La conférence de Corinne Diacre en replay

La conférence de Corinne Diacre en replay

Corinne Diacre

jeudi 10 septembre 2020 - 11:25 -

La sélectionneure de l'Équipe de France féminine a communiqué ce matin à la FFF la liste des joueuses pour Serbie-France (vendredi 18 septembre à Subotica, 21h00) et Macédoine du Nord-France (mardi 22 septembre à Skopje, 21h00).

Ces deux rencontres entre les Françaises (3es au classement FIFA), et les Serbes (41es) puis les Macédoniennes du Nord (129es), entrent dans le cadre des éliminatoires de l’Euro prévu en Angleterre (phase finale reportée en 2022). Il s’agira, pour les Bleues, du premier rendez-vous depuis la victoire au Tournoi de France en mars dernier.

Ces deux matches seront retransmis en direct sur W9.

L'ESSENTIEL DE SA CONFÉRENCE

 

La période sans match : "Beaucoup de visio-conférences"

"On était loin d’imaginer ce que l’on allait vivre derrière le Tournoi de France, en mars dernier. J’adresse toute ma sympathie aux familles touchées par le Covid-19. Nos matches ont donc été annulés, on a dû respecter les décisions fédérales et internationales pour que la santé publique prime. Avec mon staff, on a beaucoup travaillé en visio-conférence, on a beaucoup échangé et réalisé beaucoup de travail d'observation de nos adversaires. Nous avons eu le temps de les décortiquer et de préparer ce stage".

Les objectifs des Bleues : "Se retrouver ensemble et se qualifier"

"Notre priorité est de se retrouver ensemble, de retrouver les terrains, ce qui va nous faire du bien, avec un objectif prioritaire qui reste la première place du groupe, synonyme de qualification pour le championnat d’Europe. Notre histoire commune, on la connaît : trente-cinq rencontres, avec quatre défaites dont une, particulièrement difficile à accepter pour nous toutes en quarts de finale de la Coupe du monde. On doit s’appuyer sur ce socle solide, d’émotions et d’expérience, pour continuer à avancer. J’ai confiance en toutes les joueuses pour atteindre notre objectif. Il faudra à l’Équipe de France du talent et du cacactère pour aller chercher ce dont on a envie depuis un moment, à savoir conquérir des titres. En tout cas, je travaillerai à ce que nous soyons toutes unies en vue de cette priorité".

La liste des joueuses

L'absence de Sarah Bouhaddi  : "J'espère qu'elle changera d'avis"

"On peut saluer la carrière et l’expérience du niveau international de Sarah. Elle a un passé en Équipe de France mais également avec son club, et un palmarès très exemplaire  Je ne peux qu’entendre ce qu’elle m’a dit. Je n’accepte bien évidemment pas sa décision (de marquer une "pause" avec la sélection, ndlr) mais je la respecte, c’est pour cela que je ne l’ai pas convoquée aujourd’hui. J‘espère qu’elle changera d’avis prochainement et que l’Équipe de France pourra de nouveau compter sur elle".

La hiérarchie des gardiennes : "Pauline Peyraud-Magnin numéro un"

"La hiérarchie des gardiennes est claire. Pauline Peyraud-Magnin était numéro deux quand Sarah Bouhaddi était là. La logique veut que Pauline prenne cette place de numéro un. Évidemment, on pourra toujours revoir cette hiérarchie à tout moment si à un moment donné ses performances ne sont pas à la hauteur. Mais on va partir là-dessus pour le prochain stage, oui. Le championnat d'Espagne ne reprenant que mi-octobre, Pauline va surtout manquer de repères, plus que de rythme. C'est problématique. On va mettre en place des choses sur les entraînements futurs pour qu'elle puisse s'adapter au plus vite".

La préparation des deux prochains matches : "Retrouver des automatismes"

"Les conditions athlétiques vont être complètement disparates, entre les joueuses qui ont été jusqu'en finale de Coupe de France, celles qui ont fait la Ligue des champions et celles qui n'ont fait que deux matches de champîonnat. En trois jours, il sera impossible de remettre tout le monde à niveau, d'avoir de l'impact et de l'influence athlétique. On va surtout s'attarder à retrouver des automatismes et à travailler tactiquement. Le onze pour la Serbie sera déterminé en fonction de ce ce que je verrai aux entraînements, mais ce onze sera compétitif".

Résultats/Calendrier


Melvine Malard (Olympique Lyonnais), des U20 aux A. (Photo UEFA)

 

Le match en Serbie à huis-clos : "Être prêtes au coup d'envoi"

"Tous les matches sont difficiles à jouer. On a pour habitude de toujours respecter nos adversaires. À nous de bien nous préparer, de nous adapter à la situation. On a déjà, j'espère, l'avantage d'avoir jouer à huis-clos en mars, les joueuses qui ont participé à la Ligue des champions ont aussi cette habitude-là. Il faudra tout simplement être prêtes dès le coup d’envoi. C'est un match de qualification et donc un match à gagner. Notre objectif est de gagner nos six prochains matches, de terminer premières et d'être qualifiées dès le mois de décembre".

Les nouvelles, Julie Thibaud, Melvine Malard, Romane Munich  : "Les conditions étaient réunies"

"Julie Thibaud a fait la Coupe du monde U20 en 2018. C’était un peu prématuré à la sortie des U20, en termes de niveau et de temps de jeu. Aujourd'hui, tous les éléments sont réunis, elle a du temps de jeu dans son club. Les absences de Griedge Mbock et Aïssatou Tounkara profitent à Julie et à Annaïg Butel. Melvine Malard est aussi une jeune U20 prometteuse, elle a fait des matches de préparation très probants avec Lyon. C'était l’occasion de lancer une nouvelle jeune dans ce groupe, on va voir comment elle va vivre avec nous. Romane Munich a confirmé le week-end dernier ce que nous avions vu d'elle la saison passée, où elle avait été performante avec son club de Soyaux et fait gagner quelques points à son équipe. Elle va mettre son expérience internationale en jeunes au service du groupe".

Le suivi des joueuses évoluant à l'étranger : "En contact permanent"

"Déjà, on s'appelle très régulièrement; on est en contact permanent avec les joueuses, sinon avec les coaches ou les préparateurs athlétiques. Ensuite, grâce aux analystes vidéo des clubs, on récupère dès le lendemain la vidéo des matches en entier et des clips individuels. Je suis aussi en direct les matches du championnat d'Angleterre. On a toutes les informations et tout ce qu'il faut pour bien travailler et mener nos observations à bien".