Le coup d'envoi donné à Paris

Le coup d'envoi donné à Paris

COUPE DU MONDE FEMININE

mardi 19 septembre 2017 - 12:30 -

Les trois coups de la Coupe du monde féminine 2019 organisée en France ont été frappés mardi à Paris en présence du président de la FIFA, Gianni Infantino.

La Coupe du monde féminine de la FIFA, France 2019 est lancée. Laura Flessel, ministre des Sports, Gianni Infantino, président de la FIFA, et Noël Le Graët, président de la FFF, ont donné le coup d'envoi de la compétition lors d'une cérémonie organisée mardi matin au Musée de l'Homme, à Paris, par le Comité d'organisation local.

Cette huitième édition du Mondial féminin, du 7 juin au 7 juillet 2019, sera la première du genre organisée en France. Elle constituera, pour le football féminin français, "Le Moment de Briller", comme l'affirme le slogan de cette épreuve, dévoilé en présence des joueuses de l'Équipe de France féminine et leur sélectionneure, Corinne Diacre.

"Il s'agit d'un événement exceptionnel pour le développpement du football féminin, c'est une fierté de l'accueillir et l'intérêt est d'être prêt et bien organisé, a souligné le président de la FFF Noël Le Graët, qui a rendu un hommage appuyé à l'ancien président du Montpellier HSC, Louis Nicollin, "le premier à avoir investi en faveur cette discipline dans notre pays."

Gianni Infantino, président de la FIFA, a salué "l'incroyable développement de la pratique féminine survenu en France ces dernières années. Il est très important qu'un grand pays de football comme la France puisse organiser cette Coupe du monde. Je souhaite qu'elle soit la plus belle de l'histoire, avec un objectif d'au moins un milliard de téléspectateurs. Cela va être magnifique, magique." 

La ministre des Sports, Laura Flessel, a mis en exergue "la candidature réussie et la capacité reconnue de la France à organiser de grands événements sportifs. Nous saurons faire de cette Coupe du monde un spectale à la hauteur de cet événerment majeur", a-t-elle assuré, espérant que ce rendez-vous "donnera envie à beaucoup de filles de rejoindre les garçons sur le terrain. La dernière fois que nous avons reçu une Coupe du monde, nous avons vu des étoiles !"

"C'est un rêve qui devient réalité, a conclu Brigitte Henriques, vice-présidente déléguée de la FFF, indiquant que le cap des 120 000 a été franchi, en France. C'est un moment historique pour la Fédération et notre football, et un signe fort pour la féminisation. Cette Coupe du monde doit être une grande fête populaire, avec des stades pleins, et doit nous permettre de laisser un héritage en matière de mixité. Il faut se mobiliser. Des programmes dédiés sont déjà prêts."

À l'été 2018, la France sera également le théâtre de la Coupe du monde féminine U20 de la FIFA. Le tournoi final se déroulera en Bretagne.

 

Les grandes lignes de la compétition

Chiffres :

- Vingt-quatre équipes, dont la France, qualifiée d'office, seront en lice lors de ce Mondial féminin 2019.
- Neuf villes (Grenoble, Le Havre, Lyon, Montpellier, Nice, Paris, Reims, Rennes, Valenciennes) accueilleront les cinquante-deux rencontres avec l'assurance de recevoir deux têtes de séries chacune lors de la phase de poules.
- Les Bleues disputeront leur quatrième Coupe du monde, après celles de 2003, 2011 et 2015.

Calendrier :

- 7 juin : match d'ouverture à Paris (Parc des Princes).
- 7 au 20 juin : 1er tour
- 22 au 25 juin : 8ès de finale.
- 27 au 29 juin : quarts de finale.
- 2 et 3 juillet : demi-finales, à Lyon.
- 6 juillet :match pour la troisième place.
- 7 juillet : finale, à Lyon.