ÉQUIPE DE FRANCE

Portugal-France, duel de champions

mercredi 23 juin 2021 - 11:14 - Claire GAILLARD à Budapest
Puskas Arena

Pour leur dernier match de groupe dans l’UEFA Euro 2020, les Bleus, champions du monde, se mesurent, mercredi à Budapest, aux tenants du titre (21h, sur TF1 et beIN Sports). Déjà qualifiés en huitièmes, ils voudront conserver leur première place.

 LE CONTEXTE 
Entre récup’ et intensité à 25 

La chaleur, pesante, s’est accentuée à Budapest depuis le dernier match des Bleus face à la Hongrie disputé à 15 heures (1-1, samedi). Ils ont puisé dans les organismes et l’accent a été mis sur la récupération par le staff technique et médical. « On est bien mais la chaleur a été incroyable et on était fatigués, avait reconnu dimanche l’attaquant Antoine Griezmann. Il va falloir bien récupérer et bien dormir pour répondre présent contre le Portugal. » Au-delà des soins et du sommeil, le groupe est aussi revenu à un rythme quotidien plus habituel d’une rencontre à 21 heures. Les séances d’entraînement effectuées au Nandor Stadium, l’enceinte du club local du MTK Budapest FC situé à 7 kilomètres de leur hôtel, ont rebasculé en fin d’après-midi sous des températures toujours élevées mais plus clémentes. Les joueurs qui ont peu ou pas joué y ont mis de l'intensite (voir la décla). Seule mauvaise nouvelle, le forfait d’Ousmane Dembélé. Touché samedi, l’attaquant du FC Barcelone a passé, le lendemain soir, des examens radiologiques à la clinique de Budapest qui ont révélé des délais incompatibles avec son maintien dans le groupe. La suite de la compétition se déroulera donc à 25.


Séance d'entraînement à J-2 de Portugal-France au Nandor Stadium (photo Simon MORCEL / FFF). 

 L’ENJEU 
Conserver la tête

Leader du groupe F avec 4 points, l’Équipe de France a validé son billet pour les huitièmes de finale sans jouer dès lundi soir au bénéfice des succès de l’Autriche (1-0 face à l’Ukraine), du Danemark (4-1 contre la Russie) et de la Belgique (2-0 devant la Finlande). Un premier objectif atteint qui ne change pas l’ambition des Bleus. « Je ne pense pas qu’être qualifiés parmi les meilleurs troisièmes avant de jouer change quelque chose, estime le latéral Lucas Digne. Le plus important, c’est de bien finir et d’aller chercher cette première place. » Après la belle victoire inaugurale lors du choc en Allemagne (1-0, le 15 juin) et le nul arraché à la Hongrie, les joueurs de Didier Deschamps voudront montrer un joli visage et toutes leurs qualités. « On est obligés d’avoir une réaction, reprend Antoine Griezmann. Il va falloir répondre présent, bien préparer ce match tactiquement, voir où on peut leur faire mal. On a l’équipe et le groupe pour gagner. Ce ne sera pas facile mais à nous de bien faire pour prendre les trois points et donner du plaisir aux supporters français. » Plus de 7500 sont attendus à la Puskas Arena qui devrait être moins hostile que quatre jours auparavant.


Les supporters français présents lors de Hongrie-France (1-1, samedi, photo Sindy THOMAS / FFF).

 L’ADVERSAIRE 
Le Portugal, rival et retrouvailles

5ème nation au classement FIFA, le Portugal avait parfaitement lancé son tournoi avec sa victoire face à la Hongrie (3-0, le 15 juin) avant de trébucher en Allemagne (2-4, quatre jours plus tard). Championne d’Europe en titre, la Seleçao de Fernando Santos se trouve dans l’obligation de faire un résultat face aux Bleus qu’elle avait battus en finale de la dernière édition (1-0 a.p.). « Une grosse déception, se souvient Antoine Griezmann, qui nous a donné encore plus faim. » Depuis, les Tricolores ont décroché la Coupe du monde en Russie, laissant présager d’un duel de haut vol pour cette 28e confrontation de l’histoire entre les deux équipes, la 5e en phase finale d’une compétition (voir chiffres). La dernière opposition en date a vu le succès des Français sur un but de N’Golo Kanté qui les a qualifiés pour les demi-finales de la Ligue des nations, à l’automne prochain. Plusieurs coéquipiers en club vont se retrouver ce soir face-à-face. Mike Maignan, Thomas Lemar ou Adrien Rabiot ont pu mettre en garde le groupe. « José (Fonte) est un grand compétiteur, ce match lui tient très à cœur, prévient le gardien champion de France avec Lille. Renato (Sanches), lui, est une machine de guerre, un tueur. Quand il a une idée en tête, c’est difficile de l’arrêter. » « Si João Félix joue, il faudra serrer les boulons, juge, pour sa part, le milieu de l’Atlético de Madrid. Il a énormément de talent et c’est un acteur majeur du titre de champion d’Espagne. Il va faire parler de lui dans les années à venir. » « Depuis que je suis à la Juventus, je vois Cristiano Ronaldo au quotidien, je constate son travail et sa rigueur, glisse le milieu Adrien Rabiot. On comprend pourquoi il est arrivé jusqu’ici et comment il joue encore avec cette régularité à son âge (36 ans). Il attendait cette compétition. Il va être très, très motivé. »

 L’œil de Guy Stéphan avant Portugal-France : 

LA DÉCLA

On fait le max avec le staff médical. Pour les titulaires, c’est de la récupération la plus totale possible. Sur le terrain, on fait des soins et en dehors, on veille à l’alimentation et au sommeil. Pour ceux qui n’ont pas ou peu joué, on fait en sorte de mettre de l’intensité lors des entraînements même si cela ne remplace pas les matches.

Didier DESCHAMPS, le sélectionneur de l’Équipe de France, questionné sur la régénération des corps avec des matches tous les quatre jours.

 

 LES CHIFFRES À CONNAÎTRE 

4
En poste depuis l’été 2012, le sélectionneur Didier Deschamps est parvenu à conduire la France en huitièmes de finale pour la quatrième fois d’affilée en autant de compétitions (Coupes du monde 2014 et 2018, Euros 2016 et 2020).
28
Il s’agit de la 28e confrontation entre la France et le Portugal. Le bilan des Bleus est le suivant : 19 victoires, 2 nuls et 6 défaites (50 buts marqués, 29 encaissés).
5
En phase finale d’une compétition, les deux équipes se sont affrontées à quatre reprises (6 buts marqués, 4 encaissés) mais jamais en phase de groupes. Les Français l’ont emporté 3 fois en demi-finales (Euros 1984, 2000 et Coupe du monde 2006) et se sont inclinés en finale de l’Euro 2016.
11
Seuls Cristiano Ronaldo (11 avec le Portugal) et Michel Platini (9 avec la France) ont marqué plus de buts qu'Antoine Griezmann (7 avec la France) à l'Euro. Mais, dans sa carrière, le Portugais n’a jamais trouvé le chemin des filets face aux Bleus (6 matches, 439 minutes).

Le point sur le groupe F

Programme :

Mercredi 23 juin (21 heures) – 3e et dernière journée

  • Portugal-France à Budapest
  • Allemagne-Hongrie à Munich

Classement :
1. France, 4 points (+1)
2. Allemagne, 3 pts (+1)
3. Portugal, 3 pts (+1)
4. Hongrie, 1 pt (-3)

 

Quel adversaire en huitièmes de finale ?

Trois cas de figure peuvent se présenter :

  • Si la France termine première : Suisse ou Ukraine le lundi 28 juin à Bucarest (21 heures)
  • Si la France termine deuxième : Angleterre le mardi 29 juin à Londres (18 heures)
  • Si la France termine troisième : Pays-Bas le dimanche 27 juin à Budapest (18 heures) ou Belgique le dimanche 27 juin à Séville (21 heures)

 

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo