ÉQUIPE DE FRANCE

Les Bleus arrachent le nul

samedi 19 juin 2021 - 17:06 - Claire GAILLARD à Budapest
Kylian Mbappé

Menés à la mi-temps par la Hongrie samedi lors de son deuxième match dans l’UEFA Euro 2020, l’Équipe de France a égalisé par Antoine Griezmann. Prochain rendez-vous : mercredi face au Portugal, battu en Allemagne (2-4).

 LE MATCH 
Coup de froid à la mi-temps

Quatre jours après la victoire face à l’Allemagne (1-0), les Bleus se présentaient avec un seul changement au coup d’envoi de leur deuxième match contre la Hongrie. Sur le côté gauche, Lucas Digne occupait la place de Lucas Hernandez. Pour le reste, le sélectionneur a reconduit son 4-3-3 ou 4-4-2 losange avec le trio d’attaque Griezmann-Benzema-Mbappé. En face, les Hongrois se présentaient dans un 3-5-2 devenu 5-3-2 lorsque l’adversaire a le ballon, autrement dit les trois quarts du temps. Les locaux mirent d’entrée beaucoup d’envie et d’engagement quitte à multiplier les fautes et, sous une chaleur écrasante, il fallut aux Français une dizaine de minutes avant de se montrer dangereux par Benzema. Servi par Mbappé, l’attaquant vit sa frappe croisée détournée par Gulasci (14e). Trouvé par Digne puis Benzema, le même Mbappé n’attrapait pas le cadre sur deux têtes (17e, 21e). Après la pause fraîcheur, les Bleus se procuraient deux occasions franches mais la reprise instantanée de Benzema filait à côté du but de Gulasci (32e) comme la frappe de l’intérieur de Mbappé (33e).

Deux matches, deux poteaux

Juste avant la mi-temps, ils cédèrent sur la première grosse occasion hongroise initiée par un contre. À la suite d’un une-deux avec Sallai, Fiola prenait de vitesse la défense tricolore pour tromper Lloris d’un tir de l’intérieur du droit (0-1, 45e+2). La Puskas Arena et les quelque 50 000 spectateurs s’embrasaient. Au retour des vestiaires, les Bleus poussaient et Pogba obligeait Gulacsi à se détendre alors que Benzema était à l’affût (49e). Dembélé, tout juste entré, trouvait, lui, le poteau, le deuxième après celui de Rabiot face à l’Allemagne (59e). En défense, les Français restaient concentrés à l’image d’un Lloris attentif (74e). C’est sur l’un de ses dégagements que l’égalisation est intervenue. Il trouvait, dans le dos des défenseurs hongrois, Kylian Mbappé qui éliminait Nagy et Nego avant de centrer pour Griezmann (1-1, 66e). Mbappé obligeait Gulacsi à une dernière parade (84e). Prochain rendez-vous pour les joueurs de Didier Deschamps, en tête du groupe F : mercredi face au Portugal, battu par l'Allemagne (2-4). La troisième et dernière journée s'annonce brûlante (voir encadré).


Les supporters hongrois à la Puskas Arena (photo Sindy THOMAS / FFF)

 LE JOUEUR 
Griezmann à la relance

Mardi, pour l’entrée en lice des Bleus dans l’Euro, Mats Hummels leur avait offert la victoire. Cette fois, ils ont ouvert leur compteur. Après Platini (1984), Papin (1992), Dugarry (1996), Blanc (2000), Zidane (2004), Henry (2008), Nasri (2012) et Giroud (2016), Antoine Griezmann est donc le premier buteur français dans cet UEFA Euro 2020. Le jour de son cinquantième match d’affilée sous le maillot tricolore (un record amélioré), l’attaquant (93 sélections) a sonné la révolte en égalisant peu après l’heure de jeu. Profitant de la vitesse et du travail de Kylian Mbappé, Grizi était à la réception d’un centre contré par le malheureux Orban. Au point de penalty, il ouvrait son pied gauche pour tromper Gulacsi, impérial jusqu’ici. Son 38e but en Équipe de France qui lui permet de revenir à trois longueurs de Michel Platini (41), troisième meilleur buteur de l’histoire des Bleus. Cela n’a malheureusement pas suffi pour aller chercher les trois points de la victoire, synonyme de qualification directe pour les huitièmes de finale.


Antoine Griezmann a signé l'égalisation française (photo Sindy THOMAS / FFF).

LE CHIFFRE 
1

Les Bleus ont encaissé leur premier but depuis le 24 mars 2021 face à l’Ukraine, en éliminatoires de la Coupe du monde 2022 (1-1). Avant le match face à la Hongrie, ils restaient sur cinq clean sheets (11 buts marqués).

 LES STATISTIQUES 

871e match de l’histoire de l’Équipe de France depuis 1904 (435 victoires, 181 nuls, 255 défaites, 1 550 bp, 1 201 bc).
1/22 : les Bleus n’ont perdu qu’une seule de leurs vingt-deux dernières rencontres, c’était en amical face à la Finlande en novembre 2020 (0-2). 
127e sélection pour Hugo Lloris (et 103e capitanat, record). Il a distancé Thierry Henry sur la deuxième marche du podium des joueurs les plus capés (123) et se trouve derrière Lillian Thuram (142). Et 109e sélection pour Olivier Giroud, qui devient, seul, le cinquième joueur le plus capé. 
93e sélection pour Antoine Griezmann qui dépasse Sylvain Wiltord et devient le onzième joueur le plus capé dans l’histoire des Bleus. Et 38e but en bleu, il revient à trois longueurs de Michel Platini (41). 
21e match en phase finale de compétition pour le sélectionneur Didier Deschamps (15 victoires, 4 nuls, 2 défaites). 
115e match de Didier Deschamps à la tête des Bleus (76 succès, 21 nuls, 18 défaites), record pour un sélectionneur français.

Le point sur le groupe F

Résultats - Samedi 19 juin : 

  • Hongrie-France : 1-1
  • Portugal-Allemagne : 2-4

Classement :
     1. France, 4 points (+1)
     2. Allemagne, 3 pts (+1)
     3. Portugal, 3 pts (+1)
     4. Hongrie, 1 pt (-3)

Troisième et dernière journée - Mercredi 23 juin (21h) :

  • Portugal-France à Budapest
  • Allemagne-Hongrie à Munich

 LA FICHE TECHNIQUE 

HONGRIE - FRANCE : 1-1 (1-0)
Le samedi 19 juin à Budapest (Puskas Arena). 55 998 spectateurs. Arbitre : M. Oliver (ANG).
BUTS. – HONGRIE : Fiola (45e+2). FRANCE : Griezmann (66e). Avertissements. – Hongrie : Botka (52e) ; France : Pavard (10e). 

HONGRIE : Gulacsi – Botka, Orban, At. Szalai – Négo, Kleinheisler (Lovrencsics, 84e), A. Nagy, Schäfer (Cseri, 75e), Fiola – Ad. Szalai (cap., Nikolic, 26e), Sallai. Sélectionneur : M. Rossi. Remplaçants : Dibusz (g.), Bogdan (g.), Lang, Kecskes, Holender, R. Varga, Siger, Varga, Schön. Ne figurent pas sur la feuille de match : Bolla, Gazdag, Hahn.

FRANCE : Lloris (cap.) – Pavard, Varane, Kimpembe, Digne – Pogba (Tolisso, 75e), Kanté, Rabiot (O. Dembélé, 57e puis Lemar, 87e) – Griezmann, Benzema (Giroud, 75e), Mbappé. Sélectionneur : D. Deschamps. Remplaçants : Mandanda (g.), Maignan (g.), Koundé, Lenglet, Dubois, Hernandez, Sissoko, Thuram. Ne figurent pas sur la feuille de match : Zouma, Coman, Ben Yedder.

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo