National

Hervé Della Maggiore : « Pas de secret »

vendredi 9 avril 2021 - 09:15 - Vincent ORSINI
Hervé Della Maggiore (à l'époque sur le banc du Gazélec Ajaccio)

Depuis son arrivée sur le banc du FC Villefranche le 11 février, le club rhodanien ne cesse de remonter au classement, au point d'être aujourd'hui au pied du podium. Retrouvez l'interview d'Hervé Della Maggiore à la veille d'affronter Laval.

« Près de deux mois après votre prise de fonction, Villefranche enchaîne les bons résultats. Quelles sont les raisons de ce redressement ?
Il n'y a pas de secret ou de recette miracle. Je suis arrivé à la tête d'une équipe qui était en panne offensivement, qui avait énormément de mal à marquer des buts (9 buts marqués à la fin des matches aller, ndlr). Pour les attaquants dans cette situation, c'est très souvent une question de confiance, et l'arrivée d'un nouvel entraîneur permet toujours de "redistribuer les cartes". Je connaissais bien cette équipe puisque j'avais eu la chance de bien l'analyser avant mon arrivée. J'ai donc décider de m'appuyer sur notre point fort, notre défense (la meilleure du championnat avec 22 buts encaissés, ndlr) et de travailler notre attaque afin de la remettre en confiance. Et une fois les premiers buts inscrits, ils se sont enchaînés. 

Pourtant vous n'avez pas été épargnés par le sort ...
Arnold Garita, notre attaquant titulaire, s'est blessé un match après mon arrivée, et on m'a alors prédit toutes les difficultés du monde pour réussir à trouver le chemin des filets. En fin de compte, les autres ont pris le relais : ce qui remet un attaquant dans le droit chemin, c'est de marquer. La chance que j'ai eu, c'est que beaucoup de nos joueurs offensifs se sont mis sur les rails en même temps. Ils ont prouvé qu'ils méritaient leur place dans ce groupe de qualité. 

29
Le nombre de points pris par le FC Villefranche sur ses quatorze derniers matches. Soit 2,07 points par match
10
Le nombre de points pris par le FC Villefranche sur ses quatorze premiers matches. Soit 0,7 points par match

Comment passe-t-on de la lutte pour le maintien à celle pour la montée ?
Le plus important reste d'assurer le maintien. Malgré notre quatrième place aujourd'hui, on s'apperçoit qu'il n'y a que neuf points entre nous et le premier relégable. Il faut donc continuer à prendre des points pour assurer la pérennité du club en National et en même temps prendre du plaisir à jouer et à titiller les cadors de notre championnat, et pourquoi pas créer la surprise en fin de saison. Il ne faut pas se mettre de pression car initialement l'objectif n'est pas la montée.

Mais vous avez déjà connu cela avec Bourg-en-Bresse, cela peut-il vous aider ?
Quand on est sur une bonne dynamique, les joueurs prennent goût à enchaîner les performances et les résultats, ce qui peut nous emmener loin. Ce que j'ai retenu de cette promotion, c'est que ce ne sont pas les budgets et les infrastructures qui font la différence, mais l'état d'esprit. Aujourd'hui, notre groupe vit parfaitement bien : quand on est coach, s'apercevoir que n'importe quel joueur peut en remplacer un autre en cas d'absence est un plaisir immense. 


Hervé Della Maggiore a connu la promotion en Ligue 2 avec Bourg-en-Bresse en 2014-2015 (Crédit Romain Lafabrègue/AFP)

Une éventuelle place sur le podium passe par une bonne performance contre Laval, samedi. 
Cette équipe n'a pas la place qu'elle mérite au classement. On aborde cette rencontre avec de l'ambition et de la confiance. Comme je l'ai dit à mon équipe, la pression n'est pas sur nous mais sur nos concurrents, sur ceux qui sont "programmés" pour monter. C'est une chance pour nous, mais j'ai conscience que beaucoup de nos joueurs n'ont jamais connu le niveau au-dessus et peuvent à un moment donner se sentir déstabiliser.  C'est à moi de transformer cette pression en motivation, et je m'y attellerai. »

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo