COUPE DE FRANCE

Farid Fouzari (Canet, N2) : « J’y crois, bien sûr »

vendredi 9 avril 2021 - 22:02 - Raphaël Raymond
Canet RFC

L’entraîneur de Canet-en-Roussillon veut rester positif après le tirage au sort des quarts de finale, qui a « offert » Montpellier comme adversaire à son équipe.

« Que vous inspire la perspective de jouer Montpellier en quart de finale ?

Personnellement, j’aurais aimé jouer Rumilly pour qu’il y ait une N2 en demi-finale. On tire Montpellier, ils ne sont pas loin, à moins de deux heures de route. Montpellier a gagné la Coupe. On se souvient aussi de leur titre de champion. Julien Lamour, mon adjoint, a de lui petit une photo de la Coupe de France à Montpellier avec Louis Nicollin. C’est une très belle affiche. On joue une Ligue 1, mes joueurs sont contents. Le tirage, comme je l’ai répété, il n’est bon qu’après le match. On est passé deux fois aux tirs au but face à Colomiers et Poitiers, une belle équipe du haut de tableau de la N3.

Du coup, vous croyez à la qualification ?

Moi ? J’y crois, bien sûr. De toute façon, si je ne suis pas convaincu, je ne serais pas convaincant. Je ne me prends pas pour quelqu’un d’autre. J’essaye de mettre mes joueurs le maximum en confiance. Contre l’OM en seizièmes, nous avons su élever notre niveau individuel et collectif de façon incroyable. Contre Boulogne en huitièmes, on savait qu’on n’aurait pas le temps de contrôler le ballon. Ça ne nous empêche pas d’avoir produit du jeu. En fin de match, nous avons cherché à fermer pour garder notre but d’avance, alors que nous étions acculés sur notre but. Ce sont des nouvelles vertus qui peuvent nous être utiles.

Comment allez-vous gérer la préparation de ce quart de finale ?

Je vais d’abord programmer toute la semaine prochaine. On s’entraîne demain. On reprendra lundi. On devait jouer la réserve de Montpellier, avec le tirage, on a annulé le match. On va essayer de trouver un autre adversaire. Le match arrive dans dix jours. On aimerait jouer une réserve professionnelle.

Sentez-vous un élan populaire, malgré la crise sanitaire et le confinement ?

Il y a un vrai engouement. Le match de Marseille a réveillé beaucoup de choses. Tout le département est derrière nous. Le rugby nous prête ses installations. Beaucoup de gens nous félicitent, nous encouragent. Ce qui est dommage, c’est de devoir jouer sans public et de ne pas partager notre joie avec lui. Mais d’un autre côté, serait-on passé dans des stades à guichets fermés ? Avec 10000 spectateurs, il y aurait eu d’autres émotions à maîtriser pour des joueurs qui n’en ont pas l’habitude. Quoiqu’il arrive, nous vivons une très belle histoire. »

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo