ÉQUIPE DE FRANCE

Varane au rendez-vous

jeudi 17 juin 2021 - 10:50 - Claire GAILLARD à Munich
Raphaël Varane

Impressionnant face à l’Allemagne en ouverture de l’UEFA Euro 2020, le défenseur central Raphaël Varane a lancé son tournoi sur des bases élevées.

D’un match à l’autre contre l’Allemagne, de la Coupe du monde 2014 à l’UEFA Euro 2020 disputé en 2021, sept années ont passé et Raphaël Varane s’est élevé. Très haut. Mardi soir, à Munich, pour l’entrée en lice des Bleus (1-0, but contre son camp d’Hummels), le défenseur central français (28 ans) faisait ses débuts dans un Championnat d’Europe après avoir manqué l’édition 2016 en raison d’une blessure. Et « Rapha », comme ses coéquipiers, a répondu présent.

 SON MATCH 
Au service du collectif 

Attentif et concentré, le joueur du Real Madrid a réalisé une prestation XXL, sentant bien les coups, anticipant les tentatives allemandes et intervenant avec autorité et rigueur. « Raphaël est toujours en forme, a estimé le sélectionneur Didier Deschamps. Avec Presnel (Kimpembe), ils ont déjà livré des matches de très, très haut niveau ensemble. C’est encore le cas (mardi) soir. Ce ne sont pas des novices. Il y a des automatismes dans la défense avec Benjamin (Pavard) d’un côté et Lucas (Hernandez) de l’autre, ça se comprend très bien. » Joachim Löw, son homologue allemand, s’est, lui aussi, montré élogieux envers la charnière Varane-Kimpembe : « deux défenseurs centraux extrêmement forts, toujours en capacité de stopper les attaques adverses. Sur les occasions que nous avons eues, nous n’avons pas su nous imposer dans la surface. » En visioconférence de presse mercredi, Varane a préféré souligner la performance collective : « C’est le travail de l’équipe entière qu’il faut mettre en avant. On a vu nos trois attaquants faire des replis, nos milieux de terrain courir beaucoup, on est parvenus à resserrer les lignes, à contrer pas mal de tirs, à anticiper leurs intentions, à être bons dans les duels. On n’a pas concédé de buts, c’est forcément bon pour la confiance ! »

 SON STYLE DE JEU 
Solide, sûr de lui et… buteur


Raphaël Varane derrière l'Allemand Antonio Rüdiger (photo Sindy THOMAS / FFF).

« Il a des qualités de vitesse énorme, d’anticipation, la capacité de résister aux duels en un contre un et il possède des qualités offensives mais aussi de relance, analyse Guy Stéphan, l’adjoint du sélectionneur. Il prend peu de risques, il est sûr de lui. » Raphaël Varane ne se cantonne pas à son rôle défensif. Avec 5 buts marqués en 76 sélections, il est le sixième meilleur buteur parmi les vingt-six Français figurant dans la liste pour l’UEFA Euro 2020, le deuxième hors secteur offensif derrière le milieu Paul Pogba (10 réalisations). Tous ses buts ont été inscrits de la tête. « Bonne statistique ! Il ne le travaille pas plus que cela à l’entraînement mais sur les coups de pied arrêtés, il est présent, reconnaît Stéphan. Il nous en a notamment mis un décisif en quarts de finale de la Coupe du monde 2018 contre l’Uruguay (2-0). » 

 LA DÉCLA 

C’est un très, très bon joueur. Que ce soit en club avec le Real Madrid ou en Équipe de France, il a montré qu’il faisait partie des meilleurs défenseurs au monde. C’est une belle personne, on s’entend super bien et je suis content d’être là avec lui.

Karim BENZEMA, attaquant de l’Équipe de France et coéquipier au Real Madrid


La joie des Bleus après l'ouverture du score face à l'Allemagne (photo Sindy THOMAS / FFF).

 SON RÔLE AU SEIN DU GROUPE 
Un leader naturel

Convoqué pour la première fois en Équipe de France en 2012, Raphaël Varane a débuté sous le maillot bleu en mars 2013 (3-1 face à la Géorgie). « Il est avec nous depuis le début, résume Guy Stéphan. Il aurait pu disputer la Coupe du monde U20 en 2013 avec Paul (Pogba) mais lui était déjà intégré aux A. » Et en huit ans, son poids au sein du groupe a pris de l’épaisseur jouant à présent un rôle essentiel sur le terrain et en dehors envers ses coéquipiers. « Il occupe une place de plus en plus importante, il n’hésite pas à s’exprimer dans le vestiaire ou à l’échauffement, reprend l’adjoint du sélectionneur. C’est un cadre de l’équipe, un leader naturel. Il joue dans un très grand club où il est toujours titulaire comme en équipe nationale. C’est quelqu’un de régulier, qui connaît le haut niveau et qui émotionnellement résiste à la pression. » Il le fallait mardi à Munich. Et pour aller loin dans la compétition, il le faudra encore. 

Suivre l'actualité des Bleus à l'UEFA Euro 2020
Voir les résultats et le calendrier de l'UEFA Euro 2020

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo