ÉQUIPE DE FRANCE

Kanté : « Je suis quelqu’un de normal »

dimanche 6 juin 2021 - 17:38 - Claire GAILLARD
N'Golo Kanté

Meilleur joueur de la finale de la Ligue des champions qu’il a remportée avec Chelsea, le milieu des Bleus est revenu, dimanche en conférence de presse, sur son statut en club comme en sélection.

Une semaine après le succès des Blues en Ligue des champions, son nom est encore sur toutes les lèvres. Face à Manchester City (1-0), N’Golo Kanté a été désigné par l’UEFA meilleur joueur de la finale. Forcément autour du milieu de l’Équipe de France (30 ans, 45 sélections, 2 buts), qu’il a rejoint mardi à Nice avec ses coéquipiers Kurt Zouma et Olivier Giroud, l’attente est grande à l’approche de l’UEFA Euro 2020 (11 juin-11 juillet). Le champion du monde 2018 en est conscient mais n'entend pas changer.

 SES PERFORMANCES ET L’ENGOUEMENT AUTOUR DE LUI 
« Je reste concentré sur les objectifs »

« Je prends tout ça avec pas mal de distance. On avait une belle fin de saison à gérer avec Chelsea : jouer le top 4 en championnat, la finale de la FA Cup et la Ligue des champions. Ça s’est bien passé pour moi et l’équipe. Je ne fais pas attention à ce qui se dit. Je reste concentré sur les objectifs avec le club et la sélection. Ce que j’entends peut me toucher mais j’essaie de faire ce que j’ai toujours fait : être naturel et donner le meilleur de moi-même sur le terrain. Si ça peut procurer du plaisir aux gens, tant mieux. Je suis juste quelqu’un de normal, un joueur parmi d’autres. Il n’y a pas à dire que je suis le plus gentil ou le plus sympathique ! »


Porto, 29 mai 2021 : la joie des Blues après leur succès en Ligue des champions face à Manchester City (photo  David RAMOS / AFP / POOL).

 SON ÉTAT PHYSIQUE 
« Prêt à débuter la compétition »

« Je me sens plutôt bien. J’avais un petit souci à gérer avant la finale de la Ligue des champions. C’est derrière moi. J’ai commencé le travail physique avec le préparateur en sélection. Aujourd’hui, je me sens prêt à débuter la compétition. » 

 SON POSITIONNEMENT ET L’EURO 
« Un très beau groupe mais il faudra travailler pour aller loin »

« Avec le coach lors des qualifications pour l’Euro, on a évolué dans différents schémas. J’ai joué en sentinelle ou parfois un peu plus haut sur le terrain. C’est ce qu’on travaillera à l’entraînement, durant la préparation, qui nous permettra d’être à l’aise pendant les matches. Je me sens bien quand j’ai la liberté d’aller plus haut mais si je dois jouer en n°6, comme pointe basse, je le fais avec plaisir aussi. L’Euro ? On a de très bons joueurs au sein du groupe. Cela ne garantit pas le succès, il faudra travailler et insister là-dessus pour aller loin. Mais une chose est sûre, on a un très beau groupe. »

 SA PROGRESSION 
« J’ai grandi dans mon foot »

« Cette année a été difficile par moment. J’ai connu des périodes où on n’arrivait pas à avoir de bons résultats avec l’équipe mais on a eu la chance de jouer la Ligue des champions et d’aller jusqu’en finale. C’était une première pour moi. Le coach m’a donné plus de libertés sur le terrain et ça m’a permis de grandir dans mon foot. (…) Avec les années et les saisons jouées, j’ai évolué mais j’avais déjà cette capacité à me projeter vers l’avant, notamment à Caen où je jouais un peu plus offensif. Par la suite, je me suis habitué à rester plus bas et à faire les efforts pour l’équipe. Ces derniers temps, on me voit un peu plus devant, dans les trente derniers. C’est un aspect de mon jeu que j’avais mais il est peut-être plus visible qu’avant. »


N'Golo Kanté à l'entraînement, samedi 5 juin, avec Olivier Giroud (photo Franck FIFE / AFP). 

 LE BALLON D’OR 
« Précoce d’en parler maintenant »

« C’est un peu précoce d’en parler maintenant. On arrive au milieu de l’année, il reste six mois, beaucoup de compétitions à jouer et ce n’est pas utile de dire que je le mérite aujourd’hui. Il y a quelques années, j’avais été dans les dix premiers, c’était la première fois et ça faisait plaisir. Le gagner, c’est une autre histoire. C’est une belle récompense individuelle. Je le vois comme la récompense d’une saison accomplie pour un joueur mais ce n’est pas un objectif sur lequel je travaille. Ceux qui l’ont gagné sont des joueurs qui ont réalisé de belles choses durant toute leur carrière. »

Pour Giroud, « il est clairement prétendant »

Sur l’estrade de l’auditorium du CNF Clairefontaine, Olivier Giroud a succédé, dimanche, à N’Golo Kanté. Interrogé sur son coéquipier à Chelsea, l’attaquant des Bleus s’est montré élogieux. « Il n’aime pas trop les compliments et préfère faire profil bas. Nous, on aime bien le chambrer alors on commence à lui parler du Ballon d’Or. Il est un peu stressé quand on lui en parle car il est plein d’humilité. Mais il a aussi quelques défauts. » Notamment lors des parties de cartes entre joueurs. « Il aime tellement gagner qu’il contourne parfois les règles, a plaisanté Giroud. Plus sérieusement, il est exceptionnel. C’est un peu notre mascotte et il mérite ces éloges. » Et le Ballon d’Or, alors ? « Pour moi, il est clairement prétendant, désolé NG ! »

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo