LA SAGA DE L’EURO

Le parcours des Bleus à l’Euro 1960

mercredi 22 avril 2020 - 11:45 - Richard LOYANT
France-Yougoslavie Euro 1960

Même privée de ses meilleurs joueurs, l’Équipe de France fonde de gros espoirs sur cette nouvelle compétition. La désillusion n’en sera que plus cruelle.

Dans une première phase finale de l’Euro à quatre équipes, la France pays organisateur a ouvert le bal dans une demi-finale l’opposant à la Yougoslavie (photo principale). Pour immédiatement déchanter en s’écroulant dans le dernier quart d’heure alors qu’elle menait de deux buts. Elle ne s’en remettra pas, battue trois jours plus tard par la Tchécoslovaquie dans le match pour la troisième place.

MERCREDI 6 JUILLET 1960, FRANCE-YOUGOSLAVIE : 4-5

L’épreuve par cinq

Les Tricolores perdent contre toute attente une rencontre qu’ils ont longtemps dominée. Après avoir encaissé un but de Milan Galic (11e), ils sont revenus dans la minute suivante sur un centre tir de leur capitaine Jean Vincent, bien servi par Lucien Muller (12e), avant de prendre l’avantage juste avant la mi-temps grâce à François Heutte (43e).

Ils ont creusé l’écart à deux reprises en seconde période, d’abord par Maryan Wisniewski à la réception d’un centre de Vincent (53e), puis sur un doublé de Heutte (62e) leur redonnant deux buts d’avance après la réduction du score d’Ante Zanetic (55e).

Ils vont pourtant inexplicablement lâcher ce match inaugural en encaissant trois buts en quatre minutes : Tomislav Knez (75e) et Drazan Jerkovic (78e, 79e) envoient la Yougoslavie disputer la première finale du championnat d’Europe des nations. 

Georges Lamia à la parade devant Bruno Rodzik (n°3) lors de France-Yougoslavie (Archives FFF).

La fiche du match

France-Yougoslavie 4-5 (2-1)
À Paris (Parc des Princes) – Demi-finale.
Spectateurs : 26 370.
Arbitre : Gaston Grandain (Belgique).
Buts : Jean Vincent (12e), François Heutte (43e, 62e), Maryan Wisniewski (53e) pour la France ; Milan Galic (11e), Ante Zanetic (55e), Tomislav Knez (75e), Drazan Jerkovic (78e, 79e) pour la Yougoslavie.

France : Georges Lamia – Jean Wendling, Bruno Rodzik, Robert Herbin – Jean-Jacques Marcel, René Ferrier – François Heutte, Lucien Muller, Maryan Wisniewski, Michel Stievenard, Jean Vincent (cap).
Réserve : André Chorda, Yvon Douis, Robert Jonquet, Paul Sauvage, Robert Siatka, Jean Taillandier.
Yougoslavie : Milutin Soskic – Vladimir Durkovic, Fahrudin Jusufi, Ante Zanetic, Branko Zebec – Zeljko Perusic, Tomisla Knez – Drazan Jerkovic, Milan Galic, Dragoslav Sekularac, Bora Kostic (cap).
Sélectionneurs : Ljubomir Lovric, Dragomir Nikolic, Alexsandar Timanic.

SAMEDI 9 JUILLET 1960, TCHÉCOSLOVAQUIE-FRANCE : 2-0

Canés à Marseille

Sans ressort, l’Équipe de France cède la troisième place à la Tchécoslovaquie, trois jours après sa déconvenue du Parc des Princes. Au stade Vélodrome de Marseille, les Bleus rivalisent pourtant en première mi-temps avec la Tchécoslovaquie de Josef Masopust, futur Ballon d’or 1962, qui avait été sèchement battue par l’URSS dans l’autre demi-finale (3-0).

Mais la formation renouvelée de moitié par l’entraîneur Albert Batteux ne parviendra pas à tenir. Elle encaisse un premier but de Vlastimil Bubnik (58e), puis un second en fin de match de Ladislav Pavlovic (88e). À domicile, les Tricolores ont raté leur première phase finale continentale.

La fiche du match

Tchécoslovaquie-France 2-0 (0-0)
À Marseille (stade Vélodrome) – Match pour la 3e place.
Spectateurs : 9 438.
Arbitre : Cesare Jonni (Italie).
Buts : Vlastimil Bubnik (58e), Ladislav Pavlovic (88e).

Tchécoslovaquie : Viliam Schrojf – Frantisek Safranek, Jan Popluhar, Ladislav Novak (cap) – Josef Masopust, Titus Bubernik – Ladislav Pavlovic, Josef Vojta, Pavol Molnar, Vlastimil Bubnik, Milan Dolinsky.
Sélectionneur : Rudolf Vytlacil.
France : Jean Taillandier – Bruno Rodzik, Robert Jonquet (cap), André Chorda – Jean-Jacques Marcel, Robert Siatka – François Heutte, Yvon Douis, Maryan Wisniewski, Michel Stievenard, Jean Vincent.
Réserve : Robert Herbin, Georges Lamia, Paul Sauvage, Jean Wendling. Forfaits : René Ferrier, Lucien Muller.

À lire aussi :

Euro 1960, quatrième pour une première

Les joueurs retenus pour l’Euro 1960

Le témoin de l’Euro 1960 : Maryan Wisniewski

Michel Stievenard : « Une grande année de ma vie »

fédération française de football - FFF
Crédit Agricole logo EDF logo Nike logo Orange logo Volkswagen logo