ÉQUIPE DE FRANCE

Deschamps : « Garder cette force collective »

mercredi 16 juin 2021 - 00:24 - Claire GAILLARD à Munich
Didier Deschamps

Le sélectionneur des Bleus, qui a qualifié le France-Allemagne (1-0) de « combat de titans », a apprécié l’état d’esprit et la solidité de son équipe.

« Qu’avez-vous pensé de votre prestation face à l’Allemagne ? 
On n’a pas largement dominé car on avait une belle équipe allemande en face de nous, qui nous a fait souffrir. Elle a eu plus le ballon que nous mais on a été efficaces. On a marqué ce but mais on aurait pu se mettre à l’abri avec un deuxième. Les joueurs ont répondu présent. C’était un combat de titans. On y était. On est capables de faire mieux avec le ballon mais dans l’état d’esprit, ça a été le cas ce soir face à une très belle équipe allemande.

Comment analysez-vous la performance de votre défense ? 
Ils se connaissent. Le bloc défensif, hormis Presnel Kimpembe, ce sont les mêmes, avec Hugo (Lloris), Paul (Pogba) et N’Golo (Kanté) qu’à la Coupe du monde 2018. Adrien (Rabiot) n’y était pas mais il y a des habitudes, des automatismes entre eux. Sans oublier le trio offensif qui a fait beaucoup d’efforts défensifs, ils le savent. Le foot, c’est être efficace. Il le fallait car cette équipe allemande nous a créé des difficultés. On n’a pas fait de fautes irrémédiables, on a bien défendu mais on n’a pas fait que ça même si on aurait pu mieux utiliser le ballon. Le groupe devait être prêt et il était prêt. Il faut garder cette force collective, au-delà de la qualité et du talent, c’est le socle solide. On n’avait pas été mis en difficulté lors des matches amicaux mais lors des entraînements, on avait pu travailler et corriger des choses.

Êtes-vous surpris par l’état physique de vos joueurs, qui ont semblé très en jambes ?
Je n’étais pas inquiet. Je savais qu’ils étaient prêts depuis un moment. On a fait tout ce que l’on pensait faire en suivant les différentes étapes pour que le groupe soit prêt aujourd’hui. Face à un tel adversaire, heureusement.

Quelques mots sur l’incident de l’ULM qui est intervenu juste avant le coup d’envoi ?
Je pensais que c’était quelque chose de prévu au départ. On a frôlé le drame, ce n’est pas passé loin. Une personne a eu un petit souci mais cela aurait été pu être plus grave que ça. Avec Guy (Stéphan), on s’est refugiés sur nos sièges. J’ai une petite bosse car j’ai tapé le haut du banc, ce n’est rien de grave. Cela n’a pas lieu d’être sur un terrain. Heureusement, cela n’a pas eu de conséquence. »

Joachim Löw : « On a tout donné »

Joachim Löw (sélectionneur de l’Allemagne) : « C’était un match extrêmement intense, très excitant et on a assisté à une très bonne prestation des deux équipes. On a tout donné dans les batailles, les courses, les duels… Nous n’avons pas pu éviter tous les contres français mais, dans l’ensemble, on a bien accompli cette tâche. Finalement, perdre avec un but contre son camp, c’est décevant mais on est bien entrés dans le jeu. L’équipe a gagné beaucoup de duels. La seule chose qui manquait, c’est un but et peut-être un peu de force de percussion dans les derniers mètres. C’est ce qu’il faut améliorer mais ce que j’ai vu sur le terrain me laisse plutôt optimiste pour les matches à venir. La France est championne du monde. Avec Rabiot, Kanté et deux défenseurs centraux extrêmement forts, ils sont toujours en capacité de stopper les attaques adverses. À partir du moment où ils menaient au score, ils ont défendu très bas, il y avait peu d’espaces. Face à des équipes comme elle, on a souvent très peu d’occasions et sur celles que nous avons eues, nous n’avons pas su nous imposer dans la surface. »  

 

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo