NATIONAL

J29 : QRM garde la tête

dimanche 11 avril 2021 - 22:24 - Philippe MAYEN et Raphaël RAYMOND
Mercato National : les derniers mouvements

Vendredi, Quevilly Rouen avait été accroché à Cholet (0-0). Mais les Normands conservent leur première place après le nul de Bastia, samedi, à Saint-Brieuc (1-1).

Si vous aimez le suspense, alors, vous adorerez le National. Bastia, qui se déplaçait à Saint-Brieuc, avait l’occasion de reprendre la tête du classement, après le nul de QRM, la veille, à Cholet (0-0). Mais les Corses et les Bretons se sont séparés, eux aussi, sur un score nul (1-1). Du coup, le classement reste inchangé en ce qui concerne le leader et son dauphin. Pour les deux formations, la montée en Ligue 2 se dessine un peu plus, chaque semaine. Pour la troisième place, synonyme de barrages, la lutte promet d'être serrée jusqu'au bout. Le Red Star aurait pu s'en emparer dimanche mais il a chuté au SC Lyon (1-2).

Le National sur FFF.FR

Huit matchs, septs nuls ! La 29e journée, c'est LA journée des matchs nuls, en National. Encore, serait-on tenté d'ajouter, tant cet exercice 2020-2021 extrêmement serré en produit. Depuis le début de la saison, un score de parité a conclu 100 des 255 rencontres disputées. Pour voir un match connaître un vainqueur, il a fallu attendre dimanche et le succès du SC Lyon sur le Red Star (2-1) !

Après le nul de QRM à Cholet (0-0), celui entre Bastia Borgo et Annecy (0-0) et de l'US Concarneau contre le FC Sète (1-1), le SC Bastia et le Stade Briochin (1-1) mais aussi le FC Villefranche et le Stade Lavallois (2-2), Créteil et Bourg-en-Bresse (1-1), Avranches et Boulogne-sur-Mer (0-0) en ont fait de même ce samedi. 

Reste une rencontre à jouer, Orléans-Le Mans, qui a été repoussée au mercredi 21 avril.

  LES RÉSULTATS  

  QUAND BASTIA BUTE SUR DIX BRIOCHINS (1-1)  

Les Bastiais ont joué pendant plus d’une mi-temps à dix après l’expulsion dès la 35e minute d’Aboubakari. Mais les Briochins, qui avaient ouvert la marque quatre minutes avant se retrouver à dix par l’intermédiaire de Romil, ont serré les rangs. Pourtant, après l’égalisation de Sébastien Salles-Lamonge (46e), leurs affaires s’étaient sérieusement compliquées. En fin de rencontre, Ahmad Allée a bien failli offrir les trois points à Saint-Brieuc, qui se serait, du même coup, retrouver troisième provisoirement (88e), mais Bastia aurait également pur l’emporter si  Salles-Lamonge avait cadré (88e) ou si dans le temps additionnel, Kévin Schur n’avait pas buté sur Maxime Pattier, le gardien briochin. Résultat, après cette 29e journée, Bastia reste à la deuxième place mais celle-ci, synonyme de montée, ferait largement son bonheur, au soir de la 34e journée.

 QRM S'EN CONTENTE, CHOLET NON (0-0) 

En recevant le leader, les Choletais espéraient sans doute rééditer leur performance du match aller, conclu par un succès à Diochon (2-1). Il s'en est fallu d'un rien, un sauvetage du défenseur normand Sami Belkorchia sur sa ligne à la 87e minute, sur un tir de Faissal Mannaï, synonyme de nul (0-0) entre les deux équipes. Il ne fait pas les affaires du SOC, privé de victoire depuis quatre journées, et de leurs ambitions de podium, mais convient assez bien aux hommes de Bruno Irles, dont le rêve de montée continue de prendre forme. Les Normands ont touché le poteau par Ottman Dadoune à la 63e. 

15
points d'avance pour QRM sur l'équipe classée troisième (Orléans)
10
le nombre de victoires et de défaites pour Cholet (pour 9 nuls)

  UN VILLEFRANCHE À RÉACTION  

Villefranche-Beaujolais confirme un peu plus chaque semaine son statut de candidat crédible à la troisième place. Samedi à Laval, la formation rhodanienne a encore fait montre de vertus morales assez exceptionnelles, qui pourraient s’avérer précieuses dans le sprint final.

Le Stade Lavallois, dont le maintien n’est pas encore assuré, pensait sans doute avoir fait le plus dur quand Sao (75e) doubla la mise, deux minutes après l’ouverture du score de Carlier. Mais l’équipe d’Hervé Della Maggiore n’a pas abdiqué. Après avoir réduit la marque par Garita (80e), elle a arraché le point du nul grâce à un but de Bonenfant (88e). En attendant le résultat du Red Star à Lyon, Villefranche, comme Saint-Brieuc, compte le même nombre de points (40) qu'Orléans, le troisième.

Lire l'interview d'Hervé Della Maggiore (FC Villefranche)

Garita (Villefranche), buteur pour la réduction du score (2-1) et passeur pour l'égalisation à 2-2

Paul-Arnold Garita, buteur et passeur pour Villefranche. Photo : Philippe Le Brech / APL

 BASTIA BORGO ET ANNECY COUP POUR COUP (0-0) 

Dans ce match parfois qualifié "de la peur", Bastiais (15es et premiers relégables) et Annéciens (14es) ont tremblé tour à tour. Et les montants aussi. Les Corses auraient mérité d'ouvrir le score par Alexandre Cropanese, dont le tir a été repoussé par le poteau (13e). Et les Hauts-Savoyards auraient pu enlever la décision sur une tentative de Migouel Alfaréla (75e) sur la barre transversale. S' y ajoutent deux arrêts décisifs de Florian Escales côté insulaire (56e) et de Paul Delecroix côté alpin (90e), pour expliquer ce partage des points (0-0) plutôt profitable aux visiteurs réduits à dix après l'expulsion de Ahmed Kashi (87e).

9
matches d'affilée sans victoire (6 nuls, 3 défaites) pour le FC Bastia Borgo
6
rencontres de rang sans défaite (4 succès, 2 nuls) pour le FC Annecy

  CRÉTEIL, UN POINT A LA DERNIERE MINUTE  

Dans une saison, il y a des buts qui comptent plus que d’autres. Celui inscrit par Ibrahim Sangaré, à la dernière minute du match Bourg-en-Bresse - Créteil (1-1) pèsera peut-être de tout son poids dans la difficile fin de saison qui attend les Cristoliens. Menés depuis la 57e minute et un but de Jeffrey Quarshie, l’attaquant arrivé dans l’Ain en octobre dernier en provenance de Bourges 2018, les Val-de-Marnais ont trouvé les ressources pour arracher un point précieux dans la lutte pour le maintien. Il leur faudra néanmoins bien négocier leurs deux matchs de retard pour sortir la tête de l’eau.

  SEPTIÈME NUL POUR BOULOGNE  

Réception de Sète mardi puis réception Saint-Brieuc samedi. La semaine prochaine s’annonce décisive pour l’US Boulogne Côte d’Opale dans la lutte pour le maintien. La lanterne rouge ne perd pas le Nord, comme en témoigne ce septième nul consécutif, mais elle ne parvient pas, non plus, à s’imposer. Et donc, à engranger.  Samedi soir face à Avranches, trois jours après son élimination en Coupe de France face au Canet (0-1), elle a arraché un point, malgré l’expulsion prématurée de Noc (18e). Mais dans sa situation, c'est trop peu, forcément.

Pour Avranches, ce partage des points, compte tenu du contexte de la rencontre, ne s’apparente pas à une bonne affaire. Les Normands n’ont pas réussi à capitaliser sur leur succès huit jours plus tôt à Bastia (1-0) et à se rapprocher de la troisième place de podium, synonyme de barrage pour la montée.

13
Avranches est l'équipe qui compte le plus de défaites (13) et le moins de nuls (6).
15
Boulogne est la formation qui a concédé le plus de matchs nuls avec le FC Lyon (15).

 CONCARNEAU PIQUE, SÈTE RÉPLIQUE (1-1) 

Il fallait être au stade Guy-Piriou de Concarneau, sous la pluie, pour voir des buts vendredi soir. Et même deux en l'espace de trois minutes. Le premier (en quatre matches) pour les Thoniers de l'USC, signé Louis Carnot, d'une reprise sous la barre (1-0, 65e). Le second pour les Dauphins du FCS, dans la foulée, œuvre du Camerounais Wilfried Baana Jaba, d'une frappe en angle (1-1, 68e). Ce nul ne fait les affaires ni des Bretons, en course pour un éventuel podium, ni des Héraultais, encore inquiets pour leur maintien, même si les deux équipes comptent un match en retard, à jouer mardi prochain.

25
points perdus à domicile pour l'US Concarneau (2 succès, 8 nuls, 3 défaites)
11
points pris à l'extérieur pour le FC Sète (2 succès, 5 nuls, 7 défaites)

  LE CLASSEMENT  

  LES MATCHES EN RETARD  

  LA PROCHAINE JOURNÉE  

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo PMU logo Volkswagen logo