D1 ARKEMA

Paris et Lyon toujours dos à dos

dimanche 28 mars 2021 - 10:30 - Claire GAILLARD
Irène Paredes

À quatre jours de leur quart de finale retour en Ligue des champions, Parisiennes et Lyonnaises, victorieuses de Montpellier et Dijon (3-0), n’ont rien lâché, samedi, dans la lutte qu’elles mènent pour le titre.

Intercalée entre le quart de finale de la Ligue des champions féminine qui met aux prises les deux représentants français ( 1-0 pour l’OL à l’aller), la 17e journée de D1 Arkema offrait un duel à distance entre le Paris Saint-Germain et l’Olympique Lyonnais. Le leader parisien se déplaçait à Montpellier (3-0) pendant que son dauphin rhodanien se rendait à Dijon (3-0). Les deux locomotives du Championnat n’ont pas cédé de terrain. Paris conserve un point d’avance sur Lyon et a emmagasiné de la confiance avant de jouer son avenir européen à Décines mercredi prochain. La marche sera haute face aux quintuples championnes d’Europe en titre. Des Lyonnaises que les Parisiennes retrouveront aussi pour la finale de la D1 Arkema, dont la date reste à fixer après le report de leur match comptant pour la 16e journée.

 MONTPELLIER HSC – PARIS SAINT-GERMAIN : 0-3 
Paredes plie le match  

Pour cette rencontre, Olivier Echouafni a procédé à quatre changements par rapport au onze de départ aligné lors du quart de finale aller de Ligue des champions. L’entraîneur parisien avait placé sur le banc Ashley Lawrence, Formiga, Kadidiatou Diani et Marie-Antoinette Katoto. Positionnées dans un 4-2-3-1, les Parisiennes ont mis une dizaine de minutes avant de prendre l’ascendant sur Montpellier. Profitant d’une perte de balle héraultaise, Nadia Nadim, servie par Grace Geyoro, ouvrait le score d’une frappe croisée du gauche (1-0, 24e), quelques secondes avant que Saki Kumagai ne l’imite à Dijon (voir ci-dessous). L’attaquante manquait de peu le doublé en début de seconde période (tête, 58e). Finalement, la capitaine Inès Paredes (photo principale lors de la réception de Lyon en D1) allait s’occuper de tout en cinq minutes, avec l’aide de Sara Däbritz. Sur deux corners frappés par l’Allemande côté droit, la défenseure espagnole plaçait une tête (2-0, 60e) puis, en deux temps, une frappe imparable pour Lisa Schmitz (3-0, 65e). À noter, les entrées en jeu de Katoto (71e) et Lawrence (79e). Le MHSC, qui avait renoué avec le succès au Havre (4-1, le 13 mars) cale de nouveau et voit Guingamp, auteur d'un nul à Soyaux plus tôt dans l'après-midi (0-0), recoller.

La réaction d’Irènes Paredes (capitaine du Paris SG) sur Canal+ Sport Week-End : « Aujourd’hui, c’est moi (qui ai marqué), mais c’est le travail de toute l’équipe. Ce n’était pas un match évident, il y a encore beaucoup de fatigue et pas mal de changements dans le onze. Ce n’est pas facile de jouer les matches quand tu n’as pas l’habitude. Nadia (Nadim) a ouvert le score, j’ai marqué en seconde période, on a tenu sans encaisser de but, c’est le plus important. On reste concentrées, on continue fort. »

 DIJON FCO – OLYMPIQUE LYONNAIS : 0-3 
Soir de premières 


La Lyonnaise Saki Kumagai lors de PSG-OL le 20 novembre en D1 Arkema (photo Gaëtan BARBAT / FFF). 

Comme son homologue parisien, Jean-Luc Vasseur a mis en place un turn-over important afin de permettre à ses joueuses de souffler. Ainsi Ellie Carpenter, Kadeisha Buchanan, Amandine Henry, Amel Majri et Nikita Parris étaient remplaçantes. Sur le terrain synthétique du Stade des Poussots, les Lyonnaises ont rapidement mis le pied sur le ballon et imposé un pressing intense. Mylène Chavas, la gardienne du DFCO, a effectué trois parades décisives d’entrée, repoussant une frappe de Delphine Cascarino (14e) et déviant une tête de Catarina Macario (19e) puis une seconde d’Eugénie Le Sommer (20e). Elle allait finalement s’incliner sur un enchaînement malheureux. À la suite d’un coup franc de Dzsenifer Marozsan, très inspirée, la Dijonnaise Desiré Oparanozie remettait le ballon dans sa propre surface, Chavas repoussait sur Macario puis Girardot sauvait sur sa ligne mais Saki Kumagai poussait le ballon au fond des filets (1-0, 24e) dans la foulée de l’ouverture du score parisienne (voir ci-dessus). L’OL avait l’occasion de doubler la mise juste avant la mi-temps sur penalty mais Wendie Renard, unique buteuse lors du quart de finale aller sur cette phase de jeu, voyait – pour une fois – sa tentative filer à côté du poteau droit de Chavas (41e). En seconde période, la jeune internationale américaine Macario profitait d’un centre en retrait de Marozsan pour fêter sa première titularisation en D1 Arkema par un but (2-0, 56e) avant que Melvine Malard ne scelle l’avantage rhodanien par sa première réalisation de la saison en Championnat (3-0, 79e). Avec ce revers, Dijon cède sa 8e place à Reims, vainqueur du Havre (2-1)

La réaction de Wendie Renard (capitaine de Lyon) sur Canal + Sport Week-End : « C’était important de maitriser ce match. On aurait mérité de marquer plus en première période, il y a eu de beaux arrêts. Dans l’ensemble sur 90 minutes, on a été plutôt pas mal. Le penalty raté ? Ça arrive, je travaille plusieurs manières de frapper, malheureusement j’ai échoué. Je m’en veux car avant la mi-temps c’est un moment important pour marquer. On est revenues sans doute en seconde période et on a réussi à marquer les 2e et 3e buts. La prochaine fois, ce sera au fond ! À nous de bien récupérer pour la deuxième manche face à Paris. Je pense que ce sera un beau match comme mercredi dernier. »

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo