Samuel Umtiti : « On sent tous les Français avec nous »

Samuel Umtiti : « On sent tous les Français avec nous »

Samuel Umtiti

jeudi 12 juillet 2018 - 11:30 -

Samuel Umtiti s’est exprimé en conférence de presse ce jeudi à Istra. Le défenseur central est frappé par la ferveur et le soutien que témoignent les Français à leur équipe.


Finale Euro 2016 : « Des erreurs à ne pas répéter »
Cette défaite en finale face au Portugal est derrière moi, je suis passé à autre chose. Tout le monde prépare ses matches à sa manière. D’un point de vue collectif, on sait ce qu’on a mal fait et les erreurs qu’on ne doit pas répéter. Dans ce groupe il y a beaucoup de sérieux, il faut jouer de la même manière que lors des matches précédents. On est sur le bon chemin au vu de nos derniers matches. On est montés en puissance, on a été solides, il faut s’appuyer dessus.

Style de jeu : « Défensivement on a beaucoup progressé »
Dès le début, c’était clair, on se disait qu’on avait les capacités pour aller en finale. On savait aussi que pour avoir le plus de chance de l’emporter, il fallait commencer par bien défendre. Les choses peuvent aller très vite, mais c’est vrai que sur ce point on a beaucoup progressé, même si notre défense est composée de jeunes joueurs. Avec Raphaël, on s’entend de mieux en mieux. Benjamin et Lucas sont nouveaux, mais j’ai l’impression que ca fait des années qu’ils sont avec nous. Entre nous on savait qu’en enchaînant les matches ça se passerait bien.

Statut de favori : « Pas d’excès de confiance »
Je ne sais pas si nous sommes favoris. Nous on reste concentrés sur le match, sur la performance à réaliser. Avoir ce statut n’empêche pas de passer à la trappe, on l’a vu de nombreuses fois durant ce Mondial. On a livré deux matches maîtrisés face à l’Uruguay et la Belgique. On a montré de belles choses, mais on veille à ne pas verser dans l’excès de confiance. Le coach nous a remet les pieds sur terre. Cette finale sera l’un des matches les plus important de notre carrière. Il faudra être sérieux et jouer en équipe comme on a su le faire jusqu’à présent.

La Croatie : « Beaucoup d’individualités »
On a des joueurs de qualité et un collectif très fort. Chez les Croates aussi il y a beaucoup d’individualités qui se mettent au service du collectif. Ce match devrait être plaisant à voir. La Croatie possède une très belle équipe, a nous d’être sérieux comme on l’a été jusqu’ici. On joue une Coupe du monde, on affronte donc les meilleures équipes et les meilleurs joueurs. On a su gérer nos derniers matches, on va continuer à travailler.

La ferveur : « Tous les Français sont avec nous »
On est dans notre bulle, on ne prend pas encore trop conscience de la folie qui règne en France autour de l’équipe. Mais on voit des vidéos et on se rend compte qu’on réalise quelque chose de grand. Ca donne encore plus envie de faire les efforts pour décrocher la victoire. On sent tous les Français avec nous.

France-Croatie 98 : « Un match spécial »
J’avais 5 ans lors de la demi-finale France-Croatie durant la Coupe du Monde 1998. Je ne m’en souviens pas du tout, mais j’ai évidemment vu des vidéos sur la victoire française. Pour les Croates je pense que ça sera un match spécial. Mais ça reste une finale et il ne faut penser qu’à ça.

Etat de fraîcheur : « La fatigue passe au second plan »
Quand on arrive en fin de compétition, il y a de la fatigue. Après trois prolongations les Croates doivent être fatigués. Mais quand on joue une finale je pense que ca passe au second plan. Même avec la fatigue ils vont continuer à jouer comme ils l’ont fait depuis le début de Mondial.

Paul Pogba : « Il bosse pour le collectif »
Je le connais depuis de nombreuses années. Ca a toujours été un leader. Il est toujours souriant, il est toujours de bonne humeur. Il est très écouté dans le groupe. Son jeu aussi a évolué durant la compétition. Grace à lui, grâce à ses performances, le groupe est allé de l’avant. Sur le terrain il a fait beaucoup d’efforts, il a bossé pour le collectif. Encore plus qu’avant. On en avait besoin pour aller loin dans cette compétition. Il a eu une très belle évolution durant ce mondial.

Dejan Lovren : « Un joueur complet »
Quand j’ai débuté chez les professionnels à Lyon, Dejan Lovren était dans l’équipe. Je jouais à gauche et lui évoluait en défenseur central gauche, donc j’ai disputé pas mal de matches avec lui. Il est complet, physiquement fort, il a un bon pied aussi.