10 juin 2001, le coup de trois des Bleus

10 juin 2001, le coup de trois des Bleus

Coupe des Confédérations 2001

mercredi 10 juin 2020 - 08:30 -

Champions du monde et d'Europe en titre, les Bleus remportent un troisième trophée d'affilée lors de la Coupe des Confédérations 2001, en Corée du Sud et au Japon.

Triplé, coup du chapeau ou grand chelem, peu importe l'expression choisie, le résultat est le même. Et il est exceptionnel au soir de ce dimanche 10 juin 2001. Dans la nuit japonaise de Yokohama, non loin de Tokyo, Marcel Desailly, le capitaine tricolore, lève un nouveau trophée vers le ciel, le troisième en quatre ans pour une Équipe de France déjà sacrée championne du monde le 12 juillet 1998 et championne d'Europe le 2 juillet 2000 ! Et 1, et 2, et 3...

Les Bleus, conduits par Roger Lemerre, viennent de dominer (1-0) le Japon de Philippe Troussier en finale de la 5e édition de la Coupe des Confédérations de la FIFA, épreuve à laquelle ils participaient pour la première fois. Patrick Vieira a inscrit, de la tête, le but du succès à la 28e minute de jeu. Son coéquipier Robert Pirès est élu meilleur joueur du tournoi.


Le milieu de terrain tricolore Patrick Vieira, unique buteur (28e minute) de cette finale Japon-France. (Photo Patrick Hertzog/AFP)

Ce titre permet à la France de conforter son statut de numéro un mondial au classement de la FIFA (elle le sera du 1er mai 2001 au 31 mai 2002). Son séjour en Corée du sud et au Japon lui a aussi permis de bien préparer - espère-t-elle alors...- la prochaine Coupe du monde organisée dans ces deux pays l'année suivante. Plus dure sera la chute...

Malgré une défaite (0-1) contre l'Australie en phase de groupes, le bilan tricolore est très satisfaisant avec quatre victoires en cinq matches (12 buts marqués, 2 encaissés), dont une contre le Brésil (2-1) en demi-finale. Les Bleus ont su confirmer leur rang de favoris en dépit des absences de Barthez, Zidane, Trezeguet, Henry, Petit, Thuram et Candela, sans oublier les retraites de Blanc et Deschamps en début de saison. De nouveaux visages sont apparus, ceux de Coupet, Bréchet, Gillet, Camara, Dacourt, Carrière ou Née.

Deux ans plus tard, la France conservera son trophée lors de la Coupe des Confédérations 2003 organisée dans l'Hexagone.


Roger Lemerre et Philippe Troussier côte à côte sur le podium : l'école française d'entraîneurs est à l'honneur lors de cette Coupe des Confédérations 2001. (Photo Kazuhiro Nogi/AFP).

La fiche technique de la finale

LE PARCOURS DES BLEUS

Cette Coupe des Confédérations 2001 réunissait huit équipes, réparties de deux groupes pour le 1er tour :

- Groupe A : Corée du Sud (hôte), Japon (champion d'Asie 2000), France (champion du monde et d'Europe en titre), Mexique (tenant du titre).
- Groupe B : Australie (champion d'Océanie 2000), Brésil (champion d'Amérique du Sud 1999), Cameroun (champion d'Afrique 2000), Canada (vainqueur de la Gold Cup 2000).

Les matches se sont déroulés sur six sites, trois en Corée du Sud (Daegu, Suwon, Ulsan) et trois au Japon (Yokohama, Ibaraki, Niigata).

30 mai 2001- France-Corée du Sud  : pour leur entrée dans la compétition dans le groupe A, les Bleus signent une large victoire (5-0) contre la Corée du Sud, à Daegu. Youri Djorkaeff inscrit le quatrième but tricolore. (Photo Kim-JaeHwan/AFP)

1er juin 2001 - Australie-France : deux jours plus tard, sur la même pelouse, Jérémie Bréchet (photo) et ses coéquipiers se heurtent à une solide équipe australienne qui crée la surprise en faisant chuter les champions du monde (0-1). Cinq néo-internationaux (Bréchet, Zoumana Camara, Grégory Coupet, Nicolas Gillet, Frédéric Née) connaissent la défaite pour leur première cape. (Photo Patrick Hertzog/AP).

3 juin 2001 - France-Mexique : après leur faux-pas face à l'Australie, les Tricolores (ici Mikaël Silvestre) ont besoin d'un succès contre le Mexique, à Ulsan, pour se qualifier pour les demi-finales. Ils l'obtiennent assez facilement (4-0) avec notamment un doublé d'Éric Carrière. (Photo Kim-Jae Hwan/AFP)

7 juin 2001 - France-Brésil : en demi-finale, à Suwon, la France (ici Frank Lebœuf) est opposée au Brésil, deuxième du groupe B derrière le Japon. Ce match marque les retrouvailles entre les deux équipes trois ans après la finale de la Coupe du monde 1998 remportée (3-0) par les Bleus au Stade de France. Ils récidivent, leur capitaine Marcel Desailly signant le but vainqueur (2-1) de la tête en seconde période.

 

Le palmarès

- 1992 (Arabie Saoudite) : Argentine-Arabie Saoudite 3-1
- 1995 (Arabie Saoudite) : Danemark-Argentine 2-0
- 1997 (Arabie Saoudite) : Brésil-Australie 6-0
- 1999 (Mexique) : Mexique-Brésil 4-3
- 2001 (Corée du Sud/Japon) : France-Japon 1-0
- 2003 (France) : France-Cameroun 1-0 a.p.
- 2005 (Allemagne) : Brésil-Argentine 4-1
- 2009 (Afrique du Sud) : Brésil-États-Unis 3-2
- 2013 (Brésil) : Brésil-Espagne 3-0
- 2017 (Russie) : Allemagne-Chili 1-0