D1 ARKEMA

Océane Deslandes : « On ne va rien lâcher »

vendredi 21 mai 2021 - 10:00 - Richard LOYANT
Océane Deslandes Stade de Reims D1 Arkema 2021

La défenseure du Stade de Reims décrit en toute modestie ses ambitions et celles de son club avant d’affronter le Paris SG, lors de la 21e journée de la D1 Arkema vendredi 21 mai.

À bientôt 21 ans (le 26 juillet), la défenseure du Stade de Reims connaît une saison pleine. En sélections nationales des U16 aux U20 (28 capes au total), Océane Deslandes a été appelée pour la première fois chez les A en avril dernier. Et ce vendredi 21 mai, la Mayennaise s’apprête à recevoir avec son club le Paris Saint-Germain, qui lutte pour le titre avec l’Olympique Lyonnais dans l’un des deux matches phares de la 21e et avant-dernière journée de la Division 1 Arkema avec Bordeaux-OL (à suivre en multiplex à partir de 20h45 sur Canal+ Sport). Elle raconte son club, ses ambitions pour la fin de saison et les siennes en bleue.

 LA FIN DU CHAMPIONNAT
« La course avec Montpellier et Guingamp »

« On est pour l’instant sixièmes et on a une cinquième place à aller chercher avec deux matches à jouer, contre le Paris Saint-Germain et Issy-les-Moulineaux. Cela va être la course avec Montpellier HSC [à égalité de points avec Reims] et l’EA Guingamp [un point devant] mais on ne va rien lâcher et continuer à prendre du plaisir sur le terrain car on a cette chance, avec la D1 Arkema, de pouvoir jouer. Ce qui n’est malheureusement pas le cas pour tout le monde ».

 STADE DE REIMS - PARIS SAINT-GERMAIN
« Si on peut les battre, on ne va pas se gêner »

« Si on arrive à réaliser un bon résultat contre le PSG, je pense que Lyon pourra nous remercier [rires]. Nous, on regarde seulement notre équipe. On connaît les objectifs du PSG, qu’elles ne doivent pas perdre ce match mais si on peut les battre, on ne va pas se gêner ».

Déterminée à décrocher une cinquième place au championnat (photo JB Delerue/SDR).

 LE STADE DE REIMS
« Un plaisir et une fierté d’y jouer »

« On sait que c’est historiquement le premier club du renouveau du foot féminin en France. C’est un plaisir et une fierté de jouer pour ce club qui a une grande histoire, que ce soit chez les garçons qui ont connu l’Europe jusqu’en finale [en 1956 et 1959], ou chez les filles qui ont été championnes de France [cinq titres dans les années 1970 et 1980]. C’est un beau club, qui grandit et croit au foot féminin, ce qui est important aujourd’hui ».

 SES PREMIERS PAS AVEC L'ÉQUIPE DE FRANCE 
« J'ai beaucoup appris »

« Cela a été une immense fierté et un réel plaisir d’être appelée par Corinne Diacre. J’en ai beaucoup profité et j’ai beaucoup appris, cela a été dix jours d’enrichissement et d’apprentissage. C’est très différent des sélections de jeunes, où c’est déjà quelque chose. J’ai connu deux championnats d’Europe en U17 et U19, importants dans un parcours pour un jeune. Mais chez les A, c’est le très haut niveau. Cela se joue sur des détails et c’est quand on y est que l’on voit ce qui nous reste à travailler. J’espère bien sûr y retourner car si la sélectionneure m’a appelée, c’est qu’elle croit en moi. On a beaucoup parlé et je sais que je dois beaucoup travailler. Je vais continuer et j’espère que cela se reproduira ».

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo