Le Bénévole du Mois, c’est parti !

Le Bénévole du Mois, c’est parti !

Le Bénévole du Mois, c’est parti !

vendredi 7 mars 2014 - 17:45 -

Lancé le mois dernier, l’opération "Bénévole du mois" prend ses marques. C’est une formidable opportunité pour la Ligue qui peut valoriser des bénévoles qui œuvrent au quotidien pour le football amateur.

Oui mais voilà, choisir de valoriser un bénévole plutôt qu’un autre n’est pas une chose simple. En effet, il y a aujourd’hui en France plus de 229 000 licenciés dirigeants, et jusqu’au mois de juin, seulement 553 seront valorisés. Une aiguille dans une botte de foin !

Non, pas si on assimile cette opération à une opération sur le long terme, qui sera réitérée l’année prochaine et pourquoi pas encore les années suivantes !
Non, pas si l’on place cette initiative dans le cadre global de la valorisation du bénévolat tout en mettant en lumière des cas particuliers dans lesquels tant d’individus se retrouveront !
Non, pas si l’on inscrit le « bénévole du mois » dans un projet plus large de recrutement, de fidélisation, de féminisation et d’intégration de publics nouveaux dans toutes les instances du football amateur !
Non, pas si cette action nationale devient complémentaire des nombreuses initiatives déjà prises par les Ligues et les Districts en faveur de la valorisation du bénévolat…
 

Ligue Centre-Ouest de Football - Nathalie Jacquet

Nathalie Jacquet est venue dans le monde du football par l'arbitrage en 1998, déjà au club du Thouars Foot 79, qu'elle ne quittera plus jusqu'à aujourd'hui. Elle gravit rapidement les échelons pour devenir arbitre assistant au niveau régional en 2005. Elle est depuis 2011 redevenue arbitre de district. Parallèlement à sa fonction d'arbitre, elle a passé son diplôme Initiateur 1 et devient éducatrice fédérale et encadre cette saison les U15 de Thouars Foot 79.

Son implication et son intégration à Thouars Foot 79 ne passe pas inaperçue. Elle devient rapidement dirigeante au sein de ce club lors de la saison 2001/2002, pour occuper depuis 2008 la fonction de secrétaire générale et correspondante des compétitions nationales. Son travail quotidien fait l'unanimité, tant au niveau du suivi des licences, des compétitions et autres tâches propres à la fonction de Secrétaire.

Le District des Deux-Sèvres et son président Pierre Lacroix remarquent sa polyvalence et sa compétence. Elle devient en 2008 membre cooptée du district, notamment sur la Commission d'Appel, puis en 2012 de la commission d'arbitrage.

Les portes de la Ligue du Centre-Ouest vont également s'ouvrir pour Nathalie, et c'est logiquement que le Président Henri Monteil l'intègre en 2012 sur sa liste élue lors de l'AG de La Couronne. Elle devient donc membre du Comité de direction de ligue. Elle est également présente dans diverses commissions comme les Ressources Humaines, en relation avec son métier, l'Ethique et Valeurs Educatives et la Détection Recrutement et Fidélisation des Arbitres.

De nombreuses fonctions, tant au niveau de l'organisme régional que du district depuis 2008, font de Nathalie un bénévole reconnu de tous et apprécié pour son implication.

Le club du Thouars Foot 79 la récompense en lui attribuant en 2004 la Médaille d'Argent, puis en 2008 la Médaille de Vermeil.
Au regard de ce parcours, tant au niveau de son club qu'au niveau des instances régionales et départementales, la Ligue du Centre-Ouest est fière de valoriser Mme Nathalie Jacquet en lui décernant le titre de Bénévole du mois...
Par Vincent Vallet

District Artois - Michel Benezit
Ligue Nord Pas-de-Calais de Football


A 63 ans, ce retraité de la Caisse d'Epargne qui, à 30 ans, ne voulait plus entendre parler de football, a baigné la moitié de sa vie dans ce milieu, un peu pour la beauté du sport et beaucoup pour la convivialité et les valeurs éducatives.

Pressé par des amis, il prend la présidence de l'Amicale Laïque des Marichelles (Liévin) en 1980. Après sa période d’activité à l'UFOLEP, l'Olympique Liévinois devient adhérant de la FFF en 1985. Pour faire évoluer ses joueurs, Michel Benezit squatte les espaces verts de l'avenue Desrousseaux et, au grand dam de son épouse, paye même les licences et les engagements. Accompagné de quelques bénévoles actifs et aidé sur le plan sportif par un ex-joueur lensois et ex-international polonais, Eugeniusz Faber, il contribue à l'éclosion de son club.

Deux années difficile feront suite à l'incendie du local vestiaire et de tout le matériel en 2002 ; mais le phœnix, devenu emblème du club, renaît de ses cendres en 2004. C'est aussi l'époque à partir de laquelle Michel Benezit plaidera inlassablement pour un terrain synthétique, l'unique terrain en herbe subissant les entraînements, les matches et les jeux des enfants de la cité. Le Président de l'O Liévin poursuivra son action en faveur de son club, des valeurs qu'il défend et du respect de la vie en collectivité.

Pèle mêle et sans ordre de préférence, citons :
•    Les tournois sur herbe et en salle pour toutes les catégories de jeunes
•    Les stages de vacances diversifiés (souvent gratuits) pendant lesquels le football n'est qu'un prétexte et permettant la découverte d'autres sports
•    L'accueil de groupes étrangers séjournant dans la région (Australiens et Guadeloupéens étant les plus récents) qui, après des rencontres sportives, découvrent certains aspects de la région (les terrils par exemple ou le Louvre Lens)
•    Mise en place et suivi d'une section féminine, aujourd'hui labellisée, qui compte 3 équipes
•    Mise en œuvre de l'opération « crampons – chaussures » dont les bénéfices, ajoutés à ceux d'autres manifestations », ont été remis à l'association « Ludo, un défi pour la vie » lors d'une cérémonie en présence de M. Leroy, papa d'un jeune joueur décédé. La participation à cette œuvre est renouvelée chaque année et permet l'achat de matériel de survie
•    Création d'un album type « Panini » avec les 430 photos des licenciés du club, dont les ventes doivent financer les stages gratuits. Dans la foulée, la création de « magnets » est en prévision
•    C'est dans l'imagination fertile du président qu'est née la proposition faite au District de mettre en place, pour les dirigeants, une compétition de foot loisir à 7.

Comme un aboutissement, le stade « Michel BENEZIT » a été baptisé en accord avec la municipalité en décembre dernier, 10 ans après le souhait de création d'un terrain synthétique pour les 15 équipes du club. Président pendant 30 années, ne comptant pas ses heures passées au stade, Michel BENEZIT a voulu prendre du recul en quittant la présidence, pour mieux sauter en prenant en charge cette saison le secrétariat.
Par Richard RATAJCZAK