NOUVELLES PRATIQUES

Des terrains éco-responsables et économes

mercredi 11 janvier 2023 - 10:38 - Claire GAILLARD
FAFA terrain éco-responsable pose d’un terrain synthétique

Les collectivités, au même titre que les acteurs du football, ont un rôle essentiel à jouer dans la transition environnementale afin d’accompagner notamment la mise en place d’équipements nouvelles pratiques moins consommateurs d’énergie et plus durables grâce à des matériaux adaptés et un entretien limité.

Les terrains co-financés par le Fonds d’Aide au Football Amateur (FAFA) offrent la possibilité de s’inscrire dans une démarche de conception éco-responsable, grâce à la mobilisation d’acteurs du secteur, notamment issus de la charte FFF des prestataires qui réalisent des terrains de Foot5 et Futsal. Gilles Thillaye, directeur général d’Eurofield, fabricant de gazon synthétique, Nicolas Brutin, dirigeant de Module Carré, fabricant de sols modulaires, Nicolas Robin, directeur de SMC2, concepteur et constructeur d’équipements, et Julien Benoît, responsable du service terrains et installations sportives à la FFF et membre d’un groupe de réflexion recherche et développement sur la transition écologique des terrains, évoquent les leviers de durabilité des terrains nouvelles pratiques. 

24
Le nombre de jours de pratique que les sportifs pourraient perdre avec un réchauffement climatique de 2 degrés, selon WWF
10%
Le pourcentage de réduction de la consommation énergétique visé par le plan de sobriété du ministère des Sports 

 Une nécessaire adaptation 

Avec la hausse du coût des énergies, la question de l’adaptation des équipements existants et de l’évolution de leur conception devient prégnante. Une attention particulière doit porter sur le chauffage et l’éclairage des équipements, les deux principaux postes de consommation énergétique du secteur, à hauteur de 43% et 18%, comme le souligne le plan de sobriété énergétique du sport. Ces deux postes de consommation ne doivent pas faire oublier d’autres champs d’action existants autour de la durabilité des équipements. 

 Une évolution des matériaux, de nouvelles possibilités de conception 

Pour des surfaces de la taille d’un terrain de Foot5, le gazon synthétique est le revêtement clé permettant de faire face au taux de fréquentation de l’équipement qui « peut accueillir 4 à 5 fois plus d’heures d’utilisation qu’une herbe naturelle », précise Gilles Thillaye. Cette surface synthétique nécessite en général un remplissage. L’emploi de matériaux biosourcés à cet effet se présente comme une alternative écologique à l’utilisation de pneu granulé pour lester les fibres synthétiques. Résidus de noix de coco, de canne à sucre, noyaux d’olives broyés, granulats de liège... (photo principale, principe de pose d'un terrain synthétique*)

Ces solutions éloignent certaines problématiques de recyclage des terrains. « Ces matériaux biosourcés sont une alternative crédible à terme et particulièrement responsable d’un point de vue environnemental bien qu’ils restent quelque peu coûteux à l’heure actuelle », explique Julien Benoît. Concernant le Futsal, Module Carré apporte une solution très simple. « Le terrain est composé de dalles qui s’emboîtent et se déboîtent », indique Nicolas Brutin. Un système efficace qui permet de créer une surface de jeu rapidement.

 Un moyen de réduction des dépenses pour les collectivités 

Les terrains de Foot5 peuvent aussi être construits sans remplissage, ce qui nécessite moins d’entretien pour les collectivités. Julien Benoît apporte une explication technique : « Il suffit d’augmenter le nombre de fibres dans le tapis synthétique. Ainsi, le gazon est plus dense et n’a pas besoin de charge pour tenir. » Cette méthode sans remplissage réduit ainsi les coûts au quotidien. « La réduction des coûts intervient au niveau de la maintenance : pas de tonte, pas de travaux de régénération, pas d’engrais, ni d’eau », détaille Gilles Thillaye. Le système présente également une grande durabilité. Chez Eurofield, un revêtement de terrain offre une durée de vie de 15 ans en moyenne. Les équipements sportifs outdoor ne représentent donc pas des sources de dépenses majeures pour les collectivités. Les terrains de Futsal en dalles emboitables, eux, ne nécessitent pas d’investissement de travaux. 

Au niveau de la mise en service, l’investissement d’une collectivité dans un terrain co-financé par le FAFA présente un certain nombre d’avantages en matière de coûts énergétiques. Les terrains nouvelles pratiques ne demandant pas d’être chauffés, la consommation énergétique s’oriente ainsi principalement autour de l’éclairage dont les coûts restent faibles et, ce, en raison du type d’éclairage de ces équipements principalement en LED. 

Par ailleurs, la couverture des terrains, également subventionnée par le FAFA, favorise une pratique toute saison sans demander une augmentation des dépenses énergétiques. Nicolas Robin, directeur de SMC2, estime que « c'est le jeu 4 saisons à l'abri des intempéries – pluie, vent, neige - avec des couvertures sportives qui garantissent un bon éclairage naturel, une bonne acoustique et un bon confort thermique. Une activité sportive praticable toute l'année s'inscrit dans la durée, elle est programmable et panifiable par les pratiquant(e)s ». Ces préaux, réalisés en structure bois, concernent notamment les terrains de Beach Soccer et de Futsal extérieur.

 Le réemploi et l’économie circulaire, défis de la filière 

L’un des principaux défis du secteur dans les prochaines années consiste à penser le recyclage et le réemploi des terrains de Foot5 extérieur. Eurofield s’est déjà penché sur la question. « En 2024, nous serons prêts à recycler nos gazons synthétiques avec la construction d’une usine spécialement prévue pour à Châteauroux », indique Gilles Thillaye. Le concept d’économie circulaire intègre la réflexion autour des terrains de football nouvelles pratiques, une préoccupation importante pour les collectivités, souligne Julien Benoit : « Aujourd’hui, elles souhaitent qu’on leur garantisse la traçabilité de leurs terrains de Foot5. » 

Machine de production de gazon synthétique (dite « machine de tuft ») de l’usine Eurofiled située à Isbergues (Pas-de-Calais) pour une production française et une proximité avec les chantiers impliquant moins de distance, moins de transport et donc moins d’émission de CO2.  

(*) Positionnement et déroulage des rouleaux de gazons synthétiques, assemblage par collage avant mise en œuvre d’un remplissage bio-sourcé dans le gazon de type sable, granulats de liège, granulats de pins jaune, granulats de noyaux d’olives concassés.

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Uber Eats logo Volkswagen logo