ÉQUIPE DE FRANCE

Les Bleus s'arrêtent là

lundi 28 juin 2021 - 23:51 - Claire GAILLARD à Bucarest
France-Suisse

Dans un match irrespirable, l’Équipe de France s’est inclinée, au bout de la nuit à Bucarest, en huitièmes de finale de l’UEFA Euro 2020 contre la Suisse à l’issue de la séance de tirs au but (3-3, 4-5 aux t.a.b.).

 LE MATCH 
Renversant de bout en bout   

Pour ses débuts dans la phase à élimination directe, l’Équipe de France s’est présentée avec trois changements dans son onze de départ au coup d’envoi par rapport au troisième match face au Portugal (2-2) avec Pavard, Lenglet, Rabiot en lieu et place de Koundé, Tolisso et Hernandez. Face à la 13e nation FIFA, le sélectionneur Didier Deschamps avait choisi d’aligner une défense à trois permettant à Clément Lenglet de vivre son premier match dans un tournoi. Dangereux d’entrée sur un joli mouvement Benzema-Griezmann-Mbappé (1re) et une tête de Varane, reprenant un corner de Grizi, au-dessus (4e), les Bleus ont concédé l’ouverture du score. Côté gauche, Zuber prenait le meilleur sur Pavard et d’un centre trouvait la tête de Seferovic qui, après avoir déstabilisé Lenglet, trompait Lloris (0-1, 15e). Dans la foulée, les Bleus réagissaient. Sur un centre tendu, Rabiot contraignait Sommer, menacé par Benzema (22e), à détourner puis Mbappé, en deux temps (25e), et Rabiot n’ont pas trouvé le cadre (29e). Insuffisant face à des Suisses déterminés et qui prenaient leur chance. Au retour des vestiaires, le sélectionneur prenait une option offensive avec l’entrée de Coman qui s’installait sur le côté gauche de l’attaque française.

Lloris puis Benzema signent la révolte... 

Peu avant l’heure de jeu, à la suite d’une faute de Pavard sur Zuber, l’arbitre argentin sifflait un penalty en faveur de la Nati après avoir eu recours à la VAR. Seferovic s’avançait face à Lloris qui s’interposait avec une main droite ferme et lançait la révolte française. Comme face à la Hongrie (1-1, le 19 juin) et contre le Portugal (3-3, le 23 juin), les Bleus montraient qu’ils avaient de la ressource et du mental en égalisant puis en prenant l’avantage sur un doublé de Benzema en deux minutes d’un piqué puis d’une tête (1-1, 57e, 2-1, 59e) avant que Paul Pogba d’une magnifique inspiration depuis l’extérieur de la surface ne creuse l'écart (3-1, 75e).


(Photo Sindy THOMAS / FFF)

... mais la Suisse a égalisé et conduit les Français en prolongation puis aux tirs au but

Touchée, la Nati ne rompit pas. À la retombée d’un centre, Seferovic, de la tête, relançait son équipe (3-2, 81e) puis Gavranovic égalisait d’une frappe du droit à la fin du temps règlementaire (3-3, 90e). Dans les arrêts de jeu, Coman a trouvé la barre (90e+ 4). Les deux sélections allaient en passer par la prolongation. Pavard se procurait la première grosse occasion française et obligeait Sommer à la parade (95e), Sissoko ratait le cadre (101e) comme Mbappé (109e, 111e) et Giroud butait sur Sommer (119e). Derrière, Lloris et Varane restaient attentifs. La première séance de tirs au but de cet UEFA Euro 2020 s’annonçait. La Suisse ouvrait le bal. Pogba, Giroud, Thuram et Kimpembe répondaient à Gavranovic, Schär, Akanji et Vargas. Cinquième et dernier tireur, Mehmedi réussissait sa tentative mais Mbappé butait sur la main droite de Sommer (3-3, 4-5 aux t.a.b.). La Nati affrontera au prochain tour l'Espagne, vendredi 2 juillet à Saint-Pétersbourg. Il s'agira de son premier quart de finale en compétition depuis la Coupe du monde 1954. 


(Photo Sindy THOMAS / FFF). 

 LE CHIFFRE 
31

Auteur de son deuxième doublé en deux matches après celui inscrit face au Portugal (2-2, le 23 juin), Karim Benzema, qui a égalisé puis donné l’avantage aux Bleus, a signé ses 30e et 31e buts en sélection. L’attaquant du Real Madrid rejoint ainsi Zinédine Zidane comme sixième meilleur buteur de l’histoire de l'Équipe de France. Et quitte l’Euro avec 4 buts en autant de rencontres. 


(Photo Sindy THOMAS / FFF)

 LES STATISTIQUES 

873e match de l’histoire de l’Équipe de France depuis 1904 (435 victoires, 183 nuls, 255 défaites, 1 555 bp, 1 206 bc).
129e sélection pour Hugo Lloris (et 105e capitanat, record). Il a distancé Thierry Henry sur la deuxième marche du podium des joueurs les plus capés (123) et se trouve derrière Lillian Thuram (142).
95e sélection pour Antoine Griezmann, onzième joueur le plus capé dans l’histoire des Bleus et 52e match d’affilée.
30e et 31e buts en bleu pour Karim Benzema, le soir de sa 87e sélection, comme Fabien Barthez. Il rejoint Zinédine Zidane comme sixième meilleur buteur de l’Équipe de France. 
1er match en tournoi pour Clément Lenglet qui honorait sa 13ème sélection.
23e match en phase finale de compétition pour le sélectionneur Didier Deschamps (15 victoires, 6 nuls, 2 défaites).
117e match de Didier Deschamps à la tête des Bleus (76 succès, 23 nuls, 18 défaites), record pour un sélectionneur français.

 LA FICHE TECHNIQUE 

FRANCE – SUISSE : 3-3, 4-5 aux tab (0-1 à la mi-temps ; 3-3 à l’issue du temps règlementaire)
Le lundi 28 juin, à Bucarest (Arena Nationale). Environ 24 000 spectateurs. Arbitre : M. Rapallini (ARG).
BUTS. - FRANCE : Benzema (57e, 59e), Pogba (75e) ; SUISSE : Seferovic (15e, 81e), Gavranovic (90e). Avertissements. - FRANCE : Varane (30e), Coman (88e), Pavard (91e) ; SUISSE : Elvedi (32e), Rodriguez (62e), Xhaka (76e), Akanji (108e).  
TIRS AU BUT. - Réussis pour la France : Pogba (1-1) ; Giroud (2-2) ; Thuram (3-3) ; Kimpembe (4-4) ; ratés pour la France : Mbappé (5-4). Réussis pour la Suisse : Gavranovic (1-0) ; Schär (2-1) ; Akanji (3-2) ; Vargas (4-3) ; Mehmedi (5-4)

FRANCE : Lloris (cap.) –Varane, Lenglet (Coman, 46e puis Thuram, 111e), Kimpembe – Pavard, Pogba, Kanté, Rabiot – Griezmann (Sissoko, 88e) – Mbappé, Benzema (Giroud, 94e). Sélectionneur : Didier Deschamps. Remplaçants : Mandanda (g.), Maignan (g.), Dubois, Zouma, Hernandez, Tolisso, Lemar, Ben Yedder. Ne figurent pas sur la feuille de match : Koundé, Digne.  
SUISSE : Sommer – Elvedi, Akanji, Rodriguez (Mehmedi, 87e) – Widmer (Mbabu, 73e), Freuler, Xhaka (cap.), Zuber (Fassnacht, 80e) – Shaqiri (Gavranovic, 73e) – Seferovic (Schär, 97e), Embolo (Vargas, 80e). Sélectionneur : Vladimir Petkovic. Remplaçants : Mvogo (g.), Kobel (g.), Zakaria, Sow, Benito, Fernandes. Ne figurent pas sur la feuille de match : Omeragic, Cömert, Lotomba

 

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo