Stadium de Toulouse, le « petit Wembley »

Web_000_CG504.jpg

dimanche 3 septembre 2017 - 08:30 - Richard Loyant

Le Stadium de Toulouse, où les Bleus accueillent le Luxembourg, ce soir en match éliminatoire du Mondial 2018, est un haut lieu du sport français, partagé entre ballons rond et ovale. Histoire.

En mars 1931, le Conseil municipal de Toulouse décide de bâtir un « stadium populaire et une piscine d'été et d'hiver » sur l’île du Ramier, à dix minutes du centre. Il faut attendre 1936 pour que soit approuvé le projet de l’architecte en chef Jean Montariol, et deux ans supplémentaires pour que les travaux soient lancés. Il est inachevé lorsqu’il reçoit sa première grande manifestation, une arrivée d’étape du Tour de France 1939, peu avant que la guerre interrompe le chantier.

En juillet 1945, la Ville acte la reprise de l’ouvrage. Quatre ans sont encore nécessaires avant son inauguration le 12 juin 1949 par une corrida, mettant en vedette la Péruvienne toréant à cheval Conchita Cintron, star de l’époque. Baptisé par un journaliste le « petit Wembley », pour sa configuration rappelant la célèbre enceinte de Londres, le Stadium dispose alors d’un terrain en gazon, de couloirs en cendrée pour l'athlétisme et d’une piste cyclable.

Pelé et Maradona

Le Tour de France y revient le 13 juillet, avant que le football prenne possession des lieux le 3 septembre, dans le cadre de la troisième journée du championnat de France de D1 1949-1950. Le Toulouse FC remporte sa première victoire à domicile de la saison (3-1), le défenseur international André Frey marquant le premier but de l’histoire du stade.
Mais sur cette terre d’Ovalie, le ballon rond doit bientôt partager l’endroit.

Son record d’affluence (39 450 spectateurs) est établi le 20 mai 1951 lors d’US Carmaux-Stadoceste tarbais (14-12), première des treize finales du championnat de France de rugby à XV disputées sur ce terrain. L’enceinte en accueillera quarante de rugby à XIII, des matches de poule des Coupes du monde de rugby à XV 1999 et 2007, des rencontres du Stade toulousain en H Cup et Top 14, quinze fois le XV de France et cinq le onze tricolore.

Après avoir vu passer Pelé en 1960, lors d’une tournée européenne avec le Santos FC, et Diego Maradona en 1986, en match retour de Coupe de l’UEFA remporté par le TFC (1-0, 4-3 tab), il connaît deux importantes rénovations. La première lui permet de recevoir cinq matches de poule et un huitième de finale du Mondial 1998, la seconde trois rencontres du premier tour et un huitième de l’Euro 2016 (photo). Doté de 33 150 places, il a été présélectionné pour des matches des JO 2024.

Les Bleus à Toulouse

Les Bleus ont disputé six matches à Toulouse (le premier au stade des Ponts-Jumeaux, les cinq autres au Stadium), conclus par quatre victoires, un nul et une défaite :

  • 24-08-1926 (amical) France-Portugal 4-2
  • 11-05-1978 (amical) France-Iran 2-1
  • 2-06-1982 (amical) France-Pays de Galles 0-1
  • 2-02-1988 (amical) France-Suisse 2-1
  • 18-11-1989 (q CM 1990) France-Chypre 2-0
  • 31-05-2008 (amical) France-Paraguay 0-0