ÉQUIPE DE FRANCE

Hugo Lloris : « On a envie de bien faire »

mardi 23 mars 2021 - 17:27 - Claire GAILLARD
Hugo Lloris entraînement 23.03.2021

Avant France-Ukraine, Hugo Lloris, le gardien et capitaine des Bleus (34 ans), évoque le début des qualifications à la Coupe du monde 2022 et les enjeux des trois matches à venir.

« Quel visage de l’Ukraine vous attendez-vous à voir mercredi soir ? 
On a analysé l’Ukraine uniquement sur les matches de Ligue des Nations par rapport à ce qu’ils ont fait face à l’Allemagne (1-2, le 10 octobre) et l’Espagne (1-0, le 13 octobre). Ils ont réalisé de très belles choses. Ce qu’ils avaient montré face à nous en amical quelques jours plus tôt (1-7, le 7 octobre) ne reflétait pas leur niveau ni leur qualité. Il y avait beaucoup de cas de COVID. Pour nous, c’est important de bien démarrer ces qualifications, on aura à cœur de faire un résultat.

Le contexte sanitaire est-il usant ? 
On a la chance de pouvoir continuer à exercer notre profession. Il y a des manques évidemment, notamment cette communion avec le public et cette adrénaline que peut provoquer un match dans un stade plein. Mais on se doit de conserver un niveau d’exigence élevé. On a ce devoir de performance, de résultat et on doit s’y tenir.  

D’ordinaire en mars, avant une grande compétition, vous disputez des matches amicaux. Cette année, vous entamez les qualifications à la Coupe du monde 2022 à moins de trois mois de l’Euro.
Il est difficile de dissocier les compétitions mais à travers des performances lors de ces matches, il y a des places à gagner pour l’Euro et des choses à régler sur le terrain. Ces trois rencontres donneront plus d’indices au sélectionneur et nous permettront à nous, joueurs, d’avoir plus de repères. On n’a pas trop à calculer, on doit tout donner.

Je ne peux pas voir plus loin que ça (la Coupe du monde 2022). Je suis plus proche de la fin que de mes débuts (rires) !

 

Voyez-vous ce Mondial 2022 comme votre dernière échéance avec les Bleus ? 
Je ne peux pas voir plus loin que ça ! Je suis plus proche de la fin que de mes débuts (rires) ! J’essaie de donner le maximum au quotidien, en club et en sélection. Je ne me fixe pas de limite précise mais je prends les échéances les unes après les autres. On pensait jouer l’Euro l’année dernière, il a été décalé. Ces qualifications débutent, on a envie de bien faire, d’obtenir cette qualification le plus tôt possible. À titre individuel, mon objectif, c’est d’aider l’équipe. 

Quel regard portez-vous sur les prestations de Presnel Kimpembe ? 
Il continue son évolution mais je ne suis pas surpris de le voir à ce niveau-là. Je sais aussi qu’il est entre de bonnes mains au PSG avec Mauricio Pochettino, que je connais bien, et son staff. Presnel est déjà à un très haut niveau, on sent qu’il s’impose et sa présence en Equipe de France est légitime. Au sein du groupe, il est en train de s’imposer. Il y a beaucoup d’attentes autour de lui mais il est serein, sûr de sa force et il apporte à ses équipes, en club ou en sélection. »  

 

Deschamps a « l’embarras du choix »

Interrogé sur leur programme chamboulé après la découverte de plusieurs cas positifs de COVID-19 au sein du personnel de l’hôtel d’Enghien-Les-Bains où les Bleus ont l’habitude de résider en marge des rencontres au Stade de France, Didier Deschamps a reconnu qu’il fallait « faire avec » et « s’adapter ». « C’était inenvisageable de maintenir notre séjour là-bas, a poursuivi le sélectionneur. La séance d’entraînement prévue en veille de match au Stade de France n’est donc pas possible car on souhaite éviter d’ajouter de la fatigue à un programme déjà rempli. » Avant cette séance, Didier Deschamps a confirmé ce qu’il avait dit la veille à savoir qu’il disposait d’un groupe au complet : « Les 26 joueurs sont en état, je choisirai parmi eux. Avoir l’embarras du choix, c’est bien. Certains seront concernés dès le début demain, d’autres dimanche (au Kazakhstan) puis mercredi prochain (en Bosnie) mais pour l’instant, je ne me projette pas. On ne pense qu’à l’Ukraine. » Une équipe qui « aime avoir le ballon, la maîtrise technique, agit par attaque placée et dangereuse sur les côtés avec une bonne participation des latéraux. » Les Bleus sont prévenus.

 

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo