ÉQUIPE DE FRANCE FÉMININE

Corinne Diacre : « garder le cap »

lundi 30 mai 2022 - 15:40 - Vincent ORSINI
Corinne Diacre

Corinne Diacre a répondu aux questions des journalistes depuis le siège de TF1 après l'annonce des vingt-trois joueuses retenues pour participer à l'UEFA Euro 2022 en Angleterre.

 LA LISTE 
« Garder un certain équilibre »

« La liste a été faite de manière très naturelle, très professionnelle avec mes adjoints. On y a passé plus d'une journée, en pesant le pour et le contre, et on a souhaité faire confiance aux joueuses avec qui on travaille depuis un moment et qui se sont qualifiées pour la prochaine Coupe du monde afin de garder un certain équilibre.

Bien sûr, la question de l'expérience s'est posée notamment au milieu, mais on a déjà du vécu dans ce groupe. C'était important également de régénérer cet effectif, ce qu'on a commencé à faire à l'issue de la Coupe du monde. On a voulu récompenser les filles qui ont réalisées de bonnes performances ces derniers mois avec nous, on a voulu garder cette ligne conductrice que ce soit sur et en dehors du terrain.

Officieusement il y a des réservistes, que j’appellerai aujourd'hui ou demain pour leur demander de se tenir prêtes et en bonne forme au cas où. Cela concerne une dizaine de joueuses. Le brassard ? Il est à Wendie Renard, cela ne fait pas de doute aujourd'hui. Charlotte Bilbault, Aïssatou Tounkara et Marion Torrent seront vice-capitaines mais beaucoup d'autres peuvent prétendre à ce rôle. »

La liste

 LES CHOIX 
« Je les assumerai »

« Cela a été un choix difficile pour Viviane Asseyi mais ces dernières performances ont été en deçà de ce qu'elle peut apporter. En prime, elle a vécu une situation difficile en club, ce qui rendait sa sélection encore plus compliquée. Cela a été une vraie décision difficile à prendre, parmi d'autres, mais il faut faire des choix et comme je l'ai déjà dit je les assumerai.

Kheira Hamraoui ne joue pas depuis plusieurs semaines, donc c'est difficile de juger ses performances et cela a fait pencher la balance en sa défaveur. Ouleymata Sarr a un profil athlétique particulier, capable de prendre la profondeur ou de suppléer au poste d'attaquante axiale qui l'a mise dans une balance favorable par rapport à d'autres joueuses. 

Clara Mateo sort d'une très belle saison avec le Paris FC, auréolée d'une troisième place. Ses prestations individuelles ont évolué, elle était timide lors de son arrivée dans le groupe mais elle s'est affirmée, elle a atteint une maturité et une stabilité importante. De plus, sa polyvalence nous offre beaucoup de choix. 

Élisa De Almeida a connu une saison particulière même si elle joue de plus en plus en cette fin de saison, tandis qu'Hawa Cissoko est toujours titulaire dans son club. C'est aussi et surtout une question de profil, même si – encore une fois - cela s'est joué à pas grand chose. Seules 23 joueuses pouvaient composer cette liste, on a décidé d'aller en Angleterre avec Hawa. » 

Justine Lerond et l'importance de la sélection U23 Féminine

« Le choix de Justine Lerond s'est fait assez facilement. Avec Sabrina Viguier (la responsable des sélections nationales féminines) nous avions souhaité maintenir l'équipe U23 féminine qui a donc disputé quatre matches cette saison et a été performante. Justine est la titulaire de cette équipe, il était logique pour nous qu'elle nous accompagne dans cet Euro après la blessure de Solène. Elle a de l'expérience internationale puisqu'elle a joué des rencontres avec le groupe de Grégoire Sorin, que je remercie et je félicite pour son travail. C'est une bonne chose pour nous. »


Corinne Diacre (Crédit Tim GUIGON / FFF)

 MARIE-ANTOINETTE KATOTO 
« Elle est naturellement l'attaquante des Bleues »

« Marie-Antoinette Katoto va bien après sa légère blessure d'hier, j'en suis la première rassurée ! On a très envie qu'elle performe mais il ne faut pas lui mettre toute la pression des résultats de cette équipe, d'autres joueuses peuvent apporter devant pour aider la sélection. Le plus important reste que l'équipe tourne bien. En 2019, elle sortait d'une Coupe du monde U20 qui n'a pas été à la hauteur de ce qu'elle espérait et elle a donc été trop courte pour nous accompagner. Mais Marie a un immense talent, c'est indéniable. J'ai toujours su qu'elle ferait partie de ce groupe. Pendant un temps, on a dit qu'elle ne répondait pas présente dans les grands rendez-vous mais ce n'est plus du tout le cas à présent. Aujourd'hui, elle est naturellement l'attaquante titulaire des Bleues. Son avenir en club sera réglé, je pense, avant le début de la compétition. »

 L'EXPÉRIENCE DU MONDIAL 2019 
« Aujourd'hui notre fonctionnement est bon »

« Un bilan a été fait de cette compétition, sur plusieurs aspects : sportif, hors terrain, vie de groupe … Il y a eu beaucoup de temps passé avec mes adjoints pour analyser cela. Trois ans se sont écoulés, on a eu le temps d’essayer plusieurs méthodes, de faire évoluer notre manière de travailler et je pense qu'aujourd'hui notre fonctionnement est bon. Il y avait plusieurs éléments à revoir et à corriger, cela a été fait : on demande souvent aux joueuses d'avoir une bonne vie de groupe, cela devait en réalité commencer par nous, le staff. Le recul de ces trois années passées ensemble nous permet de faire en sorte que les choses se fassent plus naturellement. » 

 L'OBJECTIF 
« Se donner rendez-vous à Wembley fin juillet »

« L'objectif est clair : il faut se donner rendez-vous le 31 juillet à Wembley. J'aimerai vous répondre qu'on a tout ce qu'il faut pour y arriver mais il reste du travail à faire, deux matches de préparation à disputer. Le premier face au Cameroun va venir dans la continuité de notre préparation et nous aidera à monter en puissance, tandis que le deuxième contre le Vietnam devrait plus ressembler à ce que l'on va aligner lors de la compétition. Il peut se passer beaucoup de choses mais pour l'instant tous les voyants sont au vert. Je ne pense pas à un échec aujourd'hui, on a du temps pour travailler. Notre ambition est claire, importante et collective : ce ne sera pas facile, il y aura des étapes difficiles à franchir mais il faudra rester fidèles à nous-mêmes et garder le cap. »

 LE REPLAY 

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Uber Eats logo Volkswagen logo