La France et le Paraguay dos à dos (1-1)

La France et le Paraguay dos à dos (1-1)

La France et le Paraguay dos à dos (1-1)

dimanche 1 juin 2014 - 22:55 -

Cinq  jours après son large succès face à la Norvège (4-0) au Stade de France, l’Equipe de France (photo Loïc Rémy) a disputé ce dimanche à Nice son deuxième match de préparation à la Coupe du Monde 2014 face au Paraguay. Devant 35300 spectateurs, record d’affluence battu pour la nouvelle enceinte de l'Allianz Riviera, les deux équipes n'ont pu se départager (1-1). Dominateurs face à un adversaire sur la défensive, les Bleus ont pensé avoir fait le plus difficile suite à l'ouverture du score d'Antoine Griezmann (1-0, 82e). Mais Victor Caceres a arraché l'égalisation de la tête en toute fin de match (1-1, 89e).

Pour ce deuxième match de préparation, le sélectionneur a décidé de faire trois changements par rapport au onze de départ aligné contre la Norvège, mardi dernier au Stade de France. Le gardien et capitaine Hugo Lloris effectue son retour dans la cage à la place de Stéphane Ruffier. Bacary Sagna, à droite de la défense, et Loïc Rémy, côté gauche de l'attaque, sont titularisés. Mathieu Debuchy et Antoine Griezmann prenant place sur le banc.


 

Face à des Paraguayens, non qualifiés pour le Mondial brésilien mais bien décidés à contrarier les Français pour cette quatrième confrontation entre les deux nations, les joueurs de Didier Dechamps prennent la rencontre par le bon bout. 
Le trio offensif Giroud-Remy-Valbuena se met rapidement en action. Rémy très actif combine souvent et efficacement avec Giroud et lance les premières banderilles mais le cadre se dérobe (10e, 17e, 27e).

Hugo Lloris doit attendre la 28e minute de jeu pour effectuer son premier arrêt. Sur une frappe détournée de Victor Caceres, le gardien de Tottenham ne peut capter le ballon et Laurent Koscielny doit écarter le danger en corner. Une alerte sans conséquence et on retrouve cinq minutes plus tard le duo Giroud-Rémy à l'attaque, pour la plus belle occasion française de cette première période. Le premier après un superbe contrôle dribble son adversaire et centre du gauche. Le second effectue une superbe reprise acrobatique passant de peu au-dessus. Avec un peu plus de réussite, le joueur de Newcastle, buteur contre la Norvège, aurait pu inscrire une nouvelle réalisation magnifique (32e) !

Blaise Matuidi fait à nouveau se lever le public niçois mais sa tentative sans contrôle sur un ballon aérien mal dégagé par la défense paraguayenne n'est pas cadrée. Les deux formations n'ont pu faire la différence à la pause (0-0).

Au retour des vestiaires, Didier Deschamps procède à ses deux premiers changements : Rio Mavuba et Eliaquim Mangala remplacent Yohan Cabaye et Mamadou Sakho. Il pleut des cordes sur la pelouse et les 22 acteurs mais les Tricolores tentent de trouver la faille dans la défense regroupée des "Guaranis".

Mathieu Valbuena crée à nouveau le danger sur la cage de Silva, le gardien adverse. Mais sa tête au point de penalty sur un centre de Giroud ne trouve pas le cadre (50e). On reprend les mêmes et on recommence neuf minutes plus tard. C'est cette fois-ci l'attaquant d'Arsenal qui oblige Silva à détourner sa tête en corner sur un service de Valbuena (59e). Dans la foulée sur le corner tiré par Valbuena, Giroud s'impose encore dans les airs et oblige Silva à une claquette (60e).

Peu après l'heure de jeu, Clément Grenier et Antoine Griezmann, le deux Champions d'Europe U19 en 2010, effectuent leur entrée en jeu (64e). Les Français poursuivent leur domination et les Sud-Américains souffrent mais s'accrochent. La délivrance côté bleu intervient finalement à la 82e avec l'ouverture du score signée Antoine Griezmann (1-0, 82e, photo ci-dessous) pour sa 3e sélection. Sur un corner venant de la droite, Giroud alerte une nouvelle fois Silva d'une tête piquée qui repousse comme il peut. Le ballon revient sur l'attaquant de la Real Sociedad qui trouve le petit filet opposé d'une frappe enroulée légèrement déviée.

Les Français pensent alors de diriger vers une deuxième victoire de suite mais Victor Caceres en fin de match arrache l'égalisation (1-1, 89e). Ce dernier seul au point de penalty trompe Lloris d'une tête piquée. Le score n'évolue ensuite plus malgré une dernière frappe dangereuse de Giroud (94e). Les hommes de Didier Deschamps vont disposer demain et mardi de deux jours de coupure avant de reprendre leur préparation. Ils effectueront un dernier test dimanche prochain au stade Pierre-Mauroy de Lille face à la Jamaïque avant de s'envoler pour le Brésil.

Les réactions :

Mathieu Valbuena (milieu de terrain)
"C'est dommage de prendre ce but et concéder le nul après tant d'efforts. Ce but, on va en reparler entre nous, même s'il vaut mieux vivre cette situation en match de préparation. On est là pour travailler, peaufiner les détails. Le moral dans l'équipe est très bon. Dans l'ensemble, le coach est quand même assez content. On a fait beaucooup de choses intéressantes."

Hugo Lloris (gardien de but)
"Sur le but, il y a plusieurs explications possibles. On aurait pu mieux faire collectivement, mais c'est également un peu lié à notre état de fatigue. C'est un bon rappel, quand il y a des choses à améliorer, il faut le dire. (Sur son retour à Nice) C'est un moment particulier, ça fait plaisir de voir le très beau public niçois. A titre personnel, pour moi, c'était un match de reprise après trois semaines d'arrêt. Il faut reprendre des repères, mais comme mes coéquipers, l'objectif est d'être prêt le 15 juin (contre le Honduras). Le Paraguay a joué avec le coeur et a été coriace jusqu'au bout, c'est à ce type de match qu'il faut s'attendre dès le premier match."

Olivier Giroud (attaquant)
"On est des compétiteurs, on aurait préféré gagner. Ce match laisse un goût d'inachevé, car il y a eu de bons enchaînements. Mais on a manqué de réalisme et d'efficacité. Ce n'est pourtant pas faute d'avoir tenté. C'est dans ces moments moins faciles qu'il faut savoir se montrer solidaires. On est quand même content du travail effectué. Maintenant, il va aussi falloir apprendre de ces petites erreurs. A titre personnel, j'aurais aimé faire marquer ou marquer. Je n'ai pas été récompensé."

Blaise Matuidi (milieu de terrain)
"On travaille pour être prêts le jour J. Il y a eu du bon tout de même, ce match doit nous servir. (Sur Ribéry) Bien sûr qu'il a envie d'être avec nous, qu'il a envie de jouer. S'il est encore là, c'est qu'il va revenir. On a besoin d'un Franck au top."

Yohan Cabaye (milieu de terrain)
"On avance peu à peu, au fil de cette préparation. Là, on a eu moins de réussite que face à la Norvège, face à un adversaire coriace. On travaille beaucoup physiquement, il y a beaucoup de détermination pour être prêts."