Point presse de Didier Deschamps (replay)

Point presse de Didier Deschamps (replay)

Conférence de Presse de Didier Deschamps

lundi 7 octobre 2019 - 15:00 -

Le sélectionneur national Didier Deschamps a donné ce lundi une conférence de presse, en direct de l'auditorium "Fernand-Sastre" du Centre National du Football.

Rassemblés ce lundi 7 octobre à Clairefontaine (16h00), les joueurs de l'Équipe de France entament la préparation de leurs deux rendez-vous des qualifications à l’UEFA Euro 2020 face à l'Islande (vendredi 11 octobre, 20h45 à Reykjavik en direct sur TF1) et contre la Turquie (lundi 14 octobre, 20h45 au Stade de France en direct sur M6).

En ouverture de ce rassemblement, le sélectionneur tricolore Didier Deschamps a répondu aux questions de la presse ce lundi en début d'après-midi.

La blessure d'Hugo Lloris : "Une perte importante pour nous"

"J'ai échangé très rapidement avec Hugo. Il a passé des examens. Il est difficile aujourd'hui de donner un temps d'indisponibilité, mais la possibilité de fracture a été écartée. En ce qui nous concerne, il ne sera pas évidemment sur ce stage-là, ni sur le prochain. Il ne devrait d'ailleurs pas revenir sur les terrains sur cette année 2019. Des protocoles vont être mis en place pour sa rééducation. Il sera absent plusieurs semaines, et peut-être plusieurs mois.

Steve (Mandanda) devait revenir en tant que numéro deux, mais à partir du moment où Hugo est blessé, c'est lui qui est censé commencer le match en Islande. Concernant les autres joueurs, nous ferons le point avec le staff médical à leur arrivée à Clairefontaine. Pour en revenir à Hugo, il a une place très importante, prépondérante. Déjà par rapport à ce qu'il réalise en tant que gardien de but, mais aussi avec sa responsabilité de capitaine. C'est une perte importante pour nous, mais j'espère que d'autres prendront le relais. Heureusement, j'ai plusieurs cadres sur lesquels je peux m'appuyer pour que l'Équipe de France continue à être performante."

Les entraîneurs de club qui souhaitent économiser leurs joueurs : "Je comprends leur position"

"Nous avons des intérêts qui peuvent être communs. Mais quand il y a une trêve internationale, ceux des clubs peuvent diverger avec ceux de la sélection. Deux matches de qualification nous attendent, deux matches importants voire décisifs. Ce n'est pas comme si nous avions deux matches amicaux, dans ce cas j'aurais certainement eu un peu plus de largesse. Je comprends leur position, ça ne me gêne pas. J'ai aussi été entraîneur de club. Nous faisons les choses correctement, cela m'arrive d'échanger avec les entraîneurs, ou mon staff médical avec celui des clubs. Je ne suis pas là pour prendre des risques outre-mesure. Parfois des joueurs se blessent en sélection, et parfois en club. Nous tenons compte du ressenti du joueur, qui est très important."

La situation d'Olivier Giroud : "Je compte sur lui"

"Malheureusement pour lui, il a déjà été confronté à cette situation. Je connais Olivier et son mental. Je ne peux pas lui enlever ce qu'il a fait avec nous. Quand il est sur le terrain, l'Équipe de France est plus performante, en termes d'efficacité. Il a une situation qui est compliquée à titre personnel. Au-delà de son temps de jeu réduit, cela peut poser problème sur le plan athlétique. Quand il joue très peu, en tenant compte de son gabarit, cela peut amener une difficulté supplémentaire. Il a toujours été capable de bien réagir à ce type de situation. Pour l'instant, il est là, je compte sur lui parce que je sais ce qu'il est capable de faire."

Les matches contre l'Islande et la Turquie : "Deux rendez-vous importants"

"Nous avons deux rendez-vous très importants, contre des adversaires directs. Il ne reste plus que quatre matches de qualification. On se rapproche de la ligne d'arrivée, et les six points en jeu sont très importants pour nous. L'Islande est une équipe à deux visages. Elle est beaucoup plus performante à domicile qu'à l'extérieur. Ses qualités, on les connaît : une densité athlétique, un jeu direct, beaucoup d'engagement et une grande efficacité sur les coups de pied arrêtés. Il ne faut pas penser que ce sera facile, parce que le match aller s'était bien passé."

Le retour de N'Golo Kanté : "Une bonne chose qu'il soit avec nous"

"Même si le dernier stage sans lui et sans Paul (Pogba) s'était bien passé, je préfère bien évidemment que tout le monde soit disponible. N'Golo est un joueur très important, et c'est une bonne chose qu'il soit avec nous sur ce rassemblement."

La liste des Bleus