Huit Bleu(e)s pour les Ballons d’Or 2019

Huit Bleu(e)s pour les Ballons d’Or 2019

Web main_000_1KF1KI.jpg

lundi 21 octobre 2019 - 22:00 -

Huit joueurs et joueuses des Équipes de France figurent parmi les soixante-dix nommé(e)s pour les quatre trophées du Ballon d’or 2019, dévoilé(e)s ce lundi 21 octobre.

Huit Français(es) figurent parmi les soixante-dix joueurs et joueuses nommé(e)s pour la 64e édition des Ballons d’Or, dont les listes ont été dévoilées le lundi 21 octobre. Hugo Lloris est retenu dans deux des quatre catégories (Ballon d’Or et trophée Yachine), et Antoine Griezmann l'est pour la quatrième année consécutive. Les lauréat(e)s seront connu(e)s le lundi 2 décembre, lors d’une cérémonie organisée au théâtre du Châtelet à Paris.

Griezmann, Lloris, Mbappé et Benzema pour le Ballon d'Or masculin

Quatre Tricolores ont été choisis parmi les trente candidats à la récompense de meilleur joueur de l’année 2019, qui sera déterminé par un jury de 180 journalistes spécialisés (un par pays).

Le capitaine Hugo Lloris (Tottenham Hotspur) est nommé en compagnie de Karim Benzema (Real Madrid), Antoine Griezmann (Atlético Madrid/FC Barcelone) et Kylian Mbappé (Paris Saint-Germain). L’an dernier, Mbappé (quatrième) et Raphaël Varane (septième) avaient accompagné Griezmann (troisième, photo) dans le top 10.

Bouhaddi, Henry et Renard pour le Ballon d'Or féminin

Trois Bleues sont en lice parmi les vingt postulantes au titre de meilleure joueuse, choisie par un jury d’une cinquantaine de journalistes. La capitaine Amandine Henry, la gardienne Sarah Bouhaddi et la défenseure Wendie Renard seront aux prises notamment avec leurs coéquipières de l’Olympique Lyonnais (club le plus représenté) Dzsenifer Maroszan (Allemagne), Ada Hegerberg (Norvège) et Lucy Bronze (Angleterre).

Hegerberg a reçu ce prix pour la première fois en 2018. Henry et Renard avaient terminé septièmes ex-aequo, Amel Majri treizième et le club rhodanien avait placé sept joueuses parmi les treize premières (photo).

Guendouzi pour le Trophée Kopa

L’international Espoir Matteo Guendouzi (Arsenal) est candidat à la succession de Kylian Mbappé, premier lauréat de ce trophée créé l’an passé (photo) et qui ne pouvait postuler cette fois car bientôt âgé de 21 ans (le 20 décembre). Un Grand jury composé des précédents vainqueurs du Ballon d'Or déterminera entre dix concurrents le meilleur joueur de moins de 21 ans 2019.

Lloris pour le premier Trophée Yachine*

Nouvellement créée, la récompense de meilleur gardien sera attribuée par un jury de journalistes spécialisés (un par pays). Hugo Lloris sera confronté à neuf rivaux. Le capitaine des Bleus est déjà apparu deux fois dans la liste du Ballon d’Or (2016, 2018). Fabien Barthez (douzième en 2000, quatorzième en 1998) et Bruno Martini (treizième en 1991) ont été les seuls autres gardiens tricolores classés.

*Le Soviétique Lev Yachine, dont le nom a été donné au trophée, est le seul gardien à avoir été sacré Ballon d’Or, en 1963.

Les Ballons d’Or tricolores

Quatre Français (sur quarante-quatre lauréats différents) ont été couronnés depuis la création du trophée en 1956 :

  • Raymond Kopa, le premier en 1958 (troisième en 1956 et 1957, deuxième en 1959) ;
  • Michel Platini, premier joueur à le remporter trois fois consécutivement en 1983, 1984 et 1985 (troisième en 1977 et 1980) ;
  • Jean-Pierre Papin, premier Bleu élu alors qu’il évoluait sous les couleurs d’un club français, l’Olympique de Marseille en 1991 ;
  • Zinédine Zidane, dernier en date en 1998 (troisième en 1997, deuxième en 2000).

Sept autres ont terminé sur le podium : Just Fontaine (troisième en 1958), Alain Giresse (deuxième en 1982), Jean Tigana (deuxième en 1984), Éric Cantona (troisième en 1993), Thierry Henry (deuxième en 2003, troisième en 2006), Franck Ribéry (troisième en 2013) et Antoine Griezmann (troisième en 2016 et 2018).