Le Paris FC se relance

Le Paris FC se relance

Le Paris FC se relance

lundi 25 février 2013 - 17:00 -

Seulement neuf rencontres se sont disputées ce week-end pour le compte de la 25ème journée puisque le duel entre le CA Bastia et Bourg-Péronnas a été reporté en raison de fortes pluies. Le leader Créteil a été tenu en échec à Luzenac. Ses trois autres poursuivants Le Poiré-sur-Vie, Metz et Vannes ont gagné. Parmi les autres poursuivants Colmar, qui a dû faire face au réveil du Paris FC (2-1, photo Jean-Michel Badiane), réalise la mauvaise opération de cet épisode. Les résumés des rencontres.

Luzenac Ariège Pyrénées - US Créteil Lusitanos : 0-0 (stade du Courbet à Foix)
Battu à domicile par Orléans (1-2) en début de semaine, le leader Créteil enchaînait son troisième match en une semaine face à une formation ariégeoise occupant la position de premier non relégable. Privés de Cheikh Ndoye et Bagaly Dabo, les Cristoliens se sont montrés les plus entreprenants en première période sans parvenir à trouver le chemin des filets adverses malgré plusieurs occasions franches. En seconde période, les Luzenacois affichaient un visage beaucoup plus offensif et obligeaient les Franciliens au partage des points. Luzenac occupe toujours la 14ème place du classement avec deux points d'avance sur Cherbourg. Créteil dispose de 11 points d'avance sur son dauphin le Poiré-sur-Vie.

AS Cherbourg - Amiens SC : 0-3 (stade Maurice-Postaire)
Restant sur une série de cinq matches nuls, les Cherbourgeois, 15èmes et relégables étaient toujours en quête d'une première victoire en 2013. Face à des Amiénois, auteurs de quatre succès en cinq matches, la tâche s'annonçait ardue pour les Hauts-Normands. Cela s'est vérifié sur le terrain où malgré les conditions très difficiles (neige et vent) les Amiénois, efficaces, ont réussi à inscrire trois buts. Après avoir subi la pression cherbourgeoise en début de rencontre, les Picards ouvraient la marque peu avant la pause grâce à Romain Ciaravino (0-1, 43e). Juste après le retour des vestiaires, c'est Jonathan Lacourt qui doublait la mise (0-2, 49e), avant que le jeune Kévin Koubemba ne parachève le succès de son équipe en inscrivant en fin de partie son premier but de la saison (0-3, 90e). Cherbourg reste 15ème tandis qu'Amiens, 5ème, possède sept longueurs de retard sur le 3ème Metz avec un match en retard.

Paris FC - SR Colmar : 2-1 (stade Charléty)
Cela faisait quatre mois qu'ils l'attendaient ! Les Parisiens, scotchés à la 18ème place depuis de longues semaines, ont signé sur leur pelouse de Charléty face au SR Colmar leur première victoire depuis le 19 octobre dernier. Les choses avaient pourtant mal débuté pour les Franciliens, menés 1-0 à la pause après l'ouverture du score logique signée Frédéric Marques (0-1, 23e). Gaston Diamé, l'adjoint d'Alexandre Monier, qui assurait pour la deuxième fois consécutive l'intérim, effectuait un réajustement tactique à la pause salvateur. Omniprésent, Mickaël Murcy inscrivait un doublé (49e, 85e) permettant à Paris de se relancer dans la course au maintien. Jérémy Sopalski et ses partenaires pointent à sept longueurs de Luzenac, premier non relégable. L'ancien entraîneur d'Imphi-Decize Gaston Diamé (photo) s'est vu confié officiellement le lendemain par le président  Ferracci les rênes de l'équipe. Le rêve de montée en L2 s'éloigne pour Colmar, qui totalise 11 points de retard sur Metz (3ème).

US Orléans - USJA Carquefou : 1-2 (stade de la Source)
Tombeur du leader Créteil mardi dernier en match en retard, l'US Orléans émoussée physiquement par son troisième match en une semaine a dû laisser les trois points de la victoire à son adversaire. Christian Bekamenga, l'ancien nantais, a mis la formation de Loire-Atlantique sur de bons rails en s'offrant un doublé en première période (25e, 39e). Les joueurs de Denis Renaud solides défensivement ont ensuite gérer leur avance. La réduction du score signée de l'Argentin Emiliano Sala sur penalty (1-2, 93e) est intervenue trop tardivement pour les Orléanais. Après avoir passé cinqs buts au CA Bastia, les Carquefoliens signent une deuxième victoire consécutive leur permettant de prendre la 7ème place. Orléans, lui, est 10ème.

FC Rouen - Red Star : 2-0 (stade Robert Diochon)
Les Rouennais qui retrouvaient face au Red Star la compétition après le report de leur match le week-end dernier à Colmar ont glané un précieux succès dans la course au maintien. Sous une température glaciale, les hommes de Didier Ollé-Nicolle ont fait la différence en deuxième période grâce à des réalisations des anciens spinaliens Julien Jahier (1-0, 63e) et Abdellah Asbabou (2-0, 72e). Rouen qui compte quatre matches en retard est 13ème, à une longueur du Red Star (12ème).

US Boulogne CO - EFC Fréjus-Saint-Raphaël : 0-1 (stade de la Libération)
Après le départ de Georges Tournay, c'est Pavlé Vostanic, l'entraîneur des U19 boulonnais, qui a la charge d'assurer l'interim sur le banc de l'équipe fanion, 16ème et relégable. Pour la réception de Fréjus-Saint-Raphaël, le technicien nordiste avait procédé à quelques changements dans le groupe avec le retour de Fabien, Demba, Ducatel. Si les Boulonnais ont fait preuve d'engagement et de détermination, cela n'a pas été suffisant pour mettre en défaut les Varois. Ces derniers arrachaient même la victoire dans les arrêts de jeu sur un penalty transformé par Mathieu Scarpelli (0-1, 93e). Une troisième défaite en quatre matches qui plonge la formation nordiste, toujours 16ème, dans une situation périlleuse. Fréjus-Saint-Raphaël, 11ème, se donne de l'air au classement.

Le Poiré-sur-Vie - US Quevilly : 3-1 (stade de l'Idonnière)
Bien parti pour découvrir la L2 la saison prochaine, le Poiré-sur-Vie, deuxième du classement, ambitionnait à l'occasion de la réception de la lanterne rouge Quevilly une troisième victoire de rang. Les Genôts ont rempli leur mission en s'imposant (3-1) face à un adversaire pour qui le supplice continue avec une 16ème défaite en 24 matches. L'ancien nîmois Steve Haguy pour sa première titularisation depuis son arrivée au début du mois en Vendée a ouvert son compteur but (1-0, 11e). Le spécialiste maison Kévin Lefaix (photo) qui s'est offert un doublé (52e, 80e) a quant à lui porté le sien à 14 réalisations. Réduits à dix après l'exclusion de Nabil Ouarguini en fin de partie, les Normands ont sauvé l'honneur par l'intermédiaire de Gauthier Diafutua (3-1, 82e).

FC Metz - ES Uzès Pont du Gard : 3-0 (stade Saint-Symphorien)
Battu, la semaine dernière à Créteil (2-0) sans avoir démérité, Metz voulait rebondir face à une formation gardoise relégable (17ème) et toujours privée de son meilleur buteur Samir Benmeziane. En manque de réussite en terres franciliennes, les Messins ont cette fois-ci fait parler la poudre en signant une large victoire (3-0). Bouna Saar (1-0, 5e) et Thibaut Bourgeois (2-0, 21e) permettaient à la formation mosellane d'être sereine à la pause. Diafra Sakho concluait en seconde période le spectacle offensif des locaux (3-0, 66e). Pas de changements pour les deux équipes au classement. Metz est 3ème, Uzès 17ème.


Vannes OC - SAS Epinal : 2-0 (stade de la Rabine)
4ème au classement, Vannes fait tout son possible pour suivre l'allure des trois pensionnaires du podium. Les joueurs de Thierry Froger n'ont pas manqué l'occasion de profiter de la venue d'un match classé  Epinal (19ème) pour engranger trois points précieux. Tout s'est joué en deux minutes en première période avec les réalisations de Yohan Gomez (1-0, 15e) et Nicolas Haquin (2-0, 17e). Vannes reste à six longueurs des Messins. Epinal, qui disputera mercredi à Lens son huitième de finale de la Coupe de France, voit le maintien s'éloigner à grand pas.