Une belle victoire tricolore (3-2)

France-Angleterre

mardi 13 juin 2017 - 21:00 - Philippe Mayen - Photos FFF et AFP

Pour leur onzième et dernier match de la saison, les Bleus ont signé mardi soir une victoire (3-2) de prestige contre l'Angleterre, en amical au Stade de France.

Après leur faux pas en Suède (1-2) vendredi dernier, en éliminatoires de la Coupe du monde 2018, les Bleus avaient besoin de retrouver de l'allant et la chaleur de leurs supporters. Objectif atteint. En dominant l'Angleterre de manière convaincante et malgré une infériorité numérique pendant quarante-cinq minutes, les Tricolores bouclent la saison 2016-2017 sur un succès qui leur permet de se remettre en selle avant les rendez-vous de la rentrée et notamment le match contre les Pays-Bas le 31 août au Stade de France.

Les Anglais sont les plus prompts à se mettre en action dans une première période jouée sur un rythme assez enlevé. Et leur première occasion est la bonne. Dès la 9ème minute, une talonnade judicieuse de Raheem Sterling trouve Ryan Bertrand sur le côté gauche. Le centre tendu devant le but du défenseur de Southampton est repris victorieusement par Harry Kane aux six mètres face à la cage (1-0).

Umtiti et Sidibé premières

Cette ouverture du score a le mérite de piquer l’Équipe de France, qui réagit par Ousmane Dembélé idéalement décalé par Olivier Giroud, mais son essai manque le cadre (16e). Puis, sur un long coup franc aérien de Thomas Lemar dans les seize mètres, Olivier Giroud place une tête que Tom Heaton ne peut que repousser sur Samuel Umtiti, dont la reprise instantanée et croisée ne laisse aucune chance au gardien anglais (1-1, 22e). Son premier but international.

Dès lors, le match s’anime encore davantage. À un tir en angle de Kylian Mbappé détourné du pied en corner par Heaton (31e), les joueurs d’outre-Manche répondent par une tentative à ras de terre de Bertrand qui oblige Hugo Lloris à se détendre (32e). Sur le corner qui suit, Éric Dier inquiète à son tour la défense tricolore d’une frappe près du cadre (33e).

Les Bleus à dix

Le dernier mot revient finalement aux Bleus à l’approche de la pause. Ousmane Dembélé hérite du ballon dans la surface, dribble et tente sa chance. Heaton s’interpose mais le ballon revient sur Djibril Sidibé qui donne l’avantage à l’Équipe de France et inscrit également son premier but tricolore (2-1, 42e).

Les Anglais n’en restent pas là. Dès le retour des vestiaires, ils héritent d’un penalty consécutif à une faute de Varane dans la zone de vérité. Après recours à l’assistance vidéo, l’arbitre italien Davide Massa confirme la sanction, adresse un carton rouge au défenseur français et Harry Kane égalise imparablement (2-2, 47e).

Dembélé pour conclure

Réduits à dix, les joueurs de Didier Deschamps s’attachent alors à résister  la domination adverse et à opérer en contres. Et ils le font bien. Sur l’un deux, Kylian Mbappé oblige le gardien anglais à plonger dans ses pieds. Puis l’attaquant monégasque voit sa frappe heurter la barre transversale (65e), après un centre de Thomas Lemar. Ce n’est que partie remise…

Les Bleus trouvent la récompense de leurs efforts à la 78e lorsque Mbappé parvient à trouver Dembélé dans la surface, côté droit. Le tir croisé à mi-hauteur du jeune Tricolore perfore la défense anglaise et surprend Jack Butland (entré en jeu à la place de Tom Heaton). L’Équipe de France tient sa victoire dans un Stade de France ravi qui lui réserve une belle ovation finale.

Un hommage émouvant

Avant le coup d’envoi de cette rencontre, un émouvant hommage a été rendu aux victimes des attentats dont les villes de Manchester et de Londres ont été les cibles les 22 mai et 3 juin dernier.

Au moment de l'entrée des deux équipes sur la pelouse, la musique et le chœur de la Garde républicaine ont d'abord interprété une chanson du groupe Oasis, "Don't look back in anger", alors qu'un tifo représentant le drapeau anglais était déployé en tribune Nord.

Puis contrairement au protocole habituel, l'hymne anglais a été joué après l'hymne français et les paroles du "God Save the Queen" ont été diffusées sur les écrans géants du Stade de France pour que le public puisse les reprendre. Enfin, après que les deux sélections se soient réunies pour une photo commune symbolique, une minute de silence a été respectée à la mémoire des victimes avant le coup d'envoi.


France - Angleterre (3-2), le résumé par ffftv

La fiche technique