Espoirs

Sylvain Ripoll : « Démarrer pied au plancher »

dimanche 30 mai 2021 - 15:18 - Richard LOYANT
Sylvain Ripoll

Sylvain Ripoll, sélectionneur des Bleuets, et Houssem Aouar ont répondu à la presse à la veille de leur quart de finale de l’UEFA Euro U21 2021 face aux Pays-Bas, prévu lundi 31 mai (18h).

À la veille de leur quart de finale du championnat d’Europe U21 2021 de l’UEFA, qui les opposera lundi aux Pays-Bas (18h00, en direct sur le player de France TV), le sélectionneur des Bleuets Sylvain Ripoll et le milieu de terrain de l’Olympique Lyonnais Houssem Aouar ont répondu aux questions des journalistes, dimanche 30 mai en visioconférence depuis Budapest (Hongrie).

SYLVAIN RIPOLL : « RESTER ÉQUILIBRÉS »

Le quart de finale : « Avoir une réponse collective »

« On a su tirer la leçon de ce que l’on avait réalisé lors de notre entrée en mars en phase de groupes. Sur un match à élimination directe, il sera indispensable de démarrer pied au plancher avec tout de suite les idées claires et dans les bonnes intensités nécessaires à ce niveau-là. Cette équipe des Pays-Bas est très tournée vers l’offensive, avec la volonté d’avoir la mainmise sur le jeu et une capacité de percussion notamment sur les côtés. Il faudra que l’on soit capable d’être équilibrés, suffisamment denses collectivement pour que la maîtrise technique néerlandaise nous pose le moins de problèmes possibles. Et puis, que l’on ait cette capacité à utiliser les transitions parce que si l’on a en face des joueurs qui se projettent, ils laisseront aussi des espaces. C’est surtout collectivement que l’on doit apporter les réponses, en étant performant dans les couvertures, dans la densité du bloc et la verticalité du terrain. Plus on réduira les espaces, moins on sera gênés. Ce sera l’une des clés demain ».

La motivation du groupe : « Très concerné et investi »

« J’ai senti des joueurs très concernés, très investis dans cette phase finale avec, et ils le savent, l’opportunité de réussir une grande chose dans leur catégorie. On a ce qu’il faut en termes de leadership dans l’équipe. Il faudra que tout le monde se lâche et que l’on crée cette adhésion collective qui peut nous emmener loin. Sur le terrain, il faut de la vie, que cela parle, que cela se soutienne collectivement. On a les profils et les personnalités pour mettre tout cela dès demain sur le terrain ». 

En visioconférence de presse depuis Budapest (capture photo Richard Loyant/FFF).

Diaby et Aouar de retour : « Bien de les avoir avec nous »

« Contre le Danemark et sur la phase de poules en mars, on n’avait peut-être pas suffisamment d’arguments de vitesse, qui sont notamment les caractéristiques d’un garçon comme Moussa Diaby. C’est important d’avoir cette variété, pour être moins lisible par l’adversaire et avoir des cartouches diverses. Pour Houssem [Aouar], on connaît sa capacité à mettre du liant dans les rouages collectifs, à amener de la clarté dans notre jeu et du déséquilibre chez l’adversaire, et à être capable de percuter dès que les espaces s’ouvrent. C’est bien de les avoir avec nous ».

Illan Meslier titulaire : « Toute confiance en lui »

« J’avais établi une hiérarchie des gardiens au début de cette campagne, elle est respectée. Avec l’absence d’Alban [Lafont], Illan [Meslier] évoluera dans la cage demain. Il est très performant avec Leeds, Dimitry Bertaud l’a été aussi avec Montpellier en cette fin de saison. Illan est en de très bonnes dispositions et on a toute confiance en lui pour le match de demain ».

HOUSSEM AOUAR : « DONNER LE MAXIMUM À L’ÉQUIPE »

Son rôle dans l’équipe : « Apporter ce que j’ai appris »

« J’ai participé à l’Euro Espoirs 2019, je sais donc comment se passe ce genre de compétition même si elle est un peu différente cette année. Je commence à avoir pas mal d’expérience et je vais apporter ce que j’ai appris il y a deux ans et en club les saisons qui ont suivi. Cela se fera naturellement. Je suis un joueur qui ne parle pas forcément énormément mais qui sait dire les choses quand il le faut. J’ai forcément un petit regret de n’avoir pas pu participer à la phase de groupes car j’ai été blessé mais mes coéquipiers ont fait le travail. Avec les joueurs de qualité que nous avons, on est passé. Je débarque ici maintenant mais je ne suis pas le petit nouveau, je me sens très à l’aise et je vais essayer d’apporter le maximum à cette équipe pour aller le plus loin possible ».

À l’entraînement samedi 29 mai à Budapest (photo Pierre Bougeois/FFF).

Le quart contre les Pays-Bas : « Avoir confiance et détermination »

« Il va falloir être là dès la première minute face à cette belle équipe. On est confiant et serein mais on sait que cela ne va pas être facile. On a une belle équipe, de très beaux noms quand on regarde la liste. Maintenant, à nous de faire en sorte que ces grands joueurs sachent jouer ensemble et d’aller le plus loin possible. Avec une telle équipe, on y aspire mais cela passe d’abord par demain où l’on va affronter, encore une fois, une belle formation. À nous d’être confiant en notre effectif et de mettre la détermination suffisante pour passer. J’ai discuté un peu avec Memphis [Depay, son coéquipier néerlandais à l’Olympique Lyonnais], il m’a dit que c’était une belle génération qui sait bien jouer, comme d’habitude aux Pays-Bas. Mais il a aussi regardé notre sélection et il a vu que l’on avait pas mal de bons joueurs et des choses à faire valoir ».

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo