U20

Coup de froid contre la Norvège (1-2)

lundi 6 septembre 2021 - 17:15 - Philippe MAYEN
Equipe de France U20

L'équipe de France U20 a été dominée (2-1) en match international amical par la Norvège, lundi 6 septembre au CNF Clairefontaine.

Avec un résultat nul (0-0) et une victoire (2-1), la Norvège a remporté la double confrontation qui l'a opposée à l'équipe de France U20, les vendredi 3 et lundi 6 septembre au CNF Clairefontaine. 

La fiche technique

Dans cette seconde rencontre franco-scandinave, les Bleuets se sont mis rapidement en difficulté en concédant un but dès la 4e minute, signé Mathias Sundberg (0-1), puis en se retrouvant à dix à la suite de l'expulsion de Tanguy Nianzou Kouassi, leur défenseur, à la 11e minute de jeu. 

Forts de cet avantage et de cette supériorité numérique, les Norvégiens ont doublé la mise en seconde période grâce à Lasse Nordas (0-2, 63e), entré en jeu à la mi-temps. 

Les Tricolores, loin de renoncer, ont repris espoir lorsque Janis Antiste à réduit le score (1-2, 76e) mais n'ont pas été en mesure de combler totalement leur handicap.

La sélection U20

La réaction de Bernard Diomède (sélectionneur)

« Je ne débattrai pas du carton rouge, peut-être justifié, peut-être pas. On avait déjà concédé un but dès la 4e minute, et on doit savoir se remobiliser et rester dans le match. Nous avions quasiment face à nous une équipe norvégienne U21, avec des joueurs bénéficiant de temps de jeu dans leurs clubs, alors que les nôtres en manquent. Je n'avais procédé qu'à peu de changements d'un match à l'autre, car je voulais garder une équipe compétitive. On a vu une différence dans la maturité, dans l’intensité et dans l’agressivité dans les duels. Malgré tout, les garçons se sont battus jusqu’au bout, ils sont allés marquer un but et ont eu deux belles occasions dans les cinq dernières minutes qui auraient pu faire basculer le résultat. La Norvège, organisée en bloc bas, a d’abord cherché à défendre avec l’objectif de nous surprendre sur les transitions. Le groupe a des qualités, il travaille bien à l’entraînement, est agréable. Mais on a manqué d’efficacité sur les deux rencontres, alors que l’on a eu 65 % de possession de balle, à ce niveau cela se paye « cash ». Il y a eu 9 cartons sur le second match et un rouge. C’est le haut niveau et quand une nation joue contre la France, cela la motive encore plus. Beaucoup de mes joueurs ont été demi-finalistes de la Coupe du monde U17 en 2019. On les a encencés. Mais maintenant, c’est autre chose, il faut se servir de ces matches-là, faire ce qu’il faut pour progresser, aller chercher du temps de jeu et passer à un football adulte. »

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo