Coupe de France

Les quarts de finale en neuf chiffres

lundi 19 avril 2021 - 17:18 - Richard LOYANT
Canet RFC Coupe de France

Avant les quarts de finale de la Coupe de France, disputés mardi 20 et mercredi 21 avril, quelques chiffres essentiels à connaître sur ce tour.

Les quarts de finale de la 104e Coupe de France se dérouleront les mardi 20 et mercredi 21 avril. Avant les quatre rencontres au programme, les neuf chiffres à retenir en tenant compte de la formule inédite cette saison.

RECORD ÉGALÉ POUR LE NATIONAL 2

Deux équipes du National 2 sont présentes en quarts de finale, le Canet RFC (photo principale) et le GFA Rumilly Vallières. Ils rééditent une performance réalisée seulement deux fois ces vingt dernières années : par l’AS Cannes et l’AS Moulins en 2014, l’ASM Belfort et le SASF Épinal la saison dernière. Face eux se présentent cinq clubs de Ligue 1 (Angers SCO, Olympique Lyonnais, AS Monaco FC, Montpellier HSC et Paris Saint-Germain) et un de Ligue 2 (Toulouse FC).

3
équipes de National 2 sont passées en demi-finale depuis vingt ans, le Calais RUFC (2000), le FC Montceau Bourgogne (2007) et l’US Quevilly (2010).
6
anciens finalistes encore en lice, dont cinq cumulent 26 Coupes de France (la moitié pour le PSG, record), en ayant participé à 41 des 102 finales disputées.
3
championnats représentés par cinq Ligue 1 (record 8 en 1956, 1975 et 1978), une Ligue 2 (record 5 en 1954, 1980 et 1999) et deux National 2 (record).

LES RECORDS DE BUTS À ATTEINDRE

Celui du plus grand nombre de buts inscrits sur une rencontre de ce tour tient depuis 1958, celui des quarts de finale les plus prolifiques remonte déjà à 2010, deux saisons après l’édition qui avait connu les quarts les plus pauvres en buts.

Le Stade de Reims en 8es de finale de la Coupe de France 1958 face à l’Olympique Lyonnais (photo Archives FFF).

15
buts marqués en quatre rencontres en 2001, 2006 et 2010 (moyenne 3,75 par match).
11
buts inscrits en un seul match de quart de finale, 7-4 en 1958 entre le Stade de Reims (D1) et le CO Roubaix Tourcoing (D2)*.
3
le plus faible total de buts enregistrés en quarts, en 2008 (depuis l’édition 1991-1992).

* Depuis l’après-guerre, hors éditions 1968-1969 à 1988-1989 (alors disputées en matches aller-retour).

LES DOTATIONS FINANCIÈRES

Depuis le 7e tour, chacune des équipes qualifiées reçoit une dotation financière de la FFF, pour un montant global qui atteindra 11,63 millions d’euros lors de cette édition. Voici les sommes que percevront les clubs ayant atteint les quarts de finale.

307 500
euros pour chacune des deux formations de National 2, Canet RFC et GFA Rumilly Vallières.
300 000
euros pour le Toulouse FC, dernière équipe de Ligue 2 encore en course.
285 000
euros pour chacun des cinq clubs de Ligue 1 présents en quarts de finale.

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo