National

Le bilan final en chiffres

lundi 17 mai 2021 - 14:08 - Richard LOYANT
SC Bastia champion du National 2020-2021

Bilan final du championnat National 2020-2021, remporté par le SC Bastia, comparé à ceux des précédentes éditions sous le format actuel à dix-huit clubs.

La 24e édition du championnat National a rendu ses verdicts samedi 15 mai, voyant notamment la victoire finale du SC Bastia (photo principale) devant Quevilly Rouen Métropole et le FC Villefranche Beaujolais compléter le podium. Avant la remise de ses trophées lundi 17 mai, l’occasion de tirer un bilan final chiffré, comparé à ses précédentes éditions (depuis son passage à dix-huit clubs en 2013-2014*).

CHAMPION : LE SC BASTIA SANS DISCUSSION

Leader à mi-parcours, le SC Bastia l’est resté jusqu’au bout. Il a imité l’US Orléans 2014 et le RC Strasbourg 2016, les deux seules formations en tête à la trêve parvenues jusqu’ici à l’être encore en fin de championnat. Les Corses terminent avec 66 points, huit de plus que leur dauphin Quevilly Rouen Métropole, tous deux promus en Ligue 2. C’est le troisième plus important total après ceux de Rodez AF (76 en 2019) et du Red Star FC (70 en 2015). 

C’est aussi la deuxième plus grande marge sur le deuxième après les quatorze points d’avance de Rodez sur le FC Chambly-Oise en 2019. Le plus petit écart remonte à l’édition 2017, lorsque LB de Châteauroux a été sacrée avec un seul point d’avance sur... l’US Quevilly Rouen Métropole.

19
victoires pour le SC Bastia, qui devance QRM (16) et le FC Villefranche Beaujolais (15).
9
matches nuls pour les Bastiais, un de moins que QRM, Villefranche et le SO Cholet (10).
6
défaites pour les Corses, deux de moins que QRM, Le Mans FC et l’US Concarneau (8).

Le SC Bastia et Quevilly Rouen Métropole ont animé la tête du National toute la saison (photo Philippe Le Brech/APL/FFF).

PODIUM : QRM A CALÉ, VILLEFRANCHE S’EST ENVOLÉ 

Deuxième à la trêve, Quevilly Rouen Métropole n’est pas parvenu à finalement l’emporter, à l’inverse du Red Star FC (2015 et 2018), de Rodez AF en 2019 et du Pau FC la saison dernière. Les Normands ont réalisé le deuxième moins bon total de points pour un dauphin (58), égalant leur score de l’édition 2017 et avec deux de plus que l’US Orléans 2016 (56). Mais loin derrière le Paris FC 2015, terminant deuxième en ayant marqué autant de points… que le champion bastiais cette saison.

Le FC Villefranche Beaujolais complète le podium en ravissant la troisième place notamment au Red Star FC, qui pointait à ce rang à la trêve. Les Tigres Caladois ont réalisé la plus belle remontée de cette édition, eux qui étaient premiers relégables à la même période. Leurs 55 points se situent également dans la fourchette basse (troisième moins bon total), bien loin des 66 unités records du FC Bourg-Péronnas 2015.

Relégable à mi-parcours, le FC Villefranche Beaujolais (en bleu face à Laval) a débordé presque tous ses rivaux pour terminer sur le podium (photo Philippe Le Brech/APL/FFF).

EN BAS DE TABLEAU 

Dernier à mi-parcours, le SC Lyon comptait alors autant de points que l’EFC Fréjus Saint-Raphaël en 2016 au même stade de la compétition (14), plus important pécule accumulé par une lanterne rouge sur la période. Mais même en réalisant une seconde partie de championnat sur les mêmes bases, il n’a pu quitter ce dernier rang. Maigre consolation, il termine avec le plus grand nombre de points pour un dernier (31), égalant l’ASM Belfort 2017.

Devant, l’US Créteil Lusitanos (17e) et le FC Bastia Borgo (16e) ont marqué le même nombre de points (35), dans les mêmes eaux que les équipes ayant terminé à ces places lors des éditions précédentes. Seuls le SR Colmar 2016 (16e, 37 points), le CA Bastia 2017 (16e, 36) et Marseille Consolat 2018 (16e, 37) avaient auparavant été relégués avec un total supérieur.

Quinzième avec 38 points, l’US Boulogne CO se situe juste derrière l’US Colomiers 2014 et Vendée Les Herbiers 2016 et 2018, qui avaient achevé leur course à cette place avec une unité supplémentaire (39).

Le SC Lyon (en jaune) s’est battu jusqu’au bout sans parvenir à éviter la dernière place (photo Pauline Carré/APL/FFF).

5
victoires pour le SC Lyon, deux de moins que le FC Bastia Borgo et l’US Boulogne CO (7).
17
matches nuls pour Boulogne, record de la saison devant les seize du SC Lyon.
15
défaites pour l’US Avranches MSM et l’US Créteil Lusitanos, formations qui ont le plus perdu.

ATTAQUES : LE SC BASTIA EN FEU

La ligne offensive du SC Bastia a été parmi les plus efficaces de ces huit dernières saisons, avec 57 réalisations (moyenne 1,68 par match). Elle figure au deuxième rang, le record restant détenu par le Red Star FC version 2015 (68 buts, 2 par match).

Celles de l’US Boulogne CO, Bourg-en-Bresse Péronnas et de l’US Créteil Lusitanos ont été les moins prolifiques (29 buts, 0,85 par match). Mais elles ont égalé le record de Créteil en 2018 des « meilleures moins bonnes attaques » de l’histoire du National à dix-huit clubs, loin devant celles du Tours FC et de la JA Drancy en 2019 (21 buts, 0,62 par match).

57
buts marqués par le SC Bastia, meilleure attaque de cette édition 2020-2021 devant celle de l’US Orléans LF (49).
29
buts pour l’US Boulogne CO, Bourg-en-Bresse Péronnas et l’US Créteil Lusitanos, les moins performantes.

BUTEURS ET PASSEURS : JUNG ET PERRIN HAUT LA MAIN

L’Orléanais Gaëtan Perrin (en jaune), troisième meilleur buteur et meilleur passeur du National 2020-2021 (photo Philippe Le Brech/APL/FFF).

Jamais un joueur n’avait réussi autant de buts à mi-parcours (16), soit alors huit de plus que son suivant Damien Durand (Red Star FC). Mais Andrew Jung a connu une seconde partie de championnat moins efficace pour échouer à une concrétisation (21 buts au total) du record du Camerounais de Luzenac AP Ande Dona Ndoh (22 buts), en 2014.

L’avant-centre de Quevilly Rouen Métropole domine néanmoins un podium complété par le Bleuet prêté au FC Bastia Borgo par l’AS Monaco FC Wilson Isidor (16 buts) et le stratège de l’US Orléans LF Gaëtan Perrin (13 buts).

Le milieu offensif des Orléanais a réalisé une saison pleine en dominant le classement des passeurs (9 décisives), une de plus que son coéquipier marocain Mohamed Amine Talal. Tout en restant à distance respectable du record en la matière établi en 2019 par l’ailier du Stade Lavallois MFC Gabriel Etinof (14 passes décisives).

DÉFENSES : LE SC BASTIA ENCORE

Le SC Bastia domine également le classement des défenses avec vingt-huit buts encaissés (0,82 par match). Mais c’est le moins bon total de toutes les éditions, loin de l’hermétique arrière-garde du Paris FC en 2017 (18 buts encaissés, 0,53 par match).

Le SC Lyon (52 buts pris, 1,53 par match) est paradoxalement la deuxième la moins perméable des « moins bonnes », après celle de l’Entente Sannois Saint-Gratien en 2019 (46 encaissés, 1,35 par match). Bien loin des 73 récoltés par le SASF Épinal en 2015 (2,15 par match).

* Championnat 2017-2018 à dix-sept clubs, édition 2019-2020 arrêtée à la 25e journée pour cause de pandémie Covid-19.

Les statistiques du National 2020-2021

Plus de victoires : SC Bastia (19).
Moins de victoires : SC Lyon (5).
Plus de nuls : US Boulogne CO (17).
Moins de nuls : US Avranches MSM (8).
Plus de défaites : US Avranches MSM, US Créteil Lusitanos (15).
Moins de défaites : SC Bastia (6).
Meilleure attaque : SC Bastia, 57 buts marqués.
Moins bonnes attaques : US Boulogne CO, Bourg-en-Bresse Péronnas, US Créteil Lusitanos, 29 buts marqués.
Meilleure défense : SC Bastia, 28 buts encaissés
Moins bonne défense : SC Lyon, 52 buts encaissés.
Meilleur buteur : Andrew Jung (Quevilly Rouen Métropole), 21 buts.
Meilleur passeur : Gaëtan Perrin (US Orléans LF), 9 passes décisives.

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo