17e) mais sur la contre-attaque, la relance de Darcio profitait à Sofiane Medjahed qui réduisit l’écart (2-1, 17e). Miodrag Aksentijevic, le gardien d’Asnières, n’y pouvait rien mais quelques minutes après il sortait un arrêt décisif sur un penalty de Rafaël Sanna (16e). Un tournant du match. En seconde période, Mouvaux trouvait le poteau (30e) mais c'est ACCS qui creusait l’écart par Mouhoudine (3-1, 32e) avant que deux pertes de balle nordistes ne donnent au score une plus large ampleur (4-1, Carlos Ortiz puis 5-1, Bruno Coelho 36e) au moment où Mouvaux tentait le tout pour le tout avec le power play. Cette fois, ACCS était trop fort.


Les joueurs de l'ACCS Asnières-Villeuneuve 92 au coup de sifflet final (image FFFtv).

 LE JOUEUR 
Abdessamad Mohammed, taille patron

Au coup d’envoi, Abdessamad Mohammed était l’un des deux internationaux français – avec son ami Kévin Ramirez – à débuter ce choc du Championnat. Le capitaine des Bleus a livré une prestation de haut vol. Présent dans les duels, très mobile et agressif, il a su concrétiser la domination d’ACCS Asnières. Si Bruno Coelho (1e, 2e) puis Souheil Mouhoudine entré en jeu (3, 5e) ont buté sur Darcio, Mohammed a libéré les siens en trouvant l’ouverture. Servi plein axe par Nelson Lutin, entrant lui aussi, il armait une puissante frappe du gauche, qui ne laissait aucune chance au gardien de Mouvaux (1-0, 7e). Dans la foulée, il servait Carlos Ortiz qui manquait le cadre (7e) puis trouvait la transversale (12e). Entre-temps, Bilal Bakkali avait doublé la mise (2-0, 9e). En seconde période, Abdessamad Mohammed ne baissait pas de pied. Il tentait sa chance (26e), butait sur Ramirez (27e) avant de servir idéalement Souheil Mouhoudine sur le troisième but (3-1, 32e).

 LE CHIFFRE 
23

Auteur du deuxième but d’ACCS Asnières-Villeneuve 92, Bilal Bakkali a signé son 23e but cette saison en D1 Futsal.

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo