Une demi-finale France-Belgique

Une demi-finale France-Belgique

France-Uruguay

vendredi 6 juillet 2018 - 18:00 -

L'Équipe de France s'est qualifiée pour les demi-finales de la Coupe du monde 2018 en Russie en éliminant l'Uruguay en quart de finale, vendredi à Nijni-Novgorod. Elle affrontera la Belgique, victorieuse du Brésil (2-1), le mardi 10 juillet à Saint-Pétersbourg (20h00, heure française, en direct sur TF1).

Avant cette 21e édition de la Coupe du monde de la FIFA, la France s'était donné pour objectif de se hisser dans le dernier carré de la compétition. C'est fait ! Elle a gagné son ticket pour les demi-finales en dominant l'Uruguay (14e au classement de la FIFA), après un match pleinement maîtrisé sur la pelouse de Nijni-Novgorod. Les Bleus joueront ainsi face aux Belges la sixième demi-finale de Coupe du monde de leur histoire, après celles de 1958, 1982, 1986, 1998 et 2006.

Le match - Des Bleus maîtres de leur sujet

Il s'est déroulé selon le scénario attendu. L'Uruguay, privée d'Edinson Cavani en attaque, a d'abord misé sur son organisation défensive, laissant la possession du ballon aux Tricolores (57 %-43 % au coup de sifflet final). L'ouverture du score de Raphaël Varane à la 40e minute est venue récompenser la domination de l'Équipe de France et ses efforts offensifs tout au long de la première période. Au retour des vestiaires, les Bleus, sérieux en défense, collectivement bien en place et maîtres de leur sujet, se sont appliqués à contrôler la réaction uruguayenne et à exploiter les espaces qui s'offraient à eux. L'un d'eux a permis à Antoine Griezmann (élu homme du match par la FIFA) de doubler la mise (61e) et d'assurer la qualification. C'est la première fois que la France bat l'Uruguay en Coupe du monde, après une défaite (1966) et deux nuls (2002, 2010).   

Les buts - Varane ouvre la voie

1-0 (40e) : à la réception d'un coup-franc d'Antoine Griezmann tiré de la droite, Raphaël Varane, plus prompt que les défenseurs de la Celeste, s'élève et trompe le gardien uruguayen Fernando Muslera d'une tête décroisée. Le défenseur tricolore signe son troisième but international.
2-0 (61e) : tentative du gauche d'Antoine Griezmann à une vingtaine de mètres de la cage uruguayenne. Fernando Muslera apprécie mal la trajectoire du ballon et le relâche dans son but. Une grosse erreur qui offre à "Grizi" son 23è but international.

L'arrêt du match - Hugo Lloris décisif

Peu souvent mis en danger par les attaquants uruguayens, Hugo Lloris a réalisé un arrêt de grande classe à la 43e minute sur un coup de tête de Martin Caceres dans la surface. Le capitaine des Bleus s'est magnifiquement détendu sur son côté droit pour aller chercher le ballon au ras de son poteau et empêcher l'égalisation de la Celeste. L'un des tournants de ce match.

La réaction de Didier Deschamps - "Fier de mes vingt-trois"

"C'est beaucoup de joie et de fierté, et c'est mérité à la vue du match. On avait réalisé quelque chose de grand contre l'Argentine, et là on a encore haussé notre niveau. Cette équipe a encore une bonne marge de progression, elle manque un peu d'expérience parfois. Mais elle a tellement de générosité et de qualité. Je suis très fier de mon groupe de vingt-trois. Cela fait un mois et demi que l'on est ensemble, et ce n'est pas toujours facile. On n'a pas eu de blessé ni de deuxième carton jaune ce soir. On est en demi-finales, cela vient vite, c'est dans quatre jours, deux jours de moins qu'après le quart de finale. Une chose est sûre, cela ne sera pas une Coupe du monde ratée."

L’équipe de départ - Avec Tolisso

Pour pallier l’absence de Blaise Matuidi, suspendu pour cette rencontre après avoir été averti à deux reprises depuis le début du Mondial, Didier Deschamps a fait appel à Corentin Tolisso, positionné à gauche dans l’entrejeu tricolore. C’est le seul changement par rapport à l’équipe de départ alignée contre l’Argentine (victoire 4-3), samedi dernier.

La fiche

Le vendredi 6 juillet 2018 à Nijni-Novgorod - Quart de finale Coupe du monde 2018 (Russie)

Uruguay-France : 0-2 (0-1)
Arbitre 
: Nestor Pitana (Argentine).
Buts : Varane (40e), Griezmann (61e) pour la France.
Avertissements : Hernandez (33e), Mbappé (69e) à la France ; Bentancur (38e), Rodriguez (69e) à l’Uruguay.

Uruguay : Muslera - Caceres, Gimenez, Godin (cap.), Laxalt - Nandez puis Urretaviscaya (73e), Torreira, Vecino, Bentancur puis Rodriguez (59e) - Suarez, Stuani puis Gomez (59e).
Entraîneur : Oscar Tabarez.

France : Lloris (cap.) - Pavard, Umtiti, Varane, Hernandez - Kanté, Pogba - Tolisso puis Nzonzi (80e), Mbappé puis Dembélé (88e), Griezmann puis Fekir (90e + 3) - Giroud.
Entraîneur : Didier Deschamps.

Statistiques

837e match de l’histoire de l’Équipe de France depuis 1904 (410 victoires, 175 nuls, 252 défaites, 1 480 bp, 1 177 bc).
102e sélection pour Hugo Lloris, joueur tricolore le plus capé en activité.
81e match de Didier Deschamps au poste de sélectionneur (51 succès, 15 nuls, 15 défaites) qui établit ainsi un nouveau record.
64e match des Bleus en phase finale de Coupe du monde (32 succès, 13 nuls, 19 défaites, 108 buts pour, 71 buts contre).
23e but tricolore pour Antoine Griezmann.
9e opposition franco-uruguayenne depuis la première en 1924 (2 victoires, 4 nuls, 3 défaites,  6 buts marqués,  8 buts encaissés).
6e qualification pour une demi-finale de la Coupe du monde (1958, 1982, 1986, 1998, 2006).
1re victoire contre l'Uruguay depuis 1985, après quatre nuls et une défaite.

La fiche technique

Quarts de finale

Vendredi 6 juillet (Nijni-Novgorod) : Uruguay-France 0-2

Vendredi 6 juillet (Kazan) : Brésil-Belgique 1-2

Samedi 7 juillet (Samara, 16h00) : Suède-Angleterre

Samedi 7 juillet (Sotchi, 20h00) : Russie-Croatie