Avec le maillot du centenaire de la FFF

Avec le maillot du centenaire de la FFF

Maillot du centenaire

dimanche 24 mars 2019 - 19:16 -

Didier Deschamps et Hugo Lloris ont présenté dimanche le maillot du centenaire de la FFF que les Bleus porteront lundi contre l'Islande.

Les joueurs de l'Équipe de France porteront lundi soir contre l'Islande (20h45 en direct sur M6) le maillot conçu spécialement pour célébrer le centième anniversaire de la Fédération Française de Football, fondée le 7 avril 1919.

Didier Deschamps, le sélectionneur, et Hugo Lloris (photo ci-dessous), le capitaine des Bleus, ont présenté ce maillot collector, imaginé par Nike, lors de la conférence de presse d'avant-match organisée dimanche en fin d'après-midi au Stade de France. 

"L'Équipe de France est la plus belle chose qui me soit arrivée dans ma carrière, a rappelé à cette occasion Didier Deschamps. Il n'y a rien au-dessus. De ma première à ma dernière sélection, j'ai toujours considéré que c'était un privilège de représenter son pays. Et c'est encore vrai aujourd'hui. Vous avez beau jouer dans les plus grands clubs et gagner beaucoup de titres, la Coupe du monde et l'Euro sont les compétitions les plus importantes." 

 

Didier Deschamps : "Enchaîner et prendre les trois points""

Lors de cette conférence de presse d'avant-match, le sélectionneur est revenu sur la victoire (4-1) en Moldavie, vendredi soir, et a évoqué le match contre l'Islande, adversaire qui avait tenu les Bleus en échec (2-2), le 11 octobre dernier à Guingamp, en amical. 
"C’est toujours mieux de gagner en débutant, pour la confiance et pour l’ambiance extérieure. Gagner en Moldavie était écrit sur notre carnet de route. On n’a pas tout bien fait mais on a fait beaucoup de bonnes choses. Cela ne garantit que cela se passe de la même façon trois jours après. Chaque match a sa vérité. On sait pourquoi on est là, pour enchaîner et pour prendre trois points de plus. En octobre, on est tombé sur une très bonne équipe d’Islande. Nous, on n’y était pas. Ils nous ont fait mal. C’est la vérité de ce match-là. Je n’avais pas de doute sur l’Islande, je connais bien la qualité de cette équipe. Je ne m’attends pas à moins demain. C’est dans leur ADN, ils ne lâchent rien, ils ne donnent rien. On aura du répondant face à nous, c’est une évidence".