Elargir l'offre des pratiques

vendredi 23 mai 2014 - 11:00 - Elisabeth Bougeard-Tournon

Le football doit s'adapter à une réalité : de nombreux pratiquants souhaitent jouer sous une forme ludique et moins contraignante.

La Fédération Française de Football s’est lancée dans le déploiement d’une offre de pratique plus large et améliorée, dans le souci de pouvoir répondre au mieux aux nouvelles attentes des pratiquants.

Le football à 11 sur rectangle vert, et ses déclinaisons à effectif réduit, notamment pour les plus jeunes pratiquants (foot à 5, à 7 ou à 9), basé historiquement sur un modèle unique, à savoir des entraînements et des compétitions, ne constitue plus aujourd’hui le seul modèle à proposer. Les sondages et statistiques de ces dernières années ont démontré la nécessité de proposer un autre football à une nouvelle génération de pratiquants, soucieux de donner libre court à leur envie de jouer au foot autrement.

Il faut donc s'adapter !

A côté de son organisation sportive habituelle et compétitive qu’elle doit garantir, la FFF veut répondre à ces exigences nouvelles. Ainsi, le Futsal et le Beach Soccer, disciplines compétitives à part entière, sont en plein développement et se sont aujourd’hui bien implantées sur le territoire. Ces pratiques, par leur caractère fun, attractif et convivial, intéressent de plus en plus de pratiquants, que ce soit pour de la compétition ou pour une pratique plus libre.

Arrivent également des expérimentations du football à 5 et à 8 sous diverses formes (rencontres loisirs, tournois) et sur différentes surfaces, en intérieur ou en structure semi-fermée. Le foot à 8 est l'une des voies de développement du football féminin, certains territoires en ont fait l'expérience avec succès.

Les collectivités territoriales et les pouvoirs publics ont d’ailleurs un rôle crucial à jouer dans le déploiement de ces nouvelles pratiques et des nouveaux espaces de jeu dédiés (voir encadré ci-dessous). Les salles privées répondent à cette nouvelle demande, plutôt en milieu urbain. La FFF mène des travaux sur la manière d'organiser une forme similaire de pratique, pour répondre à ces aspirations de ses propres licenciés.

C’est le sens de l’histoire, et la FFF souhaite prendre, elle aussi, ce virage, pour tenter d’endiguer une perte de licenciés dans certaines catégories d’âge, notamment les U19 et les jeunes seniors, portés sur cette façon de vivre le football. En bref, de nombreux pratiquants souhaitent pouvoir jouer où ils veulent, quand ils veulent et avec qui ils veulent. Les orientations fédérales vers un football plus souple visent à aider les clubs à proposer d'autres modes de pratiques.

Des infrastructures à adapter

Elargir l'offre de pratique nécessite une adaptation des lieux de pratiques et des structures d'accueil : en savoir plus.