Une nouvelle coupe pour les collégiennes

Web_FFF_Challenge_Duringer_RVB.jpg

mercredi 9 janvier 2019 - 10:00 - Richard Loyant

La FFF et la Direction technique nationale ont lancé une nouvelle épreuve, le Challenge Marilou Duringer, réservé aux sections sportives scolaires féminines des collèges, dont la phase préliminaire s’est achevée en décembre.

Après le succès de la Coupe du monde U20 féminine, organisée en Bretagne en août dernier, et à six mois de l’ouverture du Mondial féminin en France, la FFF et la Direction technique nationale (DTN) ont lancé une nouvelle compétition, le Challenge Marilou Duringer.

Ouvert aux sections sportives scolaires féminines ou mixtes des collèges, il se dispute en football à 8 (deux périodes de vingt minutes chacune), avec des effectifs de quatorze joueuses. Le tour pré-qualificatif de cette première éditions’est achevé mercredi 19 décembre (voir les qualifiées ci-dessous). La phase qualificative se déroulera les mardi 22 et mercredi 23 janvier, sur quatre sites (Liévin, Brécey, Guéret et Villefranche-sur-Saône). La phase finale aura lieu du mercredi 27 au vendredi 29 mars au CNF Clairefontaine.

La phase qualificative

« Nous souhaitions développer la pratique sportive féminine dans les collèges et créer un tournoi mettant en avant le travail effectué par leurs sections sportives, explique Hubert Fournier, directeur technique national. Nous voulions également nous engager davantage dans la préformation de ces jeunes filles, un domaine où nous n’étions pas encore suffisamment présents. Le but est de renforcer le niveau de joueuses qui seront peut-être les futures pensionnaires de nos Pôles Espoirs féminins ».

Un nom qui compte
L’initiative répond aussi à un engagement du président de la FFF Noël Le Graët, « qui a souhaité qu’il y ait au moins une section sportive féminine en collège dans chaque district, rappelle le DTN. Ce challenge est la vitrine permettant de lancer la dynamique sur tout le territoire. Au même titre que le Challenge Jean-Leroy a trouvé sa place chez les garçons, nous espérons que le Marilou Duringer soit un marqueur fort pour les filles. »

Le nom de l’épreuve a d’ailleurs été choisi à dessein. Créatrice de la première section sportive féminine (au FC Vendenheim-Schwindratzheim dès 1974), ancienne cheffe de délégation de l’Équipe de France féminine, première femme à siéger au Conseil fédéral de la FFF (de juin 1985 à mars 1995, puis de février 2005 à juin 2011), présidente du FC Vendenheim depuis 2013, Marilou Duringer incarne parfaitement le développement du football féminin en France.

« C’est un personnage important, confirme Hubert Fournier. Elle est très humble mais elle a accepté de prêter son nom avec plaisir et elle est heureuse que son long engagement dans le football féminin soit, aujourd’hui, mis à l’honneur à travers cette nouvelle épreuve ».

Les collèges qualifiés

  • Antoine-Chintreuil, de Pont-de-Vaux (Auvergne Rhône-Alpes)
  • Claude-Bernard, de Villefranche-sur-Saône (Auvergne Rhône-Alpes)
  • Les Lentillères, de Dijon (Bourgogne Franche-Comté)
  • Jules-Simon, de Vannes (Bretagne)
  • Sainte-Marie Sainte-Yves, de Saint-Brieuc (Bretagne)
  • Mathurin-Régnier, de Chartres (Centre-Val de Loire)
  • Arsenal, de Metz (Grand Est)
  • Jean-Monet, de Strasbourg (Grand Est)
  • Lavoisier, de Lambersart (Hauts-de-France)
  • Descartes-Montaigne, de Liévin (Hauts-de-France)
  • Pierre-Aguiton, de Brécey (Normandie)
  • Jules-Marouzeau, de Guéret (Nouvelle-Aquitaine)
  • François-Villon, de Paris (Paris Île-de-France)
  • Georges-Brassens, de Lattes (Occitanie)
  • Alain-Fournier, du Mans (Pays de la Loire)
  • La Colinière, de Nantes (Pays de la Loire)