NATIONAL 2

« On est prêts, on veut jouer »

jeudi 5 août 2021 - 18:50 - Claire GAILLARD
Enzo Reale AS Béziers

Le championnat de National 2, qui réunit 64 équipes réparties en 4 groupes, débute vendredi avec Angoulême Charente FC-AS Béziers (19h30). Le milieu de l’ASB Enzo Reale nous dit son impatience, partagée par tous les joueurs amateurs.

Interrompu à l’automne puis arrêté définitivement en avril dernier, le championnat de National 2 reprend ses droits ce vendredi soir avec un match avancé pour lancer la première journée de l’édition 2021-2022 qui se poursuivra samedi (*). Dans le groupe D, l’AS Béziers se déplace à Angoulême (19h30). Arrivé au sein du club de Béziers en 2019, le milieu Enzo Reale (29 ans), formé à l’Olympique Lyonnais et sacré champion d’Europe avec les moins de 19 ans en 2010, revient pour FFF.FR sur la pandémie et ses conséquences sur le football. Après deux saisons tronquées, il n’a qu’une hâte : rejouer et retrouver l’adrénaline des matches.

 LA REPRISE DU CHAMPIONNAT 
« On a hâte de reprendre »

« On est excités à l’idée de démarrer le championnat, on a hâte ! Il y a quand même une crainte par rapport au virus et à la situation sanitaire : on a peur que ça s’arrête à tout moment mais on ne va pas trop y penser. Mercredi, à la veille de partir pour Angoulême, on a tous réalisé un test PCR dans le cadre du protocole. On est habitués : on en fait en général un par semaine. On est prêts, on veut jouer. » 

 LA PRÉPARATION 
« On a eu beaucoup de temps de jeu »

« On a repris le 30 juin par des tests physiques pour jauger les états de forme afin de constituer des groupes de travail pour entamer une grosse préparation. On a disputé six matches amicaux (2 victoires, 1 nul, 3 défaites). On a eu beaucoup de temps de jeu, peut-être plus que d’habitude, car le groupe n’était pas trop étoffé au début. Le club a attendu un peu avant de recruter. Petit à petit, l’équipe s’est renforcée et elle est devenue plus compétitive. Un nouveau coach (Colbert Marlot) est arrivé, ça se passe très bien, il parle beaucoup avec les joueurs, nous met en confiance. On a des objectifs, pourquoi pas la montée même si on sait que ça va être très compliqué. D’autant que les autres clubs se sont renforcés. »

      Les joueurs de l'AS Béziers à l'entraînement début juillet (photo AS Béziers Football).

 L’EFFECTIF ET LE PROJET DE JEU 
« Le coach nous donne pas mal de libertés » 

« Durant l’intersaison, on a perdu 3 ou 4 titulaires de la saison passée mais la colonne vertébrale de l’équipe n’a pas bougé. Medhi Mostefa, notre capitaine, est le leader de l’équipe. C’est le joueur le plus expérimenté, le plus âgé, il donne le ton et sert de relais entre le coach et le groupe. Il est à la base de l’ossature avec Quentin Gau ou Jérémie Clément, des joueurs expérimentés. Lors des amicaux, on a testé plusieurs systèmes de jeu. Le coach nous donne pas mal de libertés offensivement et défensivement, il veut une équipe qui joue au ballon. On va repartir au maximum du gardien et essayer de bien faire circuler la balle. Il nous fait confiance, c’est une chance. À nous de la lui rendre sur le terrain. » 

 LE CLUB ET SA VIE À BEZIERS 
« Un club familial où j’ai trouvé de la stabilité »

« Il fait bon vivre à Béziers, je m’y sens très bien et j’ai découvert un club familial. J’ai pas mal vadrouillé ces dernières années et j’avais besoin de trouver un peu de stabilité. Bon, les deux dernières saisons ont été frustrantes. Quand j’arrive, en 2019-2020, le club évoluait en National. La saison a été interrompue par le virus et on a été relégués pour un point. La saison dernière, on était en tête de notre groupe au moment où le championnat a été arrêté. C’est rageant. Et c’était surtout compliqué d’être privé de football. On ne faisait pas grand-chose de nos journées (rires) ! On s’entretenait physiquement, parfois on se motivait avec certains coéquipiers pour courir ensemble. Là, on est heureux de pouvoir s’entraîner et rejouer. À titre individuel, la direction me fait confiance, j’occupe un rôle de cadre et même si on évolue en National 2, il y a l’objectif de monter. Je ne vais pas me plaindre, le football reste ma passion. Quand j’entre sur le terrain, je ressens le même plaisir en N2 qu’en Ligue 1, il y a juste moins de monde dans les gradins (sourires). » 

(*) Deux rencontres du groupe C ont été reportées : Marignane Gignac FC – FC Martigues et Jura Sud Foot – AS Saint-Priest

Voir le programme des matches
En savoir plus sur le National 2

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo