Une finale à l'accent du Midi

FINALE CFRA-Page 34-Gambardella-Photo.jpg

vendredi 26 mai 2017 - 15:00 - Vincent Orsini - Photos Castel Photo/Philippe Le B...

Avec un face-à-face entre Marseille et Montpellier, la finale de la 63e édition de la Coupe Gambardella-Crédit Agricole, samedi en lever de rideau (17h15), aura des allures de derby méditerranéen.

Après le succès de l’AS Monaco en 2016, la Coupe Gambardella-Crédit Agricole demeurera quoi qu’il arrive dans le sud de la France cette année. L’Olympique de Marseille et le Montpellier HSC sont en effet à l’affiche (17h15) de cette finale 2017. Une opposition inédite depuis la création de l’épreuve en 1954.

Marseille, une si longue attente

L’Olympique de Marseille aura attendu près de quatre décennies pour disputer une deuxième finale de Coupe Gambardella-CA, après celle remportée le 24 juin 1979 (2-0 face au RC Lens, à Amnéville). Entre-temps, le club phocéen a bien formé quelques internationaux, comme Éric Di Méco, Mathieu Flamini ou Samir Nasri, mais aucune génération de Minots ne lui a permis de retrouver ce stade de la compétition. C’est désormais chose faite : emmené par Boubacar Kamara, son capitaine, et Raouf Mroivili, deux habitués des sélections de tricolores de jeunes, ainsi que par son buteur Gent Dinaj, international U19 albanais, l’OM espère inscrire pour la deuxième fois son nom au palmarès. Ce serait une belle histoire pour son centre de formation et pour le coach olympien Olivier Jannuzzi, arrivé il y a seulement… neuf mois à la tête des U19 marseillais.

Montpellier, l'étoffe des héros

Grâce à sa victoire en demi-finale sur l’AJ Auxerre, équipe la plus titrée de l’histoire de la Coupe Gambardella-CA, le Montpellier HSC s’est offert sa sixième finale dans la compétition, sa deuxième au Stade de France. Battus en 1984, 1985 et 1997, les Héraultais l’ont remporté à deux reprises, en 1996 (1-0 contre Nantes) et en 2009 (2-0 devant… Nantes), grâce la génération dorée des Stambouli, Cabella, Belhanda et El Kaoutari. Pour réitérer cette performance huit ans plus tard, Montpellier, conduit par leur entraîneur Frédéric Garny, peut compter sur sa nouvelle garde tout aussi prometteuse : Amir Adouyev, Amine Karraoui, ou encore Nicolas Cozza ont porté le maillot bleu à de nombreuses reprises chez les jeunes, Morgan Cesco, le capitaine, s’impose comme un leader, et Valentin Rémy (17 ans), s’est lui distingué l’été dernier lorsque Antonio Conte l’a choisi pour s’entraîner avec la sélection italienne pendant l’Euro 2016…  

 

Leurs parcours

Ol. Marseille :

- 64es : Marseille-AS Cannes 6-0
- 32es : AS Béziers-Marseille 1-2
- 16es : SC Cruas-Marseille 2-2 (3 tab 5)
- 8es : Marseille-Le Havre AC 0-0 (3 tab 2)
- 1/4 : FC Nantes-Marseille 0-1
- 1/2 : Marseille-RC Lens 1-1 (5 tab 3)

Montpellier HSC :

- 64es : FC Bayonne Aviron-Montpellier 0-2
- 32es : Marseille Air Bel-Montpellier 1-2
- 16es : Montpellier-AS Nancy Lorraine 1-0
- 8es : FC Tours-Montpellier 0-2
- 1/4  : Montpellier-FC Metz 0-0 (4 tab 3)
- 1/2 :  Montpellier-AJ Auxerre  2-1