Paul Pogba : « Tout donner »

Paul Pogba : « Tout donner »

Web_000_17J24K.jpg

jeudi 12 juillet 2018 - 12:26 -

Paul Pogba a répondu au point presse du jeudi 12 juillet, au musée New Jerusalem d'Istra, avant de disputer la finale du Mondial face à la Croatie, dimanche 15 juillet au stade Loujniki de Moscou (17h00 en France, 18h00 locales, en direct sur TF1).

Les leçons de la finale de l’Euro : « Finir avec le sourire »
« On est arrivé tellement loin pour ne pas lâcher maintenant, on espère vraiment ne pas perdre cette finale pour passer ensuite de bonne vacances. Je connais le goût d’une défaite en finale, ce n’est vraiment pas bon, très amer. On souhaite vraiment finir bien, avec le sourire et faire exploser la France, sauter, crier avec la France et tous nos proches. À l’Euro en 2016, notre mentalité n’était pas la même, on pensait que c’était déjà fait après avoir gagné contre l’Allemagne, que c’était ça la finale et pas celle à venir contre le Portugal. Là, on est tous conscient et concentré pour ne pas refaire la même erreur. Nous allons tout donner pour ramener cette coupe à la maison, plus personne ne veut de défaite en finale ».

Les Bleus favoris ? « On n’a encore rien fait mais on va tout faire pour gagner »
« On n’y pense pas. Les Croates ont fait un match très difficile contre l’Angleterre, ils n’ont rien lâché et ils sont revenus avant de l’emporter. Ils sont très forts mentalement, ils auront joué 90 minutes de plus que nous mais ils sont très déterminés. Nous, on reste comme on est, comme au début de la compétition, on garde les messages reçus au début. On n’est rien, on n’a encore rien fait mais on va tout faire pour gagner. Mais eux non plus n’ont pas d’étoile, ils en veulent une, ils vont vouloir aller chercher la victoire, comme nous. Ce sera un match difficile, une finale de Coupe du monde contre des joueurs de classe mondiale. Il n’y aura pas que Modric, il y a aussi Mandzukic, Rakitic, leurs défenseurs… Il y aura un plan pour tout le monde. On va analyser leur match d’hier et faire en sorte de bloquer leurs meilleurs joueurs et leurs plans d’attaque mais le plus important, c’est de gagner le match. J’ai toujours appris qu’une finale ne se joue pas, elle se gagne. Comme je le dis souvent, il y aura deux équipes et une coupe. Ce n’est pas fini, il faut continuer car il reste une grande marche. On est tous des patrons, on veut tous gagner, on a le même objectif. »

Kylian Mbappé : « Il va encore grandir »
« Il ne m’impressionne pas, je m’entraîne avec lui tous les jours, je vois ce qu’il sait faire. Il est très jeune et il va encore grandir, apprendre de ses erreurs, rater des matches, prendre de l’expérience alors, ne soyez pas trop durs avec lui, même si je sais que vous le serez. C’est l’un des joueurs les plus talentueux que la France ait jamais eu, mais il sait qu’il doit défendre et il le fait avec plaisir, aussi. Après, il fait du Kylian, provoquer, accélérer, frapper… Défendre ne l’empêchera pas d’apporter offensivement. S’il dit qu’il est le meilleur – mais il ne l’a jamais dit – et le prouve sur le terrain, je ne vois pas le mal. Il a le droit d’avoir des ambitions, il a le talent pour. Il est en avance pour son âge mais il va encore travailler et il est très mature pour comprendre des choses que je ne comprenais pas à son âge ».

Raphaël Varane : « Un leader écouté »
« C’est un patron, il l’a toujours été, il a ça dans le sang. Il a de l’expérience, il joue dans un très grand club avec de très grands joueurs, il est très jeune mais on ne le dirait pas. Il a presque tout gagné, c’est un leader écouté, qui montre toujours l’exemple, a l’influence bénéfique pour tout le groupe ».

Didier Deschamps : « Il connaît les joueurs »
« Le coach a une étoile, il a gagné avec la France. Il a été un grand joueur, un capitaine, un leader, donc il connait les joueurs, il sait leur parler et leur délivrer les messages qu’il souhaite. Maintenant, il voit que l’on a gagné en maturité, donc il va nous laisser un peu plus de liberté qu’il y a deux ans, il en tout cas su le faire ».