Foot et épilepsie

Foot et épilepsie

Foot et épilepsie

lundi 19 janvier 2015 - 12:00 -

La Commission Fédérale Médicale de la FFF mène une campagne intitulée "football et épilepsie". Avec Mickaël Landreau pour parrain.

Le football est souvent suspecté, à tort, de provoquer des crises d’épilepsie ou d’aggraver la maladie. En conséquence, de nombreux jeunes qui souhaiteraient pratiquer ce sport s’en voient interdits, soit parce que le médecin traitant n’a pas voulu signer le certificat médical de non contrindication, soit parce que les éducateurs et les dirigeants craignent la survenue de crises qu’ils ne savent pas gérer et avec d’éventuelles conséquences de mise en cause personnelle, soit que les réticences viennent des parents eux-mêmes ou de l‘entourage proche… Le tout quand la maladie n’est pas volontairement cachée, déclenchant des réactions négatives lors de la survenue d’une crise.

La campagne est donc basée sur une communication large, qui sera complétée par des formations décentralisées dans les Ligues et les Districts, auprès des entraîneurs, dirigeants, arbitres et joueurs, en lien avec les médecins fédéraux, sur le modèle de l’opération "Les gestes qui sauvent".

Un premier film présente cette opération parrainée par Mickaël Landreau, joueur de football professionnel à la carrière exemplaire. Cliquer ici
 
Un deuxième film apporte le témoignage d’un jeune gardien de but, porteur de la maladie épileptique. Cliquer ici
 
Un troisième document, réalisé sous l’autorité de médecins spécialistes membres de la Ligue française contre l’épilepsie, explique les différents types de crises et les gestes à faire ou ne pas faire, avec la volonté de dédramatiser la situation. Cliquer ici

Découvrez enfin le témoignage de Mickaël Landreau. Cliquer ici

Il est par ailleurs important de souligner que la Ligue contre l’épilepsie a mis à disposition, pour chaque région, un ou plusieurs noms de médecins épileptologues volontaires référents, afin de répondre à toute demande complémentaire ou d’expertise qui pourrait être exprimé, en particulier par les médecins des ligues et des districts de football.

L’épilepsie en bref

C’est la répétition de crises qui définit l’épilepsie. Une crise d’épilepsie est constituée par l’ensemble des manifestations entraînées par une hyperexcitation brève d’une partie ou de la totalité
du cerveau. Si tout le cerveau fait la crise, il s’arrête de fonctionner soudainement et on parle alors de crise généralisée. Si ce n’est qu’une partie du cerveau, on parlera de crise partielle. Environ 1 %
de la population est atteinte, quel que soit l’âge.

La crise généralisée entraîne une perte de conscience, parfois une chute, parfois des contractions musculaires impressionnantes. Elle est suivie d’une phase de récupération plus ou moins longue.

Une crise partielle entraîne des manifestations qui varient en fonction de la zone du cerveau impliquée (hallucinations visuelles, auditives, secousses motrices d’un membre…), parfois sans
perte de conscience (crise dite simple), parfois avec (crise dite complexe).

Toutes les crises sont brèves, de quelques secondes à deux ou trois minutes.
De 30 à 40 % des patients font des crises généralisées, les partielles sont donc plus fréquentes.
De 60 à 70 % des patients ne font plus de crises avec un traitement.

Le sport en général, et le football en particulier, sont maintenant considérés comme un traitement adjuvant de l’épilepsie. Il ne déclenche pas de crises et permet de lutter contre les « comorbidités » que sont la dépression, la prise de poids, l’ostéoporose…

Dr Arnaud Biraben
Président de la Ligue française contre l'épilepsie (LFCE)



Source : LFCE (www.lfce.fr)
 

 

Carte des médecins référents dans les Districts

On peut raisonnablement penser que les assureurs et mutuelles seront positivement intéressés par une telle action. Cette campagne, pour laquelle les premières informations ont été fournies via les deux premiers films lors des assemblées générales des ligues de football en novembre et décembre 2014, débute au premier semestre 2015.

Bien évidemment, le football n’est pas le seul concerné et l’ensemble des documents seront mis à la disposition d’autres disciplines sportives, si elles en expriment le souhait.

Diaporama de la conférence de presse.






Chiffres clés

3 % : La part de la population mondiale souffrant d’épilepsie, une personne sur dix étant susceptible
de faire une crise au cours de sa vie.

400 av. J.-C. : La date à laquelle l’épilepsie (du grec epilambanein, « attaquer par surprise ») est identifiée comme une maladie, par Hippocrate.

30 000 : Le nombre de nouveaux cas d’épilepsie recensés chaque année en France.
500 000 à 600 000 : Le nombre estimé de personnes touchées par l’épilepsie en France (6 millions en Europe),  soit près de 1 % de la population générale.
 

Fiers d'Etre Bleus

Contacts

Fédération Française de Football
87, boulevard de Grenelle
75738 Paris Cedex 15
Tél. : 01 44 31 73 00 – Fax : 01 44 31 73 73
Web : www.fff.fr

Pr Pierre Rochcongar (médecin fédéral national)
Marilyne Pisciotta (secrétariat)
E-mail : marilyne.pisciotta@fff.fr

Ligue française contre l'épilepsie
ANT Congrès – Secrétariat LFCE
154, avenue de Lodève
34070 Montpellier
Tél. / Fax : 04 67 10 92 23
Web : www.lfce.fr
 
Nathanaëlle Touchon-Zakraoui (secrétariat)
E-mail : secretariat-lfce@ant-congres.com