photos

Vingt France-Angleterre historiques

Web1_171542_Photo_de_l_Equipe_de_France__USFSA_-France-Angleterre_amateur.jpg

1er novembre 1906 à Paris (Parc des Princes). Pour ce premier match de l’histoire entre les deux équipes, la France enregistre ce qui restera sa plus lourde défaite à domicile (0-15), tandis que Julien Verbrugghe devient, à 16 ans et dix mois, le plus jeune international tricolore de tous les temps (à droite sur la photo).

Web2_171556_Phase_de_jeu_du_match_France-Angleterre_amateur.jpg

27 février 1913 à Colombes (stade du Matin). Après quatre défaites à plus de dix buts encaissés, la France réduit l’écart à trois buts pour la deuxième fois consécutive (1-4), après un 0-3 en 1911.

Web3_22164_France-Angleterre__amical_.jpg

5 mai 1921 à Paris (stade Pershing). Première victoire française (2-1) de l’histoire sur les Anglais (amateurs) grâce à des buts de Jules Dewaquez (6e, photo) et Jean Boyer (67e), sur deux passes décisives de Raymond Dubly.

Web4_22321_France-Angleterre__amical_.jpg

10 mai 1923 à Paris (stade Pershing). Le gardien français Pierre Chayriguès en difficulté lors du premier match entre les deux formations (défaite 1-4) reconnu officiellement par la fédération anglaise qui, après la défaite de 1921, a envoyé pour la première fois une équipe comptant des joueurs professionnels (huit, pour trois amateurs).

Web5_22290_France-Angleterre__amical_.jpg

21 mai 1925 à Colombes (stade Olympique Yves-du-Manoir). Les Anglais jouent la deuxième mi-temps à dix, puis le dernier quart d’heure à neuf après deux sorties sur blessures (remplacement alors non autorisé), mais préservent une nouvelle victoire pour ce qui sera la dernière sélection du premier grand gardien français, Pierre Chayriguès (21 capes).

Web6_26006_France-Angleterre__amical_.jpg

14 mai 1931 à Colombes (stade Olympique Yves-du-Manoir). Premier succès français (5-2) sur une équipe d’Angleterre professionnelle, et premier échange de maillots entre joueurs (une chemisette de soie pour les Anglais) à la fin du match.

Web7_23170_France-Angleterre__amical_.jpg

19 mai 1946 à Colombes (stade Olympique Yves-du-Manoir). Une belle victoire française (2-1) à domicile sur des réalisations de Jean Prouff (54e) et Ernest Vaast (78e), mais le match n'est pas officiellement reconnu par la fédération anglaise, qui le reclassera après coup en « rencontre de bienfaisance ».

Web8_24726_France-Angleterre__amical_.jpg

15 mai 1955 à Colombes (stade Olympique Yves-du-Manoir). Un penalty de Raymond Kopa (37e, photo) pour une charge de Peter Sillett sur Jean Vincent offre un court succès aux Bleus sur une équipe anglaise où évolue encore, à quarante ans, la légende Stanley Matthews.

Web9_26002_France-Angleterre_-_Qualification_Euro_1964_fevrier_1963.jpg

27 février 1963 à Paris (Parc des Princes). Un succès (5-2) permet à la France de se qualifier pour les huitièmes de finale de la deuxième Coupe d’Europe des Nations, après leur match nul à l’aller (1-1) le 3 octobre 1962 au stade d’Hillsborough de Sheffield. C’est également la plus large victoire française de l’histoire des France-Angleterre, à égalité avec celle de 1931.

Web10_25924_France-Angleterre_-_Coupe_du_monde_1966_juillet_1966.jpg

20 juillet 1966 à Londres (stade de Wembley, Angleterre). Le futur champion du monde élimine la France au premier tour du Mondial (2-0), les Bleus terminant virtuellement à neuf avec deux blessés sur le terrain (Robert Herbin dès la 8e, Jacky Simon à la 75e), tous les deux victimes du rugueux milieu défensif édenté Nobby Stiles.

Web11_000_APP2001110918057.jpg

16 juin 1982 à Bilbao (stade San Mamés, Espagne). Nouvelle déconvenue pour la France au premier tour de la Coupe du monde (défaite 3-1), cueillie dès la 27e seconde par un but de Bryan Robson avant de craquer dans la dernière demi-heure. Ce qui n’empêchera pas les Bleus de Michel Platini (photo, mis en échec par Terry Butcher) de terminer quatrièmes après l’épique demi-finale de Séville face à la RFA.

Web12_27389_France-Angleterre_-_Match_amical__fevrier_1984.jpg

29 février 1984 à Paris (Parc des Princes). Un doublé de Michel Platini (58e de la tête, 71e sur coup franc) et une défense acharnée, incarnée ici par Maxime Bossis contrant Glenn Hoddle, offrent aux Tricolores un succès de prestige (2-0) et une revanche sur la défaite de Bilbao, quatre mois avant leur triomphe à l’Euro à domicile.

Web13_119068_Angleterre-France_-_1er_tour_de_l_Euro_1992.jpg

14 juin 1992 à Malmö (Malmö Stadium, Suède). Un duel de tous les instants, à l’image de celui que se sont livrés Basile Boli et Gary Lineker sous les yeux d'Alan Shearer, débouche sur un match nul (0-0) au premier tour de l’Euro, qui entraînera l’élimination de ces deux favoris.

Web14_000_SAPA990210213350.jpg

10 février 1999 à Londres (stade de Wembley, Angleterre). Première victoire française en terre anglaise (0-2), sur un doublé de Nicolas Anelka (68e, 76e, photo, félicité par Emmanuel Petit, Marcel Desailly et Youri Djorkaeff).

Web15_000_APP2000090247734.jpg

2 septembre 2000 à Saint-Denis (Stade de France). Une rencontre amicale d'un très haut niveau (1-1), marquée par les adieux internationaux de Didier Deschamps et Laurent Blanc, remplacés peu avant l'heure de jeu sous les applaudissements de leurs partenaires et adversaires, et du gardien Bernard Lama.

Web16_000_PAR2004061419983.jpg

13 juin 2004 à Lisbonne (stade de Luz, Portugal). Pour leur entrée dans l'Euro, les Bleus, menés 0-1 depuis la 38e, s’en sortent in extremis grâce à Zinédine Zidane, double buteur en trois minutes (90e, 90e + 3) sur coup franc puis sur penalty.

Web17_000_DV298138.jpg

26 mars 2008 à Saint-Denis (Stade de France). Lors de ce match amical remporté par les Bleus sur un penalty de Franck Ribéry (1-0), David Beckham (photo, en duel avec le buteur français) entre dans la légende du football anglais en atteignant les cent sélections et reçoit l’ovation des supporters des deux camps.

Web18_000_Par3607878.jpg

17 novembre 2010 à Londres (stade de Wembley, Angleterre). Grâce à Karim Benzema (16e) et Mathieu Valbuena (86e), les Tricolores s'imposent pour la deuxième fois seulement de leur histoire en Angleterre (1-2), après la victoire de février 1999, lors d’un match qui voit Mamadou Sakho (photo, au contre de James Milner et Jay Bothroyd) effectuer ses premiers pas sous le maillot bleu.

Web19_000_Par7153481.jpg

11 juin 2012 à Donetsk (Donbass Arena, Ukraine). Les deux équipes se retrouvent au premier tour d’un Euro et comme à Malmö vingt ans plus tôt, se quittent sur un résultat nul (1-1). Les coéquipiers de Steven Gerrard (photo, à la lutte avec Yohan Cabaye) ouvrent le score à la 30e, avant d’être rejoints neuf minutes plus tard sur une frappe enroulée à l'entrée de la surface de Samir Nasri.

Web20_000_DV2181924.jpg

17 novembre 2015 à Londres (stade de Wembley, Angleterre). Dernière confrontation en date, une rencontre amicale au résultat anecdotique (2-0) mais forte en émotion juste après les attentats à Paris, dans un stade londonien aux couleurs de la France où le public d’Anglais et de Français mêlés entonne une vibrante Marseillaise à l’unisson.

lundi 12 juin 2017 - 11:29 - Richard Loyant

Entre l’Angleterre et la France, c’est toute une histoire depuis leur première rencontre en 1906. Retour en images sur vingt des plus mémorables parmi leurs quarante précédentes confrontations.