ÉQUIPE DE FRANCE

Hugo Lloris : « On devra être fort ensemble »

mardi 1 juin 2021 - 17:45 - Claire GAILLARD à Nice
Hugo Lloris 01.06.2021

À la veille du premier match de préparation face au Pays de Galles, le gardien des Bleus, qui portera mercredi à Nice le brassard de capitaine pour la 100e fois, fixe la ligne de conduite.

 L’ATTENTE AUTOUR DES BLEUS 
« Il y a toujours eu beaucoup d’attente » 

« Il y a toujours eu beaucoup d’attente sur l’équipe de France depuis de nombreuses années. C’est une grande nation du football, on se doit de représenter haut et fort le foot français. Avec ce statut de champion du monde et beaucoup de talent, on sera attendus mais on reste dans notre bulle et concentré sur notre objectif. Il suffit de voir l’investissement, le sérieux, l’implication qui a été mise durant le début de la préparation, maintenant il faut retranscrire tout cela demain en match. »

 L’ANIMATION OFFENSIVE ? 
« Penser à l’équilibre de l’équipe »

« Les matches de prépa servent à trouver des repères. Vous êtes davantage focalisés sur l’animation offensive que nous. On va d’abord penser à l’équilibre de l’équipe. C’est important de retrouver des jambes, des repères, avancer en équipe en commençant par un bon match amical face au Pays de galles. Je trouve l’équipe très bien, sur le plan athlétique et mental. On se prépare, il reste encore du temps. L’objectif, c’est d’être prêts face à l’Allemagne, le 15 juin. On avance jour après jour avec beaucoup d’ambition. On sait qu’on sera attendus lors de ce tournoi, on a une phase de groupe très difficile (Allemagne, Hongrie, Portugal). Il faudra être prêt de suite. »

 100E CAPITANAT À NICE ?
« C’est magnifique »


Hugo Lloris lors de Portugal-France en Ligue des Nations en novembre 2020 (photo Simon MORCEL / FFF). 

« C’est toujours un plaisir de revenir sur mes terres, le seul regret, la seule frustration sera d’évoluer dans un stade vide, j’aurai une pensée pour les supporters niçois. On sent néanmoins l’engouement depuis notre arrivée ici. Cet après-midi, il y avait beaucoup de Niçois devant notre hôtel. C’est magnifique que ça puisse se jouer à Nice, le hasard fait bien les choses. Lorsque j’ai démarré ma carrière, le capitanat n’a jamais été un objectif. J’ai été choisi et je suis très reconnaissant de cette confiance qu’on a pu m’accorder en bleu que ce soit avec Laurent Blanc ou Didier Deschamps. Je vais continuer à donner le maximum jusqu’à ce que l’histoire en bleu se termine pour moi.

 LE RETOUR DE KARIM BENZEMA ? 
« Il a le mérite de n’avoir jamais lâché » 

« La réintégration de Karim s’est très bien passée. Elle s’est faite naturellement, encore plus pour les plus jeunes, il y a beaucoup de respect et d’admiration pour ce qu’il a pu faire en club avec le Real Madrid. On fait abstraction de ce qui peut se dire en dehors. On a beaucoup de talent au sein de notre équipe mais on sait que les matches se gagnent sur le terrain et pas sur le papier. On devra être forts ensemble. Karim a le mérite de n’avoir jamais lâché. Il s’est donné les chances de pouvoir revenir et cela ajoute un talent à cette génération. À nous de créer la dynamique positive, de créer cette énergie, d’entrer dans cette compétition et d’y rester le plus longtemps possible. »

 LE PAYS DE GALLES 
« Il faudra de l’humilité si on ne veut pas se faire surprendre »

« En général, c’est une équipe très athlétique avec l’état d’esprit britannique : des joueurs qui font énormément d’efforts lorsqu’ils portent le maillot de leur pays. Le maillot national crée en eux une motivation supplémentaire. Il y a trois joueurs que je connais bien pour les avoir côtoyés cette saison à Tottenham (les défenseurs Ben Davies et Joe Rodon ainsi que l'ailier Gareth Bale). Le Pays de Galles est aussi l’un des demi-finalistes du dernier Euro. Ils sont très efficaces sur coup de pied arrêtés. Devant, ils ont de sacrés talents avec Gareth Bale et Aaron Ramsey, un joueur de grande classe. Il faudra de l’humilité si on ne veut pas se faire surprendre. »

Voir la fiche de Hugo Lloris
Tout savoir sur les Bleus pendant leur préparation à l'UEFA Euro 2020

Didier Deschamps : « Du temps de jeu réparti »

Interrogé sur l’opposition face au pays de Galles, Didier Deschamps a prévenu qu’il y aurait « du temps de jeu réparti entre les joueurs. Je n’ai que deux matches amicaux, j’aurai six changements possibles. Je ferai un choix de départ, il y en aura d’autres en cours de match. Dans mon esprit, la priorité, c’est de préparer l’équipe pour le 15 juin et l’entrée en lice face à l’Allemagne. Jouer ensemble demande des répétitions. » Alors que les questions ont tourné autour de l’association Mbappé-Griezmann-Benzema, le sélectionneur a élargi le débat : « Il n’y a que ces trois-là qui comptent ? Je parle d’eux avec les autres. Il y a de la qualité offensive mais ça dépendra aussi de nos milieux et latéraux. Je ne peux pas les dissocier du reste de l’équipe. »

Enfin, le coach fut invité à évoquer Hugo Lloris qui fêtera son 100e capitanat et sa 124e sélection. « C’est un joueur de haut niveau, un grand professionnel. Ce n’est pas quelqu’un d’expansif mais quand il a quelque chose à dire, il le dit. Il est écouté et respecté par ses coéquipiers. Il était déjà là lorsque je suis arrivé comme sélectionneur. Les années passent mais il n’a pas à se fixer de limites ! »

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo