ÉQUIPE DE FRANCE

Place au choc France-Allemagne

mardi 15 juin 2021 - 08:43 - Claire GAILLARD à Munich
Allianz Arena Pogba

Champions du monde en titre et finalistes de l’édition 2016, les Bleus font leur entrée en lice dans l’UEFA Euro 2020 mardi soir à Munich contre la Nationalmannschaft (21 heures, M6 et beIN Sports). Tout ce qu’il faut savoir.

 LE CONTEXTE 
Prêts et affûtés

Après dix-neuf jours de préparation à Clairefontaine où ils ont alterné séances de travail intense et phases de récupération, les Bleus, qui ont remporté leurs deux matches amicaux face au Pays de Galles (3-0, le 2 juin à Nice) puis à la Bulgarie (3-0, le 8 juin à Saint-Denis), se sont envolés lundi matin, pour Munich. L’ensemble des joueurs a pris part, dimanche, au dernier entraînement au CNF. Idem hier en milieu d’après-midi à l’Allianz Arena. Didier Deschamps dispose donc d’un groupe au complet pour entamer cet UEFA Euro 2020. Alors que la saison a été éprouvante physiquement et moralement en raison du contexte sanitaire, c’est la meilleure des nouvelles pour le sélectionneur et son staff d’autant qu’un combat se profile. « Il y aura de l’engagement et des duels, juge Deschamps. Au haut niveau, la technique fait souvent la différence mais il y a toujours un engagement total des deux équipes et ce sera le cas mardi. » 

 L’ENJEU 
Lancer (enfin) la compétition

Tombés dans le groupe F avec l’Allemagne, la Hongrie et le Portugal, les Bleus sont les derniers à faire leur entrée en lice. Ces derniers jours, ils ont dit leur impatience à l’idée de débuter et suivi au château les premiers matches du tournoi. « Ça commence quoi ! On est impatients, avait reconnu jeudi le milieu Paul Pogba. On a fait une grande préparation pour arriver là. Le premier match, c’est l’Allemagne, du lourd, et on veut commencer avec un résultat positif, à savoir une victoire, pour bien lancer l’Euro. Il n’y a pas d’Australie ou autres, là, ça commence fort. C’est ça les grandes compétitions. » En conférence de presse de veille de match, le sélectionneur a reconnu que cette rencontre serait « un choc d’entrée. Un choc pour nous mais aussi pour les Allemands car on fait partie des meilleurs nations européennes. » Où les attaques génèrent des attentes de part et d’autre. « Notre trio sera surveillé, estime le capitaine Hugo Lloris. Si on veut faire un résultat, cela passera par une grande performance collective et une maîtrise dans tous les secteurs de jeu. »


Antoine Griezmann, ici à droite à côté d'Olivier Giroud, conduira l'attaque des Bleus mardi à l'Allianz Arena (photo Simon MORCEL / FFF). 

 L’ADVERSAIRE 
L’Allemagne, le dessert en entrée

Triple vainqueur de l’Euro (1972, 1980 et 1996), un record qu’elle partage avec l’Espagne, l’Allemagne aborde sa 13e phase finale en 16 éditions. Pour les Bleus, elle représente une vraie menace que ne dit pas son rang au classement FIFA (12e). Le bilan global entre les deux nations penche en faveur des Français : 14 victoires, 8 nuls et 9 défaites (49 buts marqués, 46 encaissés). En compétition, l’équilibre est parfait avec 2 victoires partout et un nul - la tragiquement célèbre élimination au Mondial 1982 - (11 buts français, 9 buts allemands). Mais les Bleus restent sur un succès marquant en demi-finales de l’Euro 2016 à Marseille (2-0). « On avait été dominés mais on avait été plus efficaces, se souvient Guy Stéphan, l’adjoint de Didier Deschamps. C’est une équipe qui va probablement jouer en 3-4-3. Ils forment un ensemble équilibré, bien organisé avec des joueurs qui se connaissent bien, ce sera une bataille tactique. Il faudra être compacts à la récupération du ballon, qu’on apporte beaucoup de création, de subtilité et, surtout, répondre présent pendant 90 minutes. » 

 LA DÉCLA  

Chaque match commence à 0-0, nous savons que la France a joué avec beaucoup de succès ces dernières années et qu’elle a des joueurs de top qualité mais je pense que nous sommes aussi une très bonne équipe qui n’est pas très agréable pour ses adversaires. Nous ne pensons pas du tout que nous sommes l’outsider, nous voulons gagner.

Manuel NEUER, gardien de l’Allemagne

 LES CHIFFRES À CONNAÎTRE 

4
Le nombre de buts marqués par Antoine Griezmann contre l’Allemagne, son adversaire favori. Il est le joueur européen impliqué sur le plus de buts lors des deux derniers tournois majeurs (Euro 2016 et Coupe du monde 2018) : 10 buts et 14 passes décisives en 14 matches.
5
La France est invaincue lors de ses 5 derniers matches contre la Nationalmannschaft sur le sol allemand (3 victoires, 2 nuls). La seule précédente rencontre entre les deux nations à Munich s’est soldée par un 0-0 en septembre 2018 à l’Allianz Arena.
14/19
Depuis la Coupe du monde 2014 incluse, les Bleus ont remporté 14 de leurs 19 matches en tournoi majeur. C’est plus que toute autre nation européenne sur la période, devant la Belgique (13 succès en 17 matches) et l’Allemagne (10 victoires en 16 rencontres).
20
Didier Deschamps va diriger son 20ème match sur le banc des Bleus en phase finale de compétition et ainsi dépasser le joueur qu’il était (19 rencontres). Son bilan comme sélectionneur : 14 victoires, 3 nuls et 2 défaites.
fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo